Réussir référencement Prestashop

Réussir son référencement Prestashop : Feuille récapitulative à imprimer (ép. 84)

Le référencement ne on sait jamais trop par où commencer et sur quoi donner la priorité… C’est pour cela que j’ai décidé de créer une feuille de route récapitulative pour votre SEO que vous pouvez imprimer et afficher au mur.

Le référencement naturel c’est souvent indigeste

Quand vous décidez de vouloir optimiser le référencement naturel de votre boutique Prestashop c’est souvent à ce moment que vous commencez à vous faire « PEUR ». Pas facile de savoir par où commencer et sur quoi prioriser…

Bien sûr on va regarder sur internet des techniques SEO, mais ce n’est pas toujours évident de trouver une source qui fait une synthèse des priorités à respecter et qui filtre les points importants et passe en second rang ceux qui le sont moins.

Même pour moi il était difficile de faire un résumé « oral » des points essentiels pour le référencement d’une boutique, car il me fallait vraiment un plan d’action aligné avec ma vision et mon expérience du SEO.

Partir de la bible « Réussir son référencement web »

Pour vous proposer vraiment l’excellence, je suis parti de la base du livre Réussir son référencement web d’Olivier Andrieu qui est considéré comme le « Pape » du SEO.

Le livre fait 666 pages (le chiffre du diable un hasard ? Hum)… Et je me suis dit qu’il fallait passer de cette bible… à 1 seule page… Le but ? Que ça soit pratique et surtout pour éviter à chaque fois de replonger dans les différents chapitres, tout en évitant de redéfinir à chaque fois les points à prioriser.

En 10 ans j’en ai vu déjà des clients et je sais ce qui est « faisable / acceptable » pour les indépendants et PME. Il faut des objectifs réalistes et actionnables en SEO. Il faut éviter d’idéaliser et s’attarder sur des scénarios qui ne sont pas atteignables, par manque de temps ou d’argent.

Poussez un bloc de 1000 Kg : La méthode Ramsès II

Nous avons tous envie de devenir le numéro 1 dans Google et cela sans trop d’efforts, mais plus le temps passe… et plus j’ai l’impression qu’on est en train de revenir au temps des pharaons. Google exige que vous fassiez la création d’une pyramide solide pendant des années, il est moins fan des prestigieuses tours de Dubai monté en 4 semaines.

Ce que je veux dire par là c’est qu’il devient de plus en plus difficile de faire une percée « rapide » et « fulgurante », la progression d’un site web dans Google se fait petit à petit au fil des mois et Google impose de plus en plus cette progression lente et fastidieuse.

Dans un autre billet SEO, je vous parlais de cette méthode SEO Ramsès II. La construction d’une pyramide durable ne s’est jamais faites en 2 jours, le SEO c’est pareil… Plus vous passez de temps à poser chaque bloc de votre pyramide, plus il sera difficile de vous détrôner et plus vous règnerez sur la concurrence.

Même sans être expert SEO vous pouvez bien vous positionner

Comment c’est possible ? En fait le référencement naturel est bien plus simple que ce qu’on pourrait croire. Il y a des leviers actionnables qui sont très faciles d’accès, mais qui sont « peu » utilisés alors qu’ils sont essentiels.

Par exemple, combien de mes clients révisent leurs balises TITLE et Meta description ? Ils sont rares et pourtant ces 2 paramètres sont impactants et faciles à modifier en back-office Prestashop.

Cela s’explique pour 2 raisons… la première c’est qu’une partie des e-commerçants ne connaissent pas bien les règles du SEO et pensent avoir bien fait les choses. La deuxième c’est que cela demande un effort de réflexion et du temps et que certains éprouvent « peu » d’intérêt à le faire (lassitude de la procédure).

Référencement naturel VS Google Ads

C’est quelque chose qui revient assez souvent, dans beaucoup de cas l’e-commerçant préfère investir du budget dans une campagne Google Ads pour faire des ventes (c’est moins fatigant que du SEO), mais le problème c’est que ça coûte cher à long terme et qu’il faut continuer de payer.

De plus en plus de personnes utilisent Google Ads, cela veut dire aussi que le coût par clic de la publicité augmente et augmentera de plus en plus dans le futur, car les annonceurs seront toujours plus nombreux.

La bonne approche c’est de répartir les sources de trafic, par exemple 1/4 SEO – 1/4 Google Ads – 1/4 Réseaux sociaux – 1/4 Newsletter. Il faut éviter que si un canal apporteur de trafic « tombe » cela fasse basculer la stabilité de votre entreprise.

