Qualité de l'emballage produit

Le packaging de vos produits est-il stylé ?

Moi-même je commence à me surprendre… car je me pose de plus en plus de questions sur la vente en général et comment faire cohabiter le e-commerce et la réalité et quelles sont les clés qui optimisent la réussite.

Oh un cadeau Wish !

A midi quand je suis rentré chez moi à vélo pour aller dîner… l’un des premiers truc que j’ai fait, c’est de regarder dans la boîte aux lettres si y’a du courrier. Sous le tas de factures… un colis Wish, qui bien sûr n’est pas pour moi alors je fonce le donner à ma copine en lui tournant autour et en harcelant « C’est quoi ? C’est quoi ? Ouvre ! ».

Et là elle me dit : « T’inquiète… C’est des autocollants… » Et là je suis de suite sur le cul pour deux raisons… Chez Wish (Chine) on commande tout pour rien (faudra que je vous en parle un jour)… Déjà que c’est pas cher, mais en plus pour des autocollants ils fournissent une boîte… je voyais ça dans un vulgaire plastique, mais pas du tout.

Ma première remarque c’est avant même d’avoir vu le produit… « Trop stylé la boîte »… en plus c’est en « OR » l’écriture ça brille, dedans ça doit être méga bien. Une fois le carton ouvert, j’ai vu les autocollants et effectivement ils sont fun… Mais en même temps je crois avoir été influencé par le packaging soigné qui me fait dire que le produit doit être forcément bien.

Autocollants Wish
La grande question c’est maintenant de savoir ou coller tout ça… La boîte c’est ce qui à mon sens peut justifier de vendre un produit plus cher. Présenté de cette manière je pourrai croire à une un édition limitée… Si c’était dans un plastique en vrac, j’aurai pas eu la même impression de qualité.

Pas besoin de faire compliqué pour faire classe !

L’autre soir ma copine a été à une séance à l’Hôtel de Martigny… et elle a reçu en cadeau des produits de l’atelier des merveilles. Ce sont des personnes handicapées qui réalisent des produits et qui sont encadrées par la FOVAHM. A nouveau comme un curieux je dis « Quoi t’as reçu un cadeau ? Et je fonce voir au salon… (oui un peu comme un gamin).

Et là je dois avouer que j’ai été très étonné par la qualité de la présentation… pour commencer le sac qui englobe tous les produits est vraiment très simple en papier neutre, mais avec une jolie police qu’écriture qui fait presque rêver.

Sac en papier
C’est peut-être une question de goûts… mais la présentation me plait bien. Simple, mais diablement efficace… Ce n’est pas parce que l’emballage est simple… que la conception est forcément simple (il faut parfois du temps pour trouver le juste équilibre de présentation).

Tout d’aborde je regarde dans le sac et il y’a en premier des flûtes aux herbes… et à nouveau je trouve que le design est vraiment bien fait. On sent aussi le grammage du papier du haut on sent bien qu’on n’a pas voulu économiser sur tout. Quand je vois le produit… ça respire la qualité… enfin c’est mon impression.

Flûtes aux herbes
Au supermarché je vois régulièrement des produits du même genre… mais jamais dans un emballage aussi joli.
Flutes aux herbes étiquette
Au verso de l’étiquette le petit logo du Valais… qui fait vraiment « produit du terroir »… On est bien loin des étiquettes « dégueulasses » vues en supermarché…

Ensuite, vient le tour de la confiture pomme-caramel au beurre salé… le format du pot est tout petit ce qui renforce l’effet « mignon » toujours avec un label du Valais bien mis en avant. La bande qui relie le pot au couvercle donne vraiment du caractère à la présentation du produit.

Confiture pomme-caramel
Une fois de plus j’ai pas l’impression que c’est « fou » comme trouvaille, mais c’est assez bien harmonisé. Le côté unique et terroir se fait bien sentir. La mention « L’Atelier Des Merveilles »… ça je kiff toujours bien…

Et pour finir le shampoing artisanal (oui ça fait beaucoup de cadeaux), qui lui est vraiment ultra-simple… enfin plus simple que ça « on crève »… il y’a uniquement l’impression de la marque sur la bouteille. Et pourtant… encore une fois j’ai trouvé ça très bien. Grâce à la force de caractère de la police… et avec l’exécution du rond en texte autour du mot « shampooing » (notez bien le double o)… ça suffit à donner de la crédibilité au produit.

Shampoing artisanal
C’est un peu comme Mac finalement, parfois il est préférable d’être minimaliste et faire les choses avec soins… ça semble marcher tout aussi bien.
Cadeau artisanal
Finalement ces 3 produits ensemble c’est un très joli cadeau… Sincèrement c’est un bon exemple à imiter. Comment cela se fait-il que ce genre de cas soit si rare ? Je sais pas si c’est moi, mais trop souvent je trouve que les packagings que je vois en général au magasin manquent de goûts (la faute aux designers ?).

Bilan

Et oui, parce que y’a pas que le e-commerce et le web dans la vie… le produit et sa présentation jouent un rôle clé auprès du client. Si vous proposez à vos clients un petit catalogue de produits, il faut vraiment mettre le paquet sur la présentation… car c’est ça qui déclenche l’envie aussi. Avec un produit « super » dans un emballage « pourri »… c’est difficile de convaincre.

Bon c’est pas tout ça, il va falloir que je me mette au travail… j’ai des flûtes aux herbes à manger moi… ahah. Si vous avez un peu de temps ce week-end, pensez à réfléchir si vous pouvez améliorer le packaging de vos produits pour renforcer l’effet Wouaw !

