Prestashop Maillage Interne

Prestashop et le maillage à la sauce Spiderman (ép. 58)

Quand on parle de référencement on pense très souvent aux méthodes classiques comme l’optimisation des balises metas, optimiser le contenu ou encore générer plus de backlinks externes. Hum c’est bien, mais connaissez-vous la technique du maillage interne ?

Google fait une pondération de vos liens

Ce que je vais vous dire va vous sembler évident… Mettez-vous à la place de Google, comment savoir quelles sont les pages les plus importantes dans votre boutique Prestashop ? C’est simplement celles qui reçoivent le plus de liens en interne. C’est pour ça que par exemple la page d’accueil est un pilier fort de votre site, parce que sur chaque page de votre boutique il y a un lien qui pointe vers elle (+ de liens = mise en avant de la page).

La technique secrète de certains grands sites e-commerce

L’autre jour j’écoutais un podcast sur Le panier avec l’interview Benoît Perrotin de l’agence Eskimoz qui proposait différentes astuces pour optimiser le référencement et il a fait mention de la méthode suivante. Souvent les sites e-commerce font apparaître les produits de la même catégorie sur la fiche produit, mais de manière aléatoire / non-réfléchie… et donc on perd bêtement en concentration de liens. Cela veut dire qu’en mode aléatoire, vous n’arrivez pas à envoyer à Google le bon signal pour dire « Regarde en fait les produits les plus importants sont ceux-ci ! ».

Définir une stratégie de maillage intelligente

Pour que cela soit intéressant, il faut que vous ayez quand même un certain volume de produits (pour 10 articles cela n’en vaut pas la peine… si vous avez > 100 produits, la question peut se poser). Pour chaque catégorie de produit, il faut pouvoir définir lesquels sont les plus importants pour vous (en terme de marge, de rentabilité, de stock). Le but est donc d’augmenter artificiellement (et légalement) le nombre de liens vers ces fiches pour que Google leur donne la priorité. Cela demande bien sûr une réflexion au préalable, mais avec la méthode que je vous montre, vous pouvez intégrer vos règles progressivement.

Pourquoi cette technique de référencement est si peu répandue ?

Ahahah… pour dire vrai, je pense que la plupart des e-commerçants doivent déjà se concentrer sur leviers les basiques en optimisant les balises metas, créant du contenu ou encore en générant des backlinks. Très souvent les fondamentaux sont négligés… parce que « pas le temps » (argument qui revient souvent). L’optimisation du maillage interne peut se concilier avec le référencement en siloing et l’obfuscation de liens. Toutes ces stratégies permettent de transformer un Prestashop qui ressemble à une « boule de liens » à un Prestashop en forme d’arbre hiérarchisé et ça Google kiffe.

Ce que j’adore dans cette méthode

Le 1er point c’est sa facilité d’intégration technique, vous le verrez dans le tutoriel ci-dessous en 10 lignes de codes et c’est prêt ! Ensuite, c’est le fait que vous pouvez intégrer la stratégie progressivement, par exemple vous pouvez vous dire chaque semaine je vais améliorer le maillage interne d’une catégorie et cela vous prendra 30′ à 1h par semaine (au bout d’un an vous aurez 52 catégories boostant 208 produits, si vous en proposez 4 par fiche). Bien sûr tout dépendra de la taille de votre catalogue, mais concentrez l’effort sur la zone « chaude » de votre catalogue qui dégage le plus de bénéfices.

Pour ce tutoriel Prestashop vous avez à disposition :

  • 1 x fichier ps_categoryproducts.php (pour booster les produits)
  • 1 x fichier ps_categoryproducts.tpl (change le titre du bloc)

Télécharger

Résumé de la vidéo : Enfin un super maillage interne sur Prestahop comme les gros sites e-commerce

  • Tout d’abord on installe le module Prestashop gratuit, « Produits dans la même catégorie » et on affiche 4 produits par ligne.
  • On choisit ensemble une catégorie et des produits qu’on désire mettre en avant pour booster la force des liens.
  • Ensuite, on retouche le code du module et je vous montre comment gérer les ID des produits et les critères de détection (le faire sur la base de la catégorie ou par la marque).
  • On essaie de trouver une dénomination mieux que « Produits dans la même catégorie », parce que ça c’est du vu et revu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *