PrestaShop Allintitle

Comment trouver les bonnes balises title pour PrestaShop sans se tromper ? (ép. 99)

Le mauvais choix de mots clés pour la balise title est certainement ce qui risque de tuer la visibilité de votre site e-commerce. Peut-être que vous manquez de visibilité en ce moment et c’est peut-être à cause que vous utilisez les mauvais termes… (même si c’est involontaire).

Nommer vos catégories et vos produits est instinctif et donc dangereux

En fait vous êtes presque obligé de faire des erreurs avant de comprendre ce qu’il faut faire réellement pour Google… Ce qui vous intéresse en finalité c’est que des visiteurs vous trouvent sur Google, viennent sur votre shop et achètent.

Le problème c’est que bien souvent quand on nomme des produits ou des catégories, on ne se pose pas forcément la question si les mots clés qu’on utilise sont réellement utilisés par les clients. Parfois c’est un jargon trop technique, parfois c’est un jargon interne, parfois on sublime beaucoup trop le nom du produit.

Conséquence ? L’internaute qui fait une recherche dans Google vulgarise sa recherche avec quelques mots clés, qui eux ne se trouvent nulle part sur votre PrestaShop… et donc vous sortez plus rarement dans les résultats. En finalité, vous passez donc à côté d’un gros trafic potentiel.

Faites confiance aux données de Google

Personnellement, j’ai assez du mal avec ça… j’aime bien suivre mon instinct, mes envies, mes excentricités… En réalité c’est bien souvent une mauvaise idée de se faire confiance, il faut se baser sur « la data » comme diraient les gens branchés de la « Tech ».

Ce qui est intéressant c’est d’éviter d’utiliser trop d’outils externes et de gadgets et utiliser un maximum ce que nous offre Google avec sa recherche avancée. Google a absorbé toutes les pages de la concurrence, il sait quels sont les mots clés qui sont pertinents et ceux qui le sont moins.

Le but est donc d’établir une mesure de votre sélection de mots clés, afin de vérifier la pertinence de ceux-ci. Pas besoin d’outil pour mesurer le « keyword difficulty », oubliez ces gadgets de magiciens… Travaillons directement main dans la main, avec la source d’origine des données : « Google ».

Utilisez l’opérateur « allintitle » de Google pour mesurer l’intérêt du mot clé

En fait Google met à disposition toute une série d’opérateurs de mots clés, ce qui permet de faire du reverse engineering, afin de connaitre l’envers du décor. Vous pouvez interroger Google pour savoir plus spécifiquement quelles pages sont indexées et avec quels mots clés.

En tapant par exemple « allintitle:brouette manuelle »… Vous pourrez connaitre le nombre de pages exactes indexées dans Google, incluant dans la balise title ces deux termes (brouette + manuelle)… Et vous allez peut-être me dire : « Heu oui et en quoi c’est censé m’aider ça ? »…

La requête « allintitle » va vous retourner un nombre de résultats et en fonction du nombre retourné vous pourrez trancher si oui ou non vos mots clés sont pertinents. Si le nombre de résultats est trop grand, il sera certainement difficile de se positionner dans les 1ers et si le volume de résultats est trop faible… alors certainement que les mots clés sont mal choisis.

Quel volume de résultats pour valider le mot clé ?

En principe on va essayer d’utiliser une combinaison de deux mots clés, car un seul mot clé c’est bien trop générique pour cibler l’intention de l’internaute. En gros si la recherche « allintitle » retourne < 3000 résultats (concurrence faible), entre 3000 et 10’000 (concurrence moyenne), > 10’000 (concurrence forte)…

Attention, ne faites pas non plus une fixation sur ces volumes… Dans la vidéo je le montre bien… J’hésite entre « brouette pliante » (205 résultats) et « brouette pliable » (1150 résultats). Dans ces deux cas la concurrence est faible, donc je vais prendre « brouette pliable » qui offre un potentiel de recherche beaucoup plus élevé.

Si le nombre de pages retourné par Google est très faible… du style 20 pages trouvées, c’est que le choix de vos mots clés n’est certainement pas pertinent. Dites-vous bien que vous êtes certainement en concurrence avec d’autres entreprises qui ont des moyens de faire du référence naturel et qui ont indexé des pages les mots clés qui vendent…

Prenez en compte aussi la notoriété des sites positionnés en 1ère page

Il faut aussi regarder qui sort sur la 1ère page de Google, si sur votre requête « allintitle », vous trouvez dans la 1ère page que des noms de grosses sociétés, dites-vous bien qu’il sera difficile de les pousser et de leur passer devant.

Cela ne veut pas dire que vous devez oublier ou jeter ces mots clés pertinents aux oubliettes… Si c’est réellement la bonne combinaison gardez-là ! En revanche, si vous avez un choix alternatif, qui renvoie un volume de résultat presque similaire… mais sans tous ces gros acteurs, alors il sera préférable de choisir cette direction.

Dans la vidéo du jour on voit bien que sur le mot clé unique « brouette » (tout seul)… cela renvoie plus de 100’000 résultats avec la présence de tous les grands comptes… c’est carrément mission impossible. Par contre sur les combinaisons à 2 mots clés incluant le terme « brouette », l’objectif est tout à fait abordable.

Résumé de la vidéo : L’opérateur Google « allintitle » vous permet de trouver les bons mots clés pour les balises title des fiches produits et des catégories

  • Tout d’abord, on commence par prendre connaissance des opérateurs de recherche de Google et on peut constater qu’il y en a en fait beaucoup.
  • On fait ensuite des tests de recherche dans Google avec l’opérateur « allintitle » et on observe les résultats, parfois la différence de volume est vraiment étonnante d’un mot clé à l’autre.
  • Prenez du recul par rapport aux volumes de résultats affichés et faites aussi preuve de bon sens.
  • Quand dans sur la liste des résultats en 1ère page vous voyez uniquement des leaders du e-commerce… c’est que votre combinaison de mots clé est certainement très concurrentielle.
  • Pensez à réviser les titres de vos pages produits et de vos catégories, pour être certain d’être en alignement avec la recherche des internautes.
close

BOUM !

Et si la concurrence vous dépassait ?

Avec les conseils e-commerce de Webbax, aucun risque... vous aurez toujours une longueur d'avance.

1 seul mail par semaine - pas de publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.