Freepay Prestashop

Freepay – Paiement par carte de crédit gratuit sous Prestashop

Assez souvent les marchands me demandent… : « Est-ce que c’est vraiment nécessaire le paiement par carte de crédit sur ma boutique ? ». En fait c’est surtout qu’ils trouvent un contrat de vente à distance ça coûte cher.

Enfin une alternative gratuite ?

Dans la dernière newsletter de Prestashop, j’ai vu la mise en avant du module Prestashop FreePay qui propose une alternative 100% gratuite… oui vous avez bien lu. J’avoue que j’ai été assez étonné de voir une telle offre, mais un service gratuit c’est bien ce que cherchent la plupart des e-commerçants.

Habituellement il faut toujours passer par un processus compliqué, il faut souscrire à des contrats et très vite il faut compter au grand minimum en Suisse environ 600 CHF pour intégrer les cartes de crédit (le contrat, le module + tous les frais mensuels).

Freepay Gratuit
Normalement on dit bien souvent, que quand un service est gratuit… le produit qui a de la valeur c’est vous. En tout cas, ici tous les compteurs sont à zéro, de quoi convaincre n’importe quel client réticent.

Pourquoi c’est gratuit ?

C’est bien la question qui me turlupine… comment cela se fait-il que les gros acteurs du marché sont payants… et que des petites entités peuvent être gratuites ? Dans ce que j’ai cru comprendre, lors du paiement on propose à l’utilisateur de créer un compte Oyst-1-Click, qui semble être un service qui propose un bouton pour faire du paiement en 1 clic.

Quel est le but de cette manoeuvre ? Je pense que le concept est d’inciter les clients à se créer un compte sur le service, pour qu’ensuite ils utilisent le bouton « Oyst-1-Click » quand ils feront des achats sur une autre boutique e-commerce. C’est une manière de faire de l’acquisition de clients rapidement… Peut-être qu’ils prennent donc zéro commission ou les frais à leur charge, mais le but c’est de gagner des inscriptions.

Freepay Coût zéro
Pour moi le paiement a toujours été une étape sensible où le client doit se concentrer sur son action. Cela ne m’emballe pas vraiment qu’on vienne distraire le client à cette étape, je préfère payer un service qui soit totalement neutre.

Le marchand veut une entreprise rassurante

Ce qu’il faut comprendre, c’est quand il s’agit d’argent on va pas le faire transiter n’importe où et chez n’importe qui. Actuellement il pleut des méthodes de paiement… qui sont souvent des sous-entités de XYZ et l’on ne sait jamais exactement qui ils sont.

Typiquement une entreprise dans le paiement qui ne propose pas un numéro de téléphone, des coordonnées claires et concises, c’est totalement exclu que je fasse transiter de l’argent chez eux.

C’est pas pour faire le rabat-joie, mais c’est tellement la base… mes clients ne seraient pas d’accord de se tourner vers des entreprises de ce type. Actuellement je travaille toujours avec des acteurs du marché, Postfinance, Six-PaymentDatatrans et d’autres… mais le nom est connu et je peux les joindre à n’importe quel moment.

Contacter Freepay
Vous savez que j’adore les startup et que j’aime les gens qui lancent des projets. Par contre, quand il s’agit de faire reposer l’aspect financier d’une entreprise… je suis pas vraiment convaincu par cette manière de faire. Je voulais leur téléphoner directement, mais on sent clairement que le service ne veut pas que le client le contacte.

Bilan

Alors cette solution FreePay ? A mon avis il faut la tester, si vous n’avez pas de budget vous n’avez rien à perdre de la mettre en place. Par contre, personnellement je ne m’amuserai pas à économiser sur la méthode de paiement.

De mon côté en tant que prestataire, je ne peux pas prendre le risque de conseiller des entreprises « trop émergentes » dans le milieu du paiement. Si vous cherchez une solution gratuite et que vous avez un petit business ça vaut la peine d’essayer. Dans le cas où vous avez déjà testé la solution, n’hésitez pas à nous faire un retour dans les commentaires !

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

28 commentaires sur “Freepay – Paiement par carte de crédit gratuit sous Prestashop”

  1. Bonjour,
    Je les ai eu au téléphone aujourd’hui, et ils m’ont donné la liste des pièces nécessaires les voici :
    – Inscription à notre backoffice : https://admin.free-pay.com
    – L’extrait Kbis de votre entreprise (ou déclaration d’auto-entrepreneur)
    – La pièce d’identité du ou des dirigeants
    – Facture de votre hébergeur (preuve de la propriété de votre nom de domaine)
    – RIB associé à l’IBAN saisi dans votre compte sur notre Back-Office

    Alors leur faire confiance oui sûrement.

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir fait ce retour d’information concernant les pièces légales demandées.

      Cependant, quand on est un institut financier, pour moi il est obligatoire d’être joignable facilement. Pour le moment il n’y a pas un numéro de téléphone « public » sur le site clairement affiché, ce n’est pas crédible.

      C’est un peu comme si ma banque n’affichait pas son numéro de téléphone, qui oserait du coup déposer ses fonds chez eux ?

      A bientôt !

        1. Bonjour,

          Merci d’avoir pris le temps de me contacter directement par téléphone, pour faire le point sur mes différentes remarques.

          Bonne continuation dans la suite votre projet !

  2. Est-ce que ça fonctionne en Suisse au moins ?
    Effectivement, ils obtiennent un nouveau client et ses données (y compris téléphone) à chaque paiement : la création d’un compte Oyst semble être forcée.

    1. Bonjour,

      Disons que comme il n’y avait pas un numéro de téléphone affiché, j’ai pas pris la peine d’écrire un mail. Par contre, le concept est intéressant pour des budgets low-cost, vous pouvez essayer de leur poser la question si le service vous intéresse.

      Merci pour votre visite !

      1. Complément, réponse de leur support: malheureusement, notre solution est seulement compatible avec les entreprises françaises pour le moment. L’accessibilité aux entreprises Suisses devrait arriver très prochainement.

  3. Bonjour à tous,

    Merci de votre intérêt pour FreePay. Vous êtes très nombreux (plusieurs dizaines par jour) à nous rejoindre depuis la newsletter Prestashop.

    Disponibilité hors de France : nous ne sommes pour le moment disponible que pour les structures (entreprises, auto-entrepreneurs, associations) françaises mais nous nous étendrons rapidement aux pays limitrophes.

    Gratuité : FreePay est 100% gratuit. Les seuls frais sont relatifs aux transfert de fonds, aux remboursement et aux cas de fraude.
    Concernant le fonds de roulement : seuls 5% des fonds collectés sont gelés pendant 90 jours, les 95% restants peuvent être transférés immédiatement vers votre compte, dans les délais bancaires habituels (de 1 à 4 jours).
    Ce fonds de roulement limite les utilisations frauduleuses de notre solution, ainsi que les impayés.

    Plus de détails : https://free-pay.com/tarifs/

    N’hésitez pas à nous contacter au 01 79 73 83 73 ou par mail à hello@free-pay.com.

    Benoît de FreePay

  4. Je voudrai rebondir sur le côté gratuit, c’est juste un modèle économique différent, je ne pense pas que cela soit plus « low-cost » que d’autres. Sur le modèle de la gratuité pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu « la méthode Google » est édifiante à ce sujet, et ce n’est pas parce que c’est gratuit qu’on ne gagne pas d’argent. Mais chacun son modèle, et libre à chacun d’en panser ce qu’il veut.

    1. Bonjour,

      Oui vous avez tout à fait raison, il est normal que chaque business trouve son modèle économique.

      Ce qui me dérange du côté du paiement, c’est qu’on sait que c’est un terrain sensible pour les acheteurs qui sont assez souvent « craintifs », selon mon point de vue il y’a certains points sur lesquels il ne vaut mieux pas économiser.