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

4 commentaires sur “Le packaging de vos produits est-il stylé ?”

  1. Hello !

    C’est Jean-Marc de Bretagne.

    C’est très intéressant de se pencher sur cet aspect du produit. Vos remarques sont très pertinentes. En revanche, ce qui me fait sourire c’est la remarque concernant la simplicité. En effet, le packaging des produits est épuré mais cette apparence de simplicité est le fruit probablement d’un gros travail. Je note par exemple l’homogénéité de la police entre les produits qui donne visuellement un effet de gamme intéressant. Le packaging soigné donne une impression de qualité (à mon avis) sans toutefois tomber dans l’aspect du produit luxueux … Je suis certain qu’un graphiste a du se creuser la tête et pour lui cela n’a pas du être simple ! C’est probablement ce qui explique que beaucoup fassent l’impasse sur le sujet.

    A mon humble niveau j’ajouterai que cette démarche commence aussi par le colis. Dans notre petite société, nous sommes très attentifs à cela. il ne faut pas oublier que le client découvre le produit dans le sens inverse de celui avec lequel le colis a été fait par le commerçant. Le client découvre d’abord son colis, l’ouvre, découvre l’emballage, puis le produit et enfin ouvre son pot de confiture. S’il a commencé par voir un carton fait de bric et de broc, il se dit « bof » puis un emballage avec de la récup il redit « bof » et si le packaging produit est pas terrible, normal que quand il arrive au produit il soit dans une dynamique « bof » ! D’autant plus que le colis a été confié à un transporteur qui parfois ne nous facilite pas les choses (livreur pas aimable, colis écrasé …) Alors bien entendu, si vous envoyez un produit minable le client n’aura pas le sourire parce que le carton est génial et l’emballage extra …

    Du coup, nous filmons systématiquement nos colis avec du film noir, apposons une étiquette blanche avec notre logo et réalisée informatiquement (pas de trucs écrits à la main) nous n’utilisons que des cartons propres (pas de cartons avec le nom du précédent destinataire rayé rapidement dessus) et nous accompagnons la plupart du temps le produit d’un petit courrier.

    On ne peut pas dire que certaines grosses boites apportent autant de soin lorsqu’ils nous envoient leurs produits.

    C’est juste un commentaire d’un membre d’une TPE …

    Au plaisir de lire vos nouveaux billets !

    1. Hello,

      Vous avez tout à fait raison sur le fait que la simplicité a dû certainement demander un très gros travail. Quand on regarde de l’extérieur, trop souvent on pense que simple = vite fait, mais c’est faux. L’iphone c’est simple non ? Finalement, c’est juste une dalle plate sans boutons ? Et pourtant le travail derrière est titanesque (ok je prends un cas extrême).

      Pour les emballages des colis c’est tout à fait vrai, prenons par exemple Zalando… leurs colis on les voit facilement dans les bus de la Poste, ils ont leur propre apparence et ça se voit des KM à la ronde (très bon pour l’identité de marque)… les autres colis eux sont totalement neutre (ce qui peut être bien, mais dans certains cas uniquement). En 2013 j’avais parlé brièvement de customiser l’apparence de ses colis : https://www.webbax.ch/2013/09/09/envoyer-de-beaux-colis-un-gage-de-reussite/

      Le petit courrier avec la commande, c’est ce qui peut faire toute la différence. On sait que les gens sont sensibles aux « émotions », un petit mot avec le colis fait toujours plaisir à lire et ça reste ancré si c’est bien fait. A voir mon autre billet sur un mot laissé par un e-commerçant dans une des commandes que j’avais reçue : https://www.webbax.ch/2016/08/26/mettez-de-lemotion-dans-vos-colis/

      Merci d’avoir pris la peine de me faire ce retour d’expérience.

      A bientôt !

  2. Je n’avais pas lu ces articles, qui disaient déjà tout cela.
    Oups …
    J’ai un peu l’impression d’avoir sorti le marteau à taper sur les clous déjà enfoncés, mais ce n’est pas bien grave !
    En définitive, j’ai l’impression que cela rejoint ce que vous dites dans une de vos dernières vidéos : il faut cultiver son identité propre et faire les choses comme on aime les faire.
    Et cela n’est pas forcément aussi facile à faire qu’à dire, tellement nous sommes focalisés sur l’idée qu’il faut « plaire » à un maximum de clients potentiels. Du coup, cela impacte forcément la réflexion préalable à toute prise de décision que ce soit sur la communication, la fixation des prix de vente, le suivi clients …
    Mais, à un moment donné, il faut choisir. Et choisir c’est renoncer. C’est là que la décision peut coûter. Alors autant choisir en restant dans l’écologie de nos propres valeurs. Après, bien entendu, il faut aussi trouver sa clientèle !
    Bonne continuation !

    1. Hello,

      Je pense que c’est toujours bien de rappeler ce genre de choses, car trop souvent c’est négligé.

      Si votre business fonctionne bien par exemple en faisant le processus de manière classique, pourquoi changer ? Mais la constatation c’est que bien souvent, beaucoup de business ne décollent pas… et quand on est dans ce cas de figure, il faut se métamorphoser, s’adapter et changer sa manière de faire.

      A lire aussi la méthode KFC qui explique le concept d’adaptation : https://www.linkedin.com/pulse/pnl-m%C3%A9thode-kfc-sic-en-fran%C3%A7ais-johann-escud%C3%A9/?articleId=6230714277955665921

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *