PrestaShop codes HTTP

Comment vérifier les codes HTTP de PrestaShop pour un bon référencement ? (ép. 116)

Est-ce que vous avez déjà pensé à faire un bilan de santé de votre boutique PrestaShop ? Les codes HTTP peuvent vous permettre de mieux comprendre l’état général de votre boutique pour que vous évitiez de basculer du côté obscur de la force.

Difficile de savoir l’état de santé de votre PrestaShop ?

Certainement que vous êtes comme moi… Si je vous pose la question « Comment va votre boutique PrestaShop ? »… Vous allez certainement me dire « Très bien, j’ai toujours quelques bugs par-ci par-là, mais ça fonctionne »…

En fait c’est ça le problème c’est qu’on s’appuie sur un « ressenti » sur la partie visible et notre expérience habituelle avec la boutique. Alors qu’en réalité Google vit une expérience radicalement différente avec votre shop… il est donc important de vérifier que les signaux retournés par Google sont dans le vert.

Souvent je vous dis que la technique en SEO ce n’est pas le plus important et c’est vrai… Comme par exemple la vitesse qui n’est pas un critère SEO critique ! En revanche, si vos codes HTTP renvoient beaucoup d’erreurs c’est potentiellement un mauvais signal d’entrée « flagrant ».

C’est quoi exactement ces différents codes HTTP ?

En gros quand on se connecte à une page de votre boutique PrestaShop, la page va renvoyer un code HTTP au navigateur pour dire si l’url exécutée fonctionne bien… En principe quand tout se passe bien on une réponse HTTP du type code 200.

L’autre code HTTP qui revient très souvent c’est le fameux code d’erreur 404 (voir comment optimiser la page 404). Si vous avez beaucoup d’erreurs 404 cela renvoie un signal à Google que beaucoup de pages de votre site n’existent plus et donc que votre site est partiellement, voir totalement mort…

Enfin l’autre cas le plus fréquent c’est d’avoir des codes HTTP type 301, il s’agit souvent d’urls qui étaient en erreur 404 puis qui sont redirigées vers une nouvelle page valide (voir billet comment faire une redirection 301). Ces redirections 301 sont importantes notamment lors de migration de PrestaShop ou lorsque vous effectuez de gros changement de structure sur votre PrestaShop (menu / catégories / produits).

Google Search Console a toutes les réponses qu’il vous faut !

Voici le moyen le plus simple de savoir si votre boutique PrestaShop va bien, il faut que votre shop soit lié à Google Search Console. Vous pouvez avoir ces informations détaillées sous la rubrique « Paramètres -> Statistiques sur l’exploration » avec le résumé et le détail avancé de votre shop.

En réalité je n’y vais pas souvent, mais pourtant ces informations sont vraiment très intéressantes… Dans la vidéo ci-dessous, on a pu voir que dans ma propre console j’avais 79% d’urls en code 200, mais 21% d’urls avec d’autres codes surtout du type 301 et 404.

Ce qui est génial c’est que Google nous donne gratuitement ces informations avec une précision chirurgicale. Vous pouvez savoir exactement quelles sont les urls qui causent problème et vous êtes rapidement fixé sur la légitimité de ces erreurs.

Quand faut-il s’inquiéter ? Tout est une question de pourcentage !

La première chose à faire c’est de ne pas dramatiser et se mettre la pression… si on commence à regarder tous les rapports d’erreurs que nous fourni Google on peut prendre peur et se décourager, car nous sommes tous déjà submergés par les tâches à effectuer…

Le code HTTP 200 doit être dominant ça c’est une règle d’or, ensuite si vous avez d’autres codes du type 301 ou 404 comme moi, il faut regarder si cela est légitime ou non. Dans mon cas par exemple oui, les 301 sont justifiées c’est moi qui ai fait ces redirections. Le 10% d’erreurs en 404 j’avais pas forcément vu, j’optimiserai à l’occasion si j’ai le temps.

Vous voyez j’ai juste pris connaissance que je peux optimiser ces erreurs 404, mais j’ai d’autres priorités à traiter qui elles impactent directement mon chiffre d’affaires (vous devez faire pareil). En revanche si votre pourcentage de codes 200 n’est pas dominant, il est sage régler rapidement le problème… Si vous avez un pourcentage de codes 500 élevé, prenez aussi le temps d’approfondir le problème.

Ces problèmes techniques vous angoissent ? Rassurez-vous !

Certains e-commerçants sont entrés dans un syndrome de « folie pure » c’est à dire qu’ils audit et analysent beaucoup leur boutique PrestaShop avec différent outils pour le SEO et se retrouvent avec une liste de points interminables à corriger.

Du genre « Oh j’ai vu une erreur de cookie dans les logs de la console Google Chrome ! Vite il faut que je passe 1/2 journée à trouver une solution… » sinon j’ai pas l’esprit tranquille. Soyez réaliste et cohérent, pensez-vous vraiment que la visibilité de votre boutique repose sur des détails aussi anodins ?

Si votre site est techniquement « pas incroyable », mais que vous avez les bons prix et les bons produits et que vous investissez du temps dessus… ça marchera. A contrario, avec un site e-commerce irréprochable sur la technique, mais qui est hors de l’alignement du marché, vous ne vendrez rien et ça beaucoup d’e-commerçants on tendance à l’oublier.

Résumé de la vidéo : Des entêtes HTTP 200 sur PrestaShop optimisent votre visibilité

  • Pour commencer, on va voir ensemble à quoi correspondent les codes HTTP et leur signification. Vous pouvez tester cela sur vos pages avec un outil du type httpstatus.io qui vous génère un log du résultat de vos urls.
  • Ensuite on va passer sur la configuration de PrestaShop et effectuer quelques ajustements sur le back-office via la rubrique « Trafic et SEO ».
  • Enfin on va voir ensemble ce que révèle la console Google Search et très vite on va pouvoir tirer une conclusion si notre site est en condition optimale pour les codes HTTP.
close

BOUM !

1 seul mail par semaine - pas de publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.