Référencement naturel PrestaShop

Optimiser son référencement PrestaShop en 48 semaines (ép. 92)

La pire des choses que vous puissiez faire en référencement, c’est certainement de ne rien faire… L’inaction est certainement le plus gros frein qui pénalise beaucoup de sites e-commerce. Voyons ensemble une stratégie que vous pouvez appliquer.

Ne pas avoir le temps pour améliorer son référencement

Rassurez-vous, je suis pareil que vous… On arrive à la fin de l’année et je me suis dit, « Hum… est-ce que j’ai fait réellement progresser mon site ? ». La vraie réponse c’est… « pas autant que ce que j’espérais »… La cause de ce frein à l’évolution ? Le temps !

Souvent on a tendance à se dire, qu’on va effectuer certaines actions d’optimisation quand on aura du temps disponible, mais en réalité notre planning est tout le temps chargé et du coup, on le fait quand on a un trou à l’occasion… voir même jamais…

C’est une grave erreur qui nuit vraiment à beaucoup de sites e-commerce, car pendant ce temps vous avez à côté de vous, des géants qui chaque jour accomplissent énormément d’actions pour progresser. En gros, pendant que la concurrence met en marche son gros moteur de 800 chevaux, vous êtes en train de faire la planche.

25% du temps d’une entreprise est consacré à la prospection

Retenez bien ce chiffre, dans une entreprise classique… le commercial passe un bon jour par semaine à démarcher les clients, de votre côté en e-commerce vous n’avez peut-être pas de commercial, mais vous devez aussi trouver des acheteurs.

La problématique est identique à une entreprise non digitale, il faudra donc aussi investir un jour par semaine pour l’acquisition de clients, sauf que dans votre cas cela se présentera sous la forme de référencement naturel, ou Google Shopping, voir Google Ads.

Il faut absolument dans votre agenda réserver un jour dans la semaine pour espérer hisser votre site dans les TOPS résultats de Google. Ce temps de travail est vraiment nécessaire pour progresser, il n’existe pas d’astuce hack ou module SEO qui pourra remplacer ce temps de travail humain.

4 piliers fondamentaux du SEO applicable par tous

Vous n’avez pas besoin d’être technicien ou de maitriser le code source de votre boutique PrestaShop pour espérer un bon positionnement dans Google. En vous appuyant sur des mécanismes simples, vous pouvez donner un coup de fouet à votre trafic.

Commencez simplement par réviser déjà vos balises title des produits et des catégories. Ensuite, pensez à créer des pages qui répondent aux questions des internautes. Il faut aussi créer du média vidéo, YouTube est grandement apprécié par Google, le temps de consommation vidéo explose sur le web. Vous devez aussi avoir une stratégie d’acquisition de backlinks progressif dans la durée.

Ces 4 leviers sont simples et efficaces… mais demandent du temps. C’est parce que cela demande du temps que leurs impacts sont efficaces. Tous les processus qui revendiquent du SEO 100% automatisé en 1 clic, vous feront très rarement progresser dans Google.

L’agenda = la zone de la douleur

À un moment donné, il faut vous poser les bonnes questions de ce qui est important pour vous… Si vous avez plus de trafic et plus de clients, est-ce que vous vivrez mieux ? Est-ce que cela vous permettrait réellement de dégager de nouvelles opportunités ?

Actuellement dans mon planning je passe 4 heures par semaine sur mon site en rédigeant ce billet et en réalisant cette vidéo. Ma conclusion est que c’est déjà un bon pas, mais ce n’est pas suffisant pour gagner encore plus en puissance, pour avoir des opportunités encore plus conséquentes.

En regardant le planning, j’ai dû me convaincre d’ajouter encore 4 heures par semaine (pour 2022) pour faire progresser mon site. Le fait d’avoir un positionnement plus élevé sur Google, permet d’avoir plus de cartes en main et de choix. Vous pouvez mieux négocier vos prix, vous avez plus d’influence, plus d’impact.

Appliquez le référencement en mode « proof of concept »

Quand je vous dis qu’il va falloir créer des pages qui répondent à l’intention des internautes, voir même créer des vidéos pour devenir un média, ça va vraiment vous faire peur et je vous comprends. Pas facile de se lancer quand on voit le niveau de la concurrence…

Le plus important ce n’est pas d’être parfait, c’est de passer à l’acte… cela vous donne un avantage énorme sur la concurrence. Vous bégayez dans une vidéo ? Votre arrière-plan n’est pas digne d’un grand Youtubeur ? Et alors ? … Le plus important c’est le message que vous véhiculez.

La régularité et votre capacité à respecter le planning que je vous montre dans la vidéo, c’est vraiment ça la clé principale. Ne vous découragez pas, prenez le temps de respecter ce temps de travail… Même si au début personne ne lit votre contenu, ni ne consulte vos vidéos, soyez patient et continuez d’itérer.

Résumé de la vidéo : Une stratégie pour optimiser son SEO PrestaShop pour une année complète

  • N’oubliez pas que toutes les entreprises doivent consacrer du temps à la prospection, en e-commerce cela se présente plutôt sous la forme d’un travail autour du référencement naturel ou de la publicité payante.
  • Exploitez vraiment les 4 piliers listés plus haut, vous n’avez pas besoin d’être un technicien… Les résultats découlent surtout plus de la volonté que des compétences techniques.
  • Dans votre agenda, cela vous angoissera peut-être de supprimer un jour de travail et le consacrer à l’optimisation de votre site, mais voyez-le comme un investissement qui vous offrira de nouvelles perspectives.
close

BOUM !

Et si la concurrence vous dépassait ?

Avec les conseils e-commerce de Webbax, aucun risque... vous aurez toujours une longueur d'avance.

1 seul mail par semaine - pas de publicité

2 commentaires sur “Optimiser son référencement PrestaShop en 48 semaines (ép. 92)”

  1. En e-commerce, le plus difficile à mettre en œuvre est certainement la stratégie d’acquisition de backlinks progressif. J’ai toujours péché sur ce point. Externaliser serait sûrement la solution pour mieux se concentrer sur les autres points, mais vers qui se tourner ? Surtout quand on est une petite entreprise avec des capitaux limités… Germain, que conseilles-tu dans ce cas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.