Pour ce tutoriel Prestashop vous avez à disposition :

  • 1 x feuille Guide SEO récapitulative

Télécharger

Résumé de la vidéo : Réussir son référencement web Prestashop

  • Concrètement j’ai résumé le livre d’Olivier Andrieu en 1 seule page.
  • C’est pratique, car cela vous permet d’aborder le SEO en priorisant sur les points importants, sans devoir consulter de multiples ouvrages dédiés au référencement (tout ce que vous devez savoir est dans ce document).
  • Cette approche est à la portée de tous les e-commerçants, vous pouvez sans être un expert SEO, donner un vrai élan de visibilité à votre boutique Prestashop (il faut ensuite passer à l’exécution).
  • Beaucoup d’optimisations SEO « efficaces » sont négligées par les e-commerçants, simplement par qu’elles demandent un peu de temps. C’est une opportunité pour vous à saisir !
  • Il existe une multitude de manières d’aborder le référencement naturel, mais n’oubliez pas… la règle d’OR présentée dans la vidéo (dans l’entête du document, vous devez avoir réponse à cette question)…

6 commentaires sur “Réussir son référencement Prestashop : Feuille récapitulative à imprimer (ép. 84)”

  1. Bonjour Germain,
    J’espère que vos vacances se passent bien.
    Un grand merci pour cette feuille de route et surtout félicitation pour la lecture de cet énorme livre.
    Je trouve que le SEO est de plus en plus difficile car il y a plus de monde et nous sommes face à des agences spécialisées.
    Il nous reste une chose que les autres n’ont pas, c’est notre produit que nous aimons et que nous connaissons mieux que les autres.
    Un peu comme vous avec Prestashop.

    1. Bonjour David,

      Même les agences « SEO » ont des difficultés à se positionner, car la concurrence est rude partout et il devient difficile d’être unique et mémorable.

      Il faut aussi revenir à des valeurs « importantes », car la technique ne peut pas résoudre tous les problèmes.

      C’est pour cela qu’il faut un vrai point fort sur le shop, qui justifie à l’internaute de venir sur « tel site » plutôt qu’un autre.

      Dans votre cas sur le domaine de l’espadrille, il serait intéressant de développer une véritable expertise qui répond à l’ensemble des questionnements des internautes sur le sujet.

      C’est bien sûr un long chemin, mais si vous devenez le Wikipédia de votre domaine, vos ventes devraient aussi progresser.

      A bientôt !

  2. Bonjour,

    Comme d’habitude, tuto extra 🙂

    Résumer une encyclopédie en une feuille… Plus fort que les compresseurs d’images xD

    Je lis souvent que le référencement devient complexe, voire des fois inefficient. Je souhaiterais apporter une vision du e.commerce, ma vision en tout cas :

    Le e.commerce pour beaucoup, c’est un joli site qui tape, des produits à vendre et hop, on est riche.

    Non !

    C’est à mon sens un magasin sans les enseignes lumineuses vu de l’extérieur.
    Il convient donc de créer ses enseignes. Le référencements bien sûr, pour ne pas être à la 100ème place, mais pas que… La communication, via les réseau sociaux (très bon pour le référencement), les opérations de com du type Vistaprint qui a toujours une promo alors qu’il est mondialement connu, un blog avec des articles efficaces, provoquer une participation via des jeux (Webbax, tu as un tuto sur ça 😉 ), etc…

    Ensuite, c’est long, il faut être patient et persévèrent….

    Merci Webbax, j’adore tes tutos 🙂

    Voilou
    C’était la minute Sylvain

    1. Hello Sylvain,

      Merci pour le retour positif.

      Il y a beaucoup de manières de travailler possibles pour travailler son référencement naturel, mais cela demande de la discipline et de rester motivé à long terme, ce qui n’est pas toujours facile.

      Actuellement problème N°1 des sites e-commerce c’est d’attirer des visiteurs et qu’ils achètent… et tout cela à un coût d’acquisition « raisonnable » pour rester rentable (gros challenge).

      A bientôt !

  3. Hello !

    Super, comme d’habitude. J’aurai une question, notamment concernant le menu.

    On parle exclusivement de ce que Google souhaite. C’est une chose. On laisse cependant complètement derrière la partie UX, l’expérience utilisateur. Qui est fondamentale, également dans le référencement. On laisse également totalement de côté l’UI (l’interface utilisateur).

    J’ai donc bien compris l’utilité pour Google du menu en silo, et ça reste une logique de technicien.

    Toutefois, l’idée d’un menu plus abouti, plus poussé, apporte différentes choses pour l’utilisateur :

    1/ Plus grande facilité de trouver ce qu’il cherche (icônes, images,…).
    2/ Plus de rapidité dans sa recherche (au-delà de la barre de recherche dont on ne parle pas assez).

    Pour moi, j’ai potentiellement un meilleur taux de conversion et une réévaluation du taux de rebond (si mon prospect trouve rapidement ce qu’il cherche, il ne va pas aller ailleurs (en partant du postulat que mon offre de produits et/ou services le convainc)).

    Le tout mit bout-à-bout améliorera potentiellement également mon SEO (plus de ventes, plus d’avis qui remonteront avec les Rich Snippets, meilleure visibilité, plus de traffic,…).

    Ma question est : peut-on, en toute objectivité et en prenant en compte les aspects cités plus haut, se passer d’un mega menu ?

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *