Attirer trafic Prestashop

Prestashop et l’astuce SEO pour donner faim (ép. 55)

Le référencement c’est un peu comme la devanture d’un restaurant, si vu de l’extérieur ça semble sale ou que la carte des menus est absente… cela freine l’envie d’y rentrer. Et bien pour votre boutique e-commerce Prestashop c’est exactement pareil !

Pas besoin d’acheter un outil de référencement cher

Peut-être que vous pensez qu’il faut un outil spécial pour comprendre l’algorithme de Google et faire décoller le trafic sur votre site Prestashop. En fait la réalité est tout autre, vous avez déjà à disposition beaucoup d’informations pour faire un état de santé de l’état de vos optimisations pour le référencement naturel. En interne dans votre Prestashop, en faisant une analyse un peu plus fine vous pouvez tirer vos premières conclusions, mais je suis certain qu’il y a un problème que vous connaissez déjà…

Je sais pas quoi optimiser pour mon SEO ! Et j’arrive pas à faire le point…

Hooo, comme je vous comprends c’est exactement ça le problème dans Prestashop, il est difficile d’avoir une vision globale sur le travail qui a été bien fait et ce qu’il faut remettre en question ou améliorer. Il est bien sûr possible d’aller à tâtonnement en retouchant quelques fiches produits à gauche & à droite… mais vous risquez de tourner en rond. Ce qu’il vous manque c’est tout simplement c’est un tableau de bord pour piloter l’optimisation de vos produits… sans ça il est difficile d’y voir clair (par la même occasion n’oubliez pas d’optimiser le référencement de vos catégories et aussi les urls de vos produits).

Je vous donne un tableau de bord pour le référencement de vos produits

Hier en fin de journée j’ai codé « rapidement » un script qui permet d’avoir une vision globale sur l’état de votre catalogue. Cet outil va vous permettre de comprendre si vos balises « meta title » et « meta description » sont réellement optimisées… si elles sont trop longues, trop courtes et si vous avez fait déjà une optimisation manuelle ou non. Votre boutique Prestashop donnera toujours du contenu à Google, mais si ce contenu n’est pas spécifiquement optimisé pour le SEO il se peut que vous manquiez des chances de vous positionner de manière optimale. Ce tableau pourra vous servir de feuille de route quotidienne.

Optimisez les balises méta une partie de plaisir ?

Hum, je sais que ce n’est pas forcément la chose la plus intéressante à faire, reformuler du texte… Trouver l’inspiration pour des phrases courtes et percutantes et qui donnent envie de cliquer… C’est certain, ce travail est long et fastidieux, mais efficace. Je vous conseille de mettre en place des micro-objectifs « abordables », par exemple optimiser 5 fiches produits par jour (meta title & meta description). Le but est d’améliorer progressivement le rendu de votre catalogue produits dans les moteurs de recherche.

Le multilingue rend la tâche colossale

Faire des boutiques Prestashop en plusieurs langues n’est pas un problème c’est techniquement prévu pour ça… Le soucis que je vois chez beaucoup de clients c’est que la boutique Prestashop a un référencement « faible » déjà dans la langue « principale ». Le fait d’avoir les autres langues « tue » encore plus la visibilité de la boutique. Le problème ne fait qu’amplifier quand il faut réviser les meta title et meta description… déjà le faire dans une langue est un gros travail, mais si vous en avez plusieurs « OUCH » c’est la douche froide.

Pensez à vous poser la question s’il ne serait pas préférable de désindexer votre contenu. Ne croyez pas que Google ne vous aimera plus parce que vous avez une langue en moins, ce que Google veut avant tout c’est de la qualité. Je pense que beaucoup de e-commerçants devraient commencer par multiplier leur trafic sur leur langue principale, désindexer les langues secondaires et y revenir plus tard.

Pour ce tutoriel Prestashop vous avez à disposition :

  • 1 x fichier « seo.php » (pour avoir un tableau de vision global)

Télécharger

Résumé de la vidéo : Sur Prestashop ayez une vision d’ensemble de vos balises « meta »

  • D’abord on va commencer par vérifier ce que dit Google pour la balise meta title & meta description (surtout en terme de longueur).
  • Ensuite, on va mettre en place le fichier de script dans le dossier « /modules/scripts/ » et on va l’exécuter en ajoutant en paramètre de l’url le token « ?token=777 ».
  • Puis un tableau va s’afficher, on va regarder le contenu des différentes colonnes et établir un 1er bilan des informations retournées.
  • En modifiant les champs de la partie référencement du produit, on constate que le tableau s’actualise ensuite automatiquement… Le but étant d’avoir un tableau « parfait » avec des metas 100% optimisées.
  • Dans le script il y a aussi une option « cut » qui permet de visualiser ce que va réellement voir l’internaute dans les résultats de recherche… avec cette option cela est plus facile pour juger de la pertinence.

4 commentaires sur “Prestashop et l’astuce SEO pour donner faim (ép. 55)”

  1. Bonjour,

    Un grand merci pour toutes vos publications qui sont toujours d’une grande aide et inspiration.

    Sur notre site nous avons combiné l’idée de ce tutoriel avec un code que vous aviez fourni dans un autre tutoriel.

    Nous avons automatisé la méta description sur les fiches produits pour qu’elle reprenne les 115 premiers caractères de la description longue des fiches produits avec le code ci-dessous

    <meta name="description" content="{block name='head_seo_description'} {if $page.page_name=='product'}{l s='-★- LIVRAISON EN 24H -★- '}{$product.description|replace:" »: » »|truncate:115: »… »}{else}{l s=’-★- LIVRAISON EN 24H -★- ‘}{$page.meta.description}{/if}{/block} »>

    Ce n’est peut-être pas autant parfait que manuellement mais cela permet d’avoir déjà une description un peu plus incitative.

    A bientôt et merci encore

  2. Bonjour Germain,
    vos vidéos sont sensationnelles et j’avoue que vous m’avez ouvert des horizons avec celle sur les longueurs des balises title et des méta descriptions.
    J’aurais besoin d’un conseil, et je pense que je ne serais pas la seule à être intéressée par la réponse :
    comment suggérez-vous de les rédiger lorsqu’on a des gammes de produits identiques dont seule la couleur change ? Par exemple, un même fil à coudre dans 96 coloris différents ? Je ne demande pas un conseil gratuit, je veux bien, d ‘une manière ou d’une autre, contribuer à ce vous faites.
    Et bravo pour votre générosité et votre clarté…
    Frédérique
    Maison Sajou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *