Baisse de trafic PrestaShop

PrestaShop : Arrêtez d’être tourmenté par le trafic, faites des ventes ! (ép. 90)

Peut-être que vous êtes comme moi et que vous regardez régulièrement votre trafic sur Google Analytics et que vous avez déjà des crispations de savoir si la courbe du trafic monte ou descend lors de l’affichage du graphique. Il est temps d’arrêter d’en faire une fixation…

Votre trafic chute ? N’en faites pas un drame !

Ces derniers temps j’avoue avoir vécu de la frustration, j’essaie d’améliorer le contenu que je propose… je passe plus de temps qu’à l’époque sur chaque sujet et pourtant mon trafic est en baisse, pire encore j’ai même vu mon trafic reculer de 20% par rapport à 2020… c’est totalement flippant.

En principe je consulte Google Analytics, 1 fois dans la semaine et je mets cela en parallèle avec l’année passée à la même période. Nous cherchons tous idéalement à obtenir toujours plus de trafic… vouloir toujours plus de visiteurs, mais est-ce vraiment une finalité en soi ?

L’indicateur le plus pertinent reste le chiffre d’affaires généré et le bénéfice final réalisé, cela n’est pas forcément proportionnel au trafic drainé par la boutique en ligne.

Faire une chute de trafic, ça fait mal et on se sent moins puissant, mais ce qui compte en finalité c’est le chiffre d’affaires / bénéfices générés.

D’autres critères sont plus importants que votre trafic

Ce que vous voulez idéalement ce sont des clients, pas « juste » des visiteurs et cela change quand même beaucoup la donne. Cela veut dire que vous cherchez avant tout à satisfaire des clients et non pas le moteur de recherche Google.

Que veulent vos clients ? C’est la grande question que vous devez vous poser… Est-ce que vous commercialisez le bon type de produit ? Est-ce que vous êtes concurrentiel sur le prix ? Est-ce que vous pouvez offrir les frais de port ? Est-ce que vos fiches produits sont bien construites ?

Ces questionnements peuvent sembler essentiels, mais pourtant ils jouent un rôle déterminant… Imaginez, vous essayez de vendre des produits qui ne donnent envie à personne… Vous pourriez multiplier votre trafic par 10, cela n’y changerait rien, vous n’obtiendriez pas plus de ventes.

Plutôt que de mettre Google, au centre de votre attention… remplacez-le plutôt par « le client ». C’est ce qu’on fait Amazon, regardez où ils sont aujourd’hui.

La guerre des prix, vous en êtes où ?

Si vous vendez les mêmes produits que des centaines d’autres e-commerçants, il va falloir vous accrocher… Sur Google Shopping la guerre est impitoyable, souvent le prix le plus bas est en tête du classement dans l’affichage publicitaire.

Je ne vous dis pas qu’il faut tuer vos prix, mais il faut vous poser la question si vous êtes concurrentiel… Parfois je vois des écarts de 20% ou 30% entre les sites e-commerce sur le prix de vente de certains produits (hors promotion).

Il faut éventuellement envisager une renégociation du prix d’achat de vos produits chez le fournisseur et peut-être même aussi revoir votre marge (si c’est possible). Si vous êtes au-dessus des prix du marché, vous risquez d’être boudé par le consommateur.

Le prix de vos produits a un impact conséquent sur la prise de décision d’achat. Vous n’êtes pas obligé de faire des actions Black Friday tous les jours, mais assurez-vous d’être au moins dans la moyenne des prix pratiqués.

Google Analytics et le système d’entonnoir pour comprendre la friction

Sur la plateforme Google Analytics , vous pouvez intégrez un système d’entonnoir qui va vous permet de voir le comportement des internautes sur votre boutique.

Sur le blog de pumpup, la démonstration est vraiment intéressante. Entre les 1841 paniers du départ et les 43 commandes finalisées, il y a un gap énorme… mais si on fait le calcul cela représente une conversion de 2.3% ce qui est tout à fait honorable.

Ce système d’entonnoir permet de comprendre où la dégradation se fait, par exemple si peu de clients arrivent à l’étape du paiement, il se peut qu’à l’étape de la livraison les frais de port soient trop élevés ou peut-être que le transporteur et délai de livraison n’inspirent pas suffisamment confiance… Ou peut-être même que les utilisateurs rencontrent un problème technique ou d’ergonomie à cette étape.

Certaines zones de votre boutique, peuvent créer de véritables blocages psychologique ou technique chez vos clients. Avec le tunnel de conversion Google Analytics, vous pouvez mieux comprendre les zones de frictions.

En e-commerce les fiches produits sont au coeur de l’action

Prenez en exemple des fiches produits de Décathlon, Manor, Zalando… comparez avec vos fiches produits. Bien sûr ces entreprises ont beaucoup de moyens, mais il faut s’inspirer de leurs bonnes pratiques (de belles photos, des avis clients, des conseils d’utilisation, etc…).

Sincèrement, chez beaucoup de e-commerçants la qualité des fiches produits est largement optimisable, mais faute de temps on repousse ça à plus tard… on copie les photos, les textes des fournisseurs au risque de devenir un énième clone de site e-commerce qui se rajoute sur la pile existante.

Si vous proposez des fiches produits bien construites à vos internautes (+ un prix correct), vous n’avez pas besoin de vous soucier de votre trafic, les clients viendront petit à petit naturellement à vous, mais cela implique un travail de fond sur chaque fiche produit qui constitue votre boutique (nous sommes bien d’accord, c’est plus facile à dire qu’à faire).

Si vos fiches produits présentent bien, vous aurez plus de chances de convertir vos visiteurs en clients. Cela demande du temps d’optimiser ses fiches produits, mais la qualité, ça paie toujours sur le long terme.

Résumé de la vidéo : Sur PrestaShop, le client doit être au centre de votre attention

  • On commence par se mettre à la place d’un client qui veut faire un achat, il faut se demander si on est en alignement avec la demande.
  • Pensez aussi à demander à vos clients existants ce qu’ils pensent de vous, ce qu’ils aimeraient trouver chez vous et ce qu’ils n’aiment pas chez vous (acceptez la critique pour progresser).
  • Le prix de vos produits est quand même un critère déterminant, pensez à vous comparer en regardant les offres sur Google Shopping… Est-ce que vous êtes dans la bonne gamme prix ?
  • Le coût de livraison c’est le frein n°1 qui bloque les ventes, est-ce que vous pourriez diminuer ces frais ? Voir même les offrir à partir d’un certain montant d’achat ?
  • Le référencement naturel n’est pas obligatoire pour survivre… Avec une bonne stratégie de prix, vous pourriez vous contenter de faire de la publicité Google Ads ou Google Shopping.
  • Utilisez la stratégie de l’entonnoir sur Google Analytics, pour mieux comprendre l’emplacement des frictions de vos clients.
  • Pensez à créer des pages (au moins 12 par année) qui répondent à l’intention des internautes, afin de gagner en popularité.
close

BOUM !

Et si la concurrence vous dépassait ?

Avec les conseils e-commerce de Webbax, aucun risque... vous aurez toujours une longueur d'avance.

1 seul mail par semaine - pas de publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.