      Par contre, pour celui qui veut absolument du gratuit, c’est une bonne alternative. Et oui, quand le business model est gratuit en principe c’est vous le produit.

      Merci pour votre participation !

  5. Bonjour,
    Tout d’abord je suis tomber sur webbax.ch par hasard lors d’une recherche via google, (un article sur les parrainage prestashop je crois) merci pour ces articles.

    Et pour revenir à l’article, il est claire que quand j’ai appris de la gratuité du système de paiement j’était très surpris, (surtout ayant demander à ma banque combien coûte la mise en place du module Monetico).
    J’ai alors chercher à en savoir plus sur leurs site web, j’ai fait la même déduction que votre article, je ne vois pas mes client utilisé leur carte de crédit et ce voir proposer une sorte de « pub » dans le tunnel de paiement.

    J’image juste que je suis un de mes clients.
    Ceci n’engage que moi.
    Je leurs souhaite de réussir avec le model Economique.

    1. Bonjour,

      Merci pour ce retour positif !

      En ce qui concerne Freepay, je pense que tout dépendra des marchands certains veulent économiser à tous les niveaux. Cela me fait penser à ceux qui économisent sur l’hébergement, alors que c’est le moteur de leur business.

      Après chacun fait comme bon lui semble, mais à force… certaines économies risquent de « freiner » les ventes… et du coup provoquer l’effet inverse.

      A bientôt !

  6. Merci pour ce débat sur Freepay, effectivement je me pose question de la rémunération du service car si c’est gratuit pour l’utilisateur, vendeur ou acheteur, Freepay doit se financer mais de quel manière ? pub, vente de données ?
    J’approuve totalement la remarque sur le frein à la vente concernant la création d’un compte OYST. Donc pour l’heure je m’abstiens et j’attends la demande de mes clients bien que les frais Paypal me donnent des boutons !

    1. Hello,

      Comme mentionné, en fait dans le tunnel de paiement ils font de la promotion pour un service tiers, avec incitation à l’inscription.

      Je pense que vis-à-vis de l’acheteur, il est toujours plus sage de le laisser tranquille surtout dans le processus de paiement et qu’on ne détourne pas son attention. Economiser sur les méthodes de paiement, je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée.

      Avec PayPal, si on ne vend pas… on ne paie pas de commission, je trouve malgré tout que ça reste un modèle de fonctionnement gagnant / gagnant (après le taux de commission reste discutable).

      A bientôt !

  7. Attention à lire entre les lignes car contrairement à ce qu’écrit Benoît de FreePay:
    10 mai 2017 à 10 h 54 min  » FreePay est 100% gratuit. Les seuls frais sont relatifs aux transfert de fonds, aux remboursement et aux cas de fraude.

    Ce n’est donc pas 100 % gratuit.

    Pour les e-commerçants déjà en activité faites simplement un calcul sur vos exercices précédents en prenant en compte tous les remboursements ou annulations effectués sur lequel freepay prélève 1 % plus 1€ pour chaque virement, donc quotidien car une entreprise à besoin de trésorerie soit au minimum 30 € par mois.

    En ce qui me concerne le gain avec freepay par rapport à ma solution actuelle (Payline et contrat vads avec ma banque) serait inexistante voir plus cher car freepay n’est pas 3Dsécure (les escrocs vont se régaler) en plus en cas de fraude freepay vous taxe encore . Quand à leur solution Oyst qui stocke les coordonnées bancaires des acheteurs, franchement à notre époque ont croit rêver !!

    Donc en résumé je n’installerai pas freepay, car pas 3Dsécure, car ils encaissent les paiements à ma place et je ne sais pas dans quel établissement bancaire se trouve mon pognon (de plus ils bloquent 5 % en permanence), car leur siège social est domicilié à Londres, et en plus leurs commerciaux sont pénibles et cherchent à tous prix à vous faire installer leur module « révolutionnaire »

    A mon avis la solution la plus intéressante est à ce jour un contrat vads avec sa banque, l’argent est sur votre compte et les paiements sont garantis ont peu avoir l’impression de payer plus mais le service est au rendez vous et la tranquillité pour un chef d’entreprise ça n’a pas de prix.

    N’oubliez pas quand c’est gratuit c’est toi le produit ! je dis ça j’dis rien, à chacun de se faire sa propre opinion.

    1. Bonjour,

      Disons que comme vous l’avez dit, quand c’est gratuit c’est vous le produit. Ici le but commercial de cette solution de paiement reste de récolter de nouveaux potentiels clients. Après, je pense qu’on peut aujourd’hui économiser sur certaines choses en e-commerce, mais le paiement c’est pas certain que ça soit le meilleur endroit (tout comme l’hébergement d’ailleurs).

      A bientôt !

  8. Bonjour,
    Suite à nos tests avec freepay, voici mon retour :
    Solution qui marche bien…mais le « gros » point noir en effet se situe au niveau de l’inscription (abusive je trouve) à leur paiement one click…
    C’est leur moyen de rendre « gratuit » cette solution, mais en terme d’image, nous avons fait des tests et le client n’aime pas du tout que leurs coordonnées bancaires soient enregistrées sur une plate forme qu’ils ne connaissent pas…En clair, nous avons arrêté et sommes revenus à payline (sûr et aucune pub !)

    1. Bonjour,

      Au moins vous avez pu faire le test et vous avez pu tirer déjà des premières conclusions. Les coordonnées bancaires sont des données sensibles, si les informations sont utilisées à mauvais escient c’est le marchand qui va être mal vu et pas forcément la méthode de paiement de transit (du coup ce n’est pas bon pour la réputation du vendeur).

      Merci pour ce retour !

  9. Bonjour Webbax,

    Je me lance en e-commerce et j’étais sur le point de tester cette solution, annoncée comme « gratuite » (malgré des frais sur les virements et les remboursements + 5% du CA gelé 90 jours), mais à y regarder de plus près sur leur homepage je me suis abstenu :

    « Oyst-1-Click et Oyst FreePay sont deux services indépendants proposés par la société Oyst ». On a donc 2 services proposés, paiement traditionnel et paiement 1 click.

    « Les clients de l’e-marchand, lorsqu’ils utilisent Oyst FreePay pour régler leurs achats, se voient proposer de créer un compte Oyst-1-Click. » Ce n’est pas proposé mais imposé visiblement…Le client ne peut pas finaliser l’achat s’il n’accepte pas cette inscription. Une fois inscrit, toutes ses données (cb comprise) sont stockées chez Oyst et il se voit proposé un bouton de paiement 1 click chez tous les marchands qui ont validé cette option. Passe encore…

    « Les utilisateurs de Oyst-1-click peuvent désormais acheter en un clic sur les sites partenaires. Les sites partenaires reversent une commission à Oyst, société mère de FreePay, lorsqu’un achat est réalisé avec le bouton « Acheter en 1 click ». » Voilà ce qui m’a stoppé…De solution gratuite on passe à « commission »…De ce que j’en comprends, Oyst Freepay est gratuit sous condition d’inscription du client, mais le service Oyst-1-click ne l’est pas…C’est sans doute là que repose leur modèle. Si le marchand propose leur bouton 1 click, il paiera une commission…Sur leur Facebook, un intervenant parlait de 2 à 5 % !!! Invérifiable puisque Freepay masque ce coût…

    Je comprends mieux la réflexion d’Achille plus haut : « et en plus leurs commerciaux sont pénibles et cherchent à tout prix à vous faire installer leur module « révolutionnaire » ».

    Non merci, je passe mon chemin.

    Jean.

    1. Bonjour Jean,

      Vous avez bien fait de faire un partage sur votre analyse de Freepay, cela permet aux e-commerçants d’avoir peut-être une vision plus « globale » du processus et de comprendre aussi pourquoi c’est gratuit.

      Il n’y a pas de miracle… il faut bien un plan de financement quelque part. Comme je dis toujours à mes clients, on peut économiser sur certaines choses… mais sur des points clés comme l’hébergement, les méthodes de paiements… il est plus sage d’investir.

      C’est un peu comme les pneus d’une voiture… si c’est de piètre qualité très vite on se retrouve sur les jantes avec un risque de carambolage… c’est rarement bon pour soi et y compris pour les autres.

      A bientôt et merci pour tous ces détails !

    1. Bonjour,

      De mon côté j’ai déjà vu passer plusieurs mails de promotions via newsletter de la société Oyst… après je n’ai pas testé la solution, mais la manière de faire (principe) m’avait pas forcément convaincu.

      Merci d’avoir relayé le fil d’actualité.

      A bientôt !

  10. Bonjour à tous,

    Merci pour vos commentaires, je vais tenter de répondre à l’ensemble de vos interrogations. Sachez que nous sommes fiers d’avoir dépassé la barre des 300 e-marchands qui utilisent notre solution.

    1. Sécurité : la principale question qui se pose autour d’une solution de paiement est bien sûr celle de la sécurité.
    Notre société a commencé par 18 mois de R&D avant le lancement commercial pour développer la technologie Everkey qui est un outil de détection de fraude croisant 117 critères (biométrie, data science…).
    Nous avons ajouté une couche de sécurité grâce à notre partenariat avec Adyen, leader en terme de sécurité sur internet. Adyen assure aussi la sécurité d’Uber, Blablacar et Airbnb.

    2. Distinction Oyst FreePay et Oyst 1-Click : il s’agit bien de 2 solutions différentes et indépendantes. Certains de nos partenaires e-marchands n’utilisent que Oyst FreePay ou que Oyst 1-Click.
    Oyst FreePay est 100% gratuite et augmente la marge des marchands.
    Nous nous rémunérons avec la solution Oyst 1-Click par un modèle de commission sur les ventes réussies grâce à notre solution, elle a pour objectif d’augmenter le taux de conversion des marchands.
    C’est donc une présentation claire de nos solutions : il n’y a pas de frais cachés pour Oyst FreePay. Lorsqu’un utilisateur achète sur un système avec Oyst FreePay, il a la possibilité de devenir utilisateur Oyst 1-Click.

    3. Fond de roulement : concernant le fond de roulement, nous bloquons en effet 5% des fonds sur 3 mois pour nous assurer que les remboursements que vous faites à vos clients soient aussi fluide que possible. L’argent reste bien évidemment le votre, il reste juste immobilisé pendant une durée limitée.
    Il s’agit d’une pratique classique chez les PSP.

    J’espère avoir répondu à vos nombreuses questions, n’hésitez pas à nous joindre par téléphone si vous souhaitez échanger avec nous sur les avantages de notre solution au 01 79 73 83 73.

    Très bonne journée à tous !

  11. Bonjour,
    J’ai lu vos commentaires, cela m’a beaucoup aidé, j’ai fait le test sur un de mes boutiques. Eh oui.
    Une Transaction, on peut faire le virement 24heures après c’est faux, c’est largement dépassé toujours pas de possibilité.
    Informations sur le https
    Ce site web ne fournit pas d’informations sur son propriétaire. Certificat client SSL Emis par Amazon.
    SSL OV (Validation Organisation) ou SSL EV/Barre Verte (Validation Prolongée) Comme les banques ou système de cartes bancaire ou PayPal
    Donc les données de nos clients sont stockées sur un serveur ou il n’y pas de vérification du propriétaire
    Bonne journée à tous !

    1. Bonjour,

      Après il faut dire aussi que ça reste une alternative pour des e-commerçants qui ne veulent pas investir sur la méthode de paiement. C’est certainement pas une bonne économie, mais ça permet de valider des ventes.

      Merci pour votre retour d’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *