Thème enfant Prestashop

Prestashop 1.7 – Le thème enfant (ép. 52)

Modifier et personnaliser son thème Prestashop c’est très bien, mais savez-vous qu’il y’a une manière optimale de le faire grâce au thème enfant ? Et oui cette approche permet de faire facilement une extension du thème principal.

Le concept du « child theme »

A quoi ça sert d’avoir un thème enfant ? Cette fonction dévoile toute son utilité lorsqu’on doit modifier ou adapter un thème. Cela permet de créer un sous-thème du template principal afin de regrouper tous les changements dans un dossier précis. Le thème enfant contiendra donc uniquement les fichiers modifiés et cela évite donc de toucher aux fichiers originaux du thème.

Plus pratique pour les mises à jour

C’est là certainement que se trouve l’un des enjeu important du thème enfant… quand vous faites une mise à jour de Prestashop par exemple et que vos modifications sont faites sur un thème enfant toutes vos modifications seront conservées (c’est pas magnifique ça ?). Il est possible d’appliquer ce processus de « child theme » à tous les templates Prestashop. A la base, cette notion de thème enfant est souvent utilisée dans les templates WordPress… et à présent Prestashop a aussi intégré cette bonne pratique.

Modifier le template de base c’est mal !

Voilà des retours que j’ai eus suite à mes différents tutoriels « Pourquoi tu ne crées pas un thème enfant ? ». Pour les tutoriels c’est plus simple d’expliquer une notion sans forcément ajouter cette nouvelle couche à gérer. Par contre, de mon côté je n’utilise pas forcément le thème enfant, car avec mes clients on fait uniquement des « refontes » globales de shop et jamais de mise à jour de Prestashop.

Tu ne fais jamais de mise à jour ?

Contrairement à WordPress une version Prestashop peut durer dans le temps sans se faire hacker et donc je préfère consolider / optimiser une version durant plusieurs années, plutôt que de faire la course aux mises à jour. Une mise à jour ça prend du temps, même si mineure… et il faut avoir une certitude que cela ne perturbe pas tout ce qui est actuellement place. Cela implique aussi plus de budget au client… Et surtout le plus important, une mise à jour ne fait pas « vendre plus ».

Facile à mettre en place

De ce que j’ai testé je dois dire que le concept de child thème sous Prestashop se met en place très facilement et dans mon cas cela a fonctionné du 1er coup. Par contre, je n’ai pas expérimenté encore son utilisation sur un projet complet avec des subtilités pour voir si tous les cas de figure sont gérés correctement. Si vous avez de l’expérience à ce sujet n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous.

Ressources

Pour ce tutoriel vous aurez à disposition :

    • 1 x exemple de dossier de thème enfant avec structure minimaliste
    • 1 x fichier PSD de base pour la miniature du thème

Télécharger

Résumé de la vidéo : créer un sous-thème pour Prestashop

  • Création de la structure minimale d’un thème enfant avec le fichier YML et sélection du child thème par défaut via le back-office.
  • Test de surcharge du thème en modifiant le fichier TPL de la fiche produit.
  • Intégration d’un fichier CSS (custom.css) et contrôle de la surcharge, avec vérification du nom du dossier dans le code source.
  • Modification de la surcharge du thème pour un module (ps_sharebuttons) avec contrôle de l’affichage du texte.
  • Une manière intéressante et structurée pour travailler sur le long terme.
Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 commentaires sur “Prestashop 1.7 – Le thème enfant (ép. 52)”

    1. Bonjour,

      Si vous voulez faire un questionnaire / formulaire facilement (et gratuitement), regardez plutôt du côté de Google Form. Faites ensuite un lien de votre shop vers le formulaire Google (celui-ci pourra récolter les réponses, y compris les adresses mails des clients par exemple).

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *