Visibilité multi-facettes

Prestashop 1.7 – SEO – L’approche en diamant (ép. 19)

Optimiser son référencement ce n’est pas uniquement être numéro 1 dans Google ! Très souvent les autres canaux jouent un rôle indirect très important dans votre positionnement et ça on a tendance à l’oublier.

Le référencement technique n’est pas une finalité

En fait quand je regarde de plus près le référence web d’aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on occulte une partie « essentielle » d’un business. Avoir un site avec de bonnes balises titre c’est important, des méta descriptions remplies (ok)… Que le site soit rapide oui oui… Mais bien souvent c’est la partie immergée de l’iceberg, faire « que » ça ne suffira pas à vous hisser dans les 1ère pages.

Internet VS monde réel

Ces deux mondes sont étroitement liés, celui qui a un encrage fort dans le monde réel (ex. via un magasin physique ou une entreprise établie) aura beaucoup plus de facilité à être trouvé dans Google. Pourquoi ? Déjà rien que parce que les gens connaissent le nom de la marque et viendront directement chez vous… si vous avez bonne réputation ou si vos offres sont intéressantes. Des entreprises qui lancent un site e-commerce émergent en principe mieux que le « pure-player » qui démarre de zéro et qui est totalement inconnu au bataillon.

Les leviers non-digitaux

Il faut bien se dire aussi que jusqu’à 20 ans en arrière… les ventes se faisaient sans internet, alors pourquoi pas encore aujourd’hui ? Sur internet il faut lutter et payer cher pour de la publicité et pour trouver une audience ciblée. A mon sens, je pense qu’il est plus facile de convertir en faisant une « soirée à la tupperware » pour vendre ses produits (et de faire transiter ensuite des gens vers le shop)… C’est l’exemple d’un canal bien souvent sous-exploité… et ça peut s’appliquer à beaucoup de domaines. Pourquoi pas une soirée accessoire auto par exemple ? Parce que c’est forcément un truc de fille ? FAUX !

Vendre ne suffit plus

Aujourd’hui il ne suffit plus de vendre un produit en se prenant une marge, il faut un éco-système sain autour de votre site e-commerce pour que la mayonnaise prenne. Il faut participer à des événements, faire des concours, faire « ami-ami » avec les clients via YouTUBE, être serviable même quand il y’a des problèmes. En fait il y’a un travail de « séduction » du client à préparer, vous ne pouvez pas toujours tout quantifier en argent ce que vous faites, car certaines choses ne sont pas mesurables et se ressentiront à long terme (après plusieurs années d’exécution et de résistance).

Grapiller 3 visiteurs

Sur chaque canal il faut attirer l’attention, même l’autocollant sur votre voiture va attirer peut-être 3 visiteurs potentiels par jour. Cela ne semble rien, mais si vous avez 20 canaux différents… ça vous fait déjà 60 visiteurs par jour. Chaque visiteur est précieux, le plus difficile c’est certainement d’amorcer le trafic… Une fois qu’on a déjà une petite base de visiteurs il faut amplifier l’action. Le fait d’avoir du trafic multicanal aide aussi à durer dans le temps et on est aussi moins dépendant direct de Google.

Ressources

L’exemple de structure en diamant réalisé en live :

  • 1 x base de structure pour un référencement multicanal

Télécharger

Résumé de la vidéo : utiliser le multicanal pour attirer du trafic sur Prestashop

    • Création d’un schéma d’acquisition de trafic pour votre site e-commerce.
    • Le but est de casser cette dépendance via l’intermédiaire de Google.
    • La notoriété / ancienneté d’une entreprise ne peut pas être accélérée.
    • Les réseaux sociaux  peuvent vous aider à faire des micro-leviers, sans pour autant que cela soit excessif au niveau du prix et du temps à passer.
    • Posséder un magasin physique est un avantage pour entrer dans la tête des gens et dans leurs habitudes de consommation.
    • L’utilisation des mails des clients, la relance (panier / newsletter) sont des canaux à exploiter régulièrement. Il faut faire croître petit à petit votre liste d’emails avec un processus de collecte intelligent.
    • La publicité classique via flyers, autocollants, journaux locaux n’est pas à négliger non plus.
    • La recommandation par bouche à oreille reste un incontournable.
    • Vous n’êtes pas la « juste » pour vendre, il faut aider vos clients comme si vous étiez un de leurs proches.
    • YouTUBE c’est de la télévision « gratuite », il faut divertir vos clients et leur proposer une expérience d’actualité. La vidéo c’est déjà considéré comme le média « incontournable » !
    • Alimenter un blog avec du contenu pertinent est un grand classique, mais tellement souvent laissé de côté par les entreprises, pourtant cela peut se trouver au coeur de la stratégie de captage de trafic.
    • Des petits influenceurs sur Instagram peuvent aussi vous amener une nouvelle audience, un cadeau en échange d’une photo sur leur compte, ça peut-être un « deal » très raisonnable.
    • Proposer à des gens « motivés » de revendre vos produits en leur donnant une commission sur chaque vente, c’est aussi une piste à explorer.
    • Les canaux sont certes nombreux, mais il faut toujours rester « ouvert » à une nouvelle approche et tenter des nouvelles choses. Il est important de ne pas camper sur des acquis et de continuer le processus de grapillage de visiteurs.
Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (6 votes, moyenne : 4,17 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *