PrestaShop checklist SEO

La checklist ultime pour réussir votre référencement sur PrestaShop (ép. 111)

J’ai une question à vous poser… Est-ce que vous lisez ? Pour bien percer avec votre référencement PrestaShop, lire du contenu uniquement sur internet n’est peut-être pas le meilleur chemin. Voici la checklist SEO ultime…

Le matin dans ma cuisine, je déjeune avec mon livre de référencement…

Alors je ne sais pas comment c’est chez vous, mais le matin chez moi vers 6h30 je me lève et je descends à la cuisine pour manger un morceau. Je fais rarement (jamais) le grand cuistot, un yogourt, un jus d’orange… un fruit, un carré de chocolat (bon d’accord, la moitié de la tablette et je suis calé).

À 6h50 je finis de déjeuner et je me prépare à partir au travail… Pourtant il y a un moment totalement stratégique pour moi entre 6h35 et 6h50, je lis un livre pendant 15 minutes et ces derniers temps c’était Techniques de référencement web cela m’a pris quelques mois, mais en réalité cumulé sur un mois cela fait déjà 7h de lecture (c’est fou non ?).

Quand je vois quelque chose d’intéressant, je m’envoie un mail au travail… Puis une fois sur place je l’ajoute dans ma todolist d’inspiration pour le référencement naturel. Ce que vous devez retenir ce n’est pas que je mange du chocolat à déjeuner haha… mais que ce type de micro-habitudes permet de mieux s’immerger pour améliorer ses compétences.

Si vous devez retenir qu’une chose c’est celle-ci !

En référencement je vois énormément de débats s’animer sur ce qu’il faut faire ou non ou quelle est la « meilleure » pratique pour obtenir des résultats… Vous voulez que je vous dise vraiment ? Cela se rapproche presque des discours de bars… où chacun pense avoir la science infuse.

De ce que je constate, le problème de visibilité pour les boutiques PrestaShop se trouve quelque part ailleurs pour une autre raison. Beaucoup d’e-commerçants commencent par créer leur boutique, on passe donc de « rien » à « une boutique avec des produits »… Puis ensuite la boutique reste à ce stade, bien sûr il y a des nouveautés… mais de manière générale le site et ce qui l’entoure ne progressent plus vraiment.

En fait ce qui est vraiment important, c’est d’être en mouvement permanent et faire évoluer la boutique, surtout ne pas laisser le site s’enliser et croyez-moi c’est plus facile à dire qu’à faire (même moi j’ai ce problème). Souvent on a des concurrents plus gros, qui eux on des ressources et c’est frustrant… Pour rivaliser avec Google il faut absolument envoyer des signaux positifs pour lui montrer que le site et son contenu évoluent.

Quand vous faites un audit SEO il y a de quoi s’y perdre…

Il y a beaucoup d’outils sur le marché pour faire des audits de référencement de site (on en verra prochainement), mais le plus frustrant dans tout ça c’est qu’il y a tellement de recommandations que pour finir on ne sait plus quoi regarder et sur quel point définir une priorité.

Dans la checklist montrée vidéo ce qui est intéressant ce sont les points du niveau 3 qui représentent les éléments sur lesquels il faut prioriser (je vous donne mon avis sur chacun d’entre eux). L’avantage de cette checklist c’est aussi qu’elle provient d’un ouvrage papier « reconnu » dédié au SEO, ce qui vous permet aussi d’être rassuré sur la qualité de pertinence de ces recommandations.

Ce qu’il faut aussi garder en tête c’est que vous ne pouvez pas du jour au lendemain exceller en référencement naturel. Tout simplement parce que le système fait par Google (et les moteurs de recherche en général) ne permet pas de bousculer tout le monde instantanément. Le SEO c’est une évolution qui doit tirer vers le haut et qui va se faire progressivement au fil des mois qui passent.

Les fondamentaux du référencement naturel sont très puissants, mais peu appliqués…

Pour s’en rendre compte, il n’y a qu’à voir le succès des modules PrestaShop censés optimiser votre référencement naturel… Prenez conscience que vous êtes en train d’envisager qu’en cliquant sur quelques boutons… vous pourrez passer devant la concurrence. Pensez-vous que Google va se dire « Trop génial cet e-commerçant a ajouté une nouvelle balise dans son code, je le classe 1er ! ». Cela n’aurait vraiment aucun sens…

Très souvent déjà les fondamentaux du référencement ne sont pas appliqués, il n’est pas rare de voir des balises title non optimisées (ou avec les mauvais termes). Pareil pour les meta description qui sont là pour inciter le clic… souvent elles sont vides et Google prend un bout de contenu dans la page, ce qui détruit totalement votre taux de clic.

Un site populaire pour Google a forcément beaucoup de backlinks (liens externes) qui pointent vers lui… La plupart des sites e-commerce ont peu de liens, peu d’autorité… Pourquoi ? Parce que rien ne justifie qu’on s’intéresse à eux mis à part leurs produits. Et vous le savez, Google préfère le contenu éditorial largement aux fiches produits… Votre objectif doit être à tout prix de faire croitre le nombre de backlinks (des liens de qualité) vers votre site.

Vous êtes un e-commerce moyen… Voici la cause de votre manque de visibilité !

Vous savez je suis le 1er à comprendre qu’on peut ne pas forcément avoir de gros moyens, qu’on ne peut pas offrir les frais de port, que l’offre est parfois plus restreinte que le concurrence, qu’on ne peut pas tuer ses prix pour vendre… Tout ça, je le comprends parfaitement et c’est parfaitement normal, nous sommes tous à des échelles différentes selon notre propre situation…

Le truc c’est de vraiment se dire… Sur quoi je vais faire vraiment une différence que les autres ne font pas ? Certains e-commerçant me disent : « Nous on est fort en conseil ». Ah oui, mais sur le shop il n’y a rien de tout ça (mis à part en footer un texte sur deux lignes)… aucune fiche conseil, aucune vidéo, aucun contenu… Ou alors, soyez innovant, proposez par exemple un live « CAM conseil » sur la fiche produit (avec un employé en live au magasin), ça c’est des trucs qu’on voit rarement.

En fait ce que vous devez comprendre c’est que votre différence doit pouvoir se mesurer de manière « digital » par Google ou n’importe quel internaute et que cela s’appuie sur une vérité (sinon ça ne vaut rien). Votre SAV est incroyable ? Alors où sont vos avis clients et combien en avez-vous… Il faut bien sûr commencer quelque part, mais votre culture de différence doit être profondément ancrée sur un point pour que vous puissiez gagner en autorité.

Pour ce tutoriel PrestaShop vous avez à disposition :

  • 1 x checklist SEO au format PDF

Télécharger

Résumé de la vidéo : Optimisez le SEO de PrestaShop grâce à une checklist récapitulative

  • Voici le livre Techniques de référencement web qui va vous permettre de progresser, faites comme moi, lisez 15 minutes par jour.
  • Si on regarde la checklist PDF avec tous les points récapitulatifs, on se rend bien compte que ceux qui sont prioritaires et qui représentent le plus de poids (on les connait). Pourtant, ils sont encore trop peu appliqués…
  • En réalité, avec PrestaShop vous avez déjà toutes les cartes en main avec les fonctionnalités de base, ce qui rapporte réellement de la visibilité est en réalité difficilement automatisable. Il faut que vous gardiez cet objectif de progression « général » en tête avec des micro-objectifs, en améliorant petit à petit votre boutique PrestaShop.
close

BOUM !

Et si la concurrence vous dépassait ?

Avec les conseils e-commerce de Webbax, aucun risque... vous aurez toujours une longueur d'avance.

1 seul mail par semaine - pas de publicité

2 commentaires sur “La checklist ultime pour réussir votre référencement sur PrestaShop (ép. 111)”

  1. Encore un post d’utilité publique !!!
    j’en ai pour exemple la balise canonical qui reste encore un beau mystère de l’univers des créations de sites pour beaucoup(dont moi…)

    Merci pour ce partage !

    1. Hello,

      En fait l’url canonique dit à Google voici quel est l’url principale pour cette page (mais cela n’empêche pas forcément l’indexation des pages secondaires).

      L’alternative c’est d’utiliser la balise « noindex » qui permet à coup sûr d’indexer que les pages de qualité.

      C’est ensuite un choix… mais j’ai une préférence pour le noindex (voir aussi ce billet : https://www.searchenginejournal.com/when-to-use-rel-canonical-or-noindex-or-both/427522/).

      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.