Liens internes sous Prestashop

Prestashop 1.7 – SEO – Réduire le volume de liens internes (ép. 21)

Chaque lien présent dans votre boutique Prestashop devrait être mûrement réfléchi… le problème c’est que trop souvent on laisse faire automatiquement la génération des liens au template sans forcément vérifier si cela est justifié.

Tous les liens sont-ils nécessaires ?

C’est une question qu’on peut se poser quand on parcourt une boutique e-commerce, car forcément il y a des liens un peu partout… mais surtout il y a une problématique qui est souvent dans l’ombre… c’est la redondance de liens identiques. Est-ce que vous trouvez logique que sur une même page vous avez 2 fois le même lien qui conduit à la même page de destination ? Il faut essayer d’éclaircir au maximum le chemin, afin que Google puisse bien comprendre votre boutique.

Google juge les pages importantes en fonction du nombre de liens

Comment Google peut connaître les pages les plus importantes à l’intérieur de votre boutique ? C’est facile ce sont les pages qui obtiennent le plus de liens vers elles dans le maillage interne. Le problème c’est qu’avec une configuration standard de Prestashop 1.7 on double déjà le nombre de liens en le répétant plusieurs fois sur une même page. Cela a été certainement fait dans le template pour des raisons « pratiques », mais il est préférable de factoriser et diviser le nombre de liens de 50%.

Les catégories de produits sont souvent des fermes à liens

Dans les templates que vous achetez « premium » vous avez souvent dans les catégories encore un bouton en plus qui s’appelle « Voir » et aussi un bouton « Ajouter au panier ». Cela dilue la densité texte de vos mots clés (à cause de la répétition) et ajoute un facteur de multiplication supplémentaire au nombre de liens. Dans les catégories de produits je conseille de limiter les éléments au strict minimum : « le titre du produit », « la photo », « le prix »… pour le reste il faut passer le relais à la fiche produit.

Structurer son shop en cocon sémantique

Ce qui est important c’est de se faire une image mentale de votre shop en vous disant que vous voulez une structure « propre » dans la manière de hiérarchiser le contenu (déjà en évitant les liens inutiles). Le cocon sémantique est une manière de faire et le but est hiérarchiser l’accès à l’information via les liens sans faire une spaghetti party. Il faut bien comprendre qu’on essaie de faire un raisonnement technique pour « Google » tout en faisant en sorte que pour l’utilisateur cela soit toujours ergonomique.

Cette optimisation va-t-elle vraiment booster mon SEO ?

Comme je le dis souvent à mes clients le plus important c’est quand même le « fond » et l’intérêt que portent les internautes à votre boutique Prestashop en général. Ce genre d’optimisation aide à renforcer l’autorité de chaque lien… car pour accéder à l’information l’internaute aura un seul chemin d’accès possible. Le but en référencement n’est pas forcément la « quantité », mais plutôt la « qualité », cela est applicable à beaucoup de niveaux dans le SEO.

Ressources

Pour ce tutoriel vous aurez à disposition :

  • 1 x fichier product.tpl (avec isolation des liens & intégration des « span »)
  • 1 x custom.css (avec les règles d’affichages de produits)

Télécharger

Résumé de la vidéo : évitez dans Prestashop la duplication de liens internes

  • Analyse de la page des catégories et détection des liens à double.
  • Méthode 1 : Enlever les liens simplement sur les titres des produits (page d’accueil & catégories).
  • Méthode 2 : Enlever tous les liens et encapsuler le bloc « article » avec un nouveau lien et convertir ensuite tous les « div » en « span » selon les normes du W3C.
  • Vérifier le résultat des adaptations en contrôlant l’unicité du lien.
  • La méthode 1 est la plus courte / simple d’intégration pour les e-commerçants novices.
Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 commentaires sur “Prestashop 1.7 – SEO – Réduire le volume de liens internes (ép. 21)”

  1. Salut 🙂
    Très bon tuto com d’hab.
    Seul bémol, si je ne dois laisser qu’un lien, je laisserais celui du texte, et non celui de l’image. Mes noms de produits contiennent des mots clés, et je pense que c’est mieux de mettre le lien sous le texte.
    Aurais-tu une astuce pour éviter que Google me dise que « Ajouter au panier » est le meilleur mot clé ? le plus cité.
    Merci encore
    Patrick

    1. Hello,

      Tu fais une bonne remarque pour l’ancre de texte c’est un choix aussi intéressant… Pour le bouton ajouter au panier, possible de le retirer ou de le remplacer par une icône ou une image.

      A bientôt !

  2. C’est bon, j’ai modifié le product-list.tpl en lignes 158 et 162 (Prestashop 1.6), et j’ai enlevé le SPAN et j’ai rajouté un IMG SRC avec une icône de panier libre de droits, et c’est nickel. Attention à ne pas oublier l’attribut ALT.
    De ce fait, je n’ai qu’un lien qui pointe vers le produit (lien nom de l’article), et j’ai enlevé le « Ajouter au panier » qui polluait les mots clés de la page.
    Bonne continuation à toi, et bon week-end
    (Ici à Biarritz 28 degrés)
    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *