Madagascar création de contenu

Création de contenu à Madagascar

Ce que je constate, c’est que la demande des clients pour la création de contenu ne cesse d’augmenter. Mais comment répondre à ce type de demande ? Qui est actuellement capable de créer du contenu ?

Création de texte trop cher ?

Avec mes clients j’ai souvent un problème, ils ont tous besoin de contenu… mais ne peuvent pas « économiquement » investir 200 CHF par semaine pour la rédaction d’un texte par une personne qualifiée ici en Suisse.

Ce que je veux dire par là, c’est que beaucoup de marchands ne sont pas assez rentables pour effectuer un investissement aussi élevé pour avoir du nouveau texte régulièrement sur leur site / boutique.

Du coup, il y’a deux choix possibles… soit on ne fait rien ou alors on va chercher moins cher ailleurs… Vous le savez certainement, je n’ai jamais été un grand fan de la sous-traitance, car j’aime avoir un contrôle total, mais je vois ça plutôt comme une porte de secours.

Madagascar écrase les prix

Bon personnellement je suis pas un pro de la géographie, mais à Madagascar on parle le français et comme forcément il y’a un écart entre nos économies, le coût de la main d’oeuvre est beaucoup moins élevé.

Il y’a des agences web sur place (françaises) qui trouvent des personnes qualifiées sur place et qui se chargent de faire le suivi, c’est par exemple le cas de Offshore-Value qui propose tous les services dont on pourrait imaginer avoir besoin un jour (création de site, contenu… design etc…).

Je me suis posé la question si « éthiquement » c’était une bonne chose de sous traiter… disons que je suis toujours partagé sur le fait de « profiter » d’un niveau supérieur économique pour exploiter les gens, mon but c’est toujours que chacun trouve son compte, mais ce n’est pas toujours si simple.

Offshore Value
Finalement, on pourrait presque envisager de tout déléguer. Non je plaisante bien sûr, mais on peut constater qu’une agence offshore à Madagascar est capable de « presque » tout faire pour vous.

J’ai testé pour vous !

De mon côté je dois faire évoluer sur le plan marketing, le projet King-Avis et comme je prévois faire un blog… je me suis dit, pourquoi pas sous-traiter la création du texte, plutôt que de trouver l’inspiration moi-même.

Et là… l’agence Offshore-Value fait fort… ils m’ont proposé la rédaction de deux articles de 500 mots gratuitement + encore un autre pour un client (toujours gratuit), afin que je puisse me faire une idée de leur travail. Pour vous faire une idée du prix, normalement ils facturent 10/15 EUR un article de 500 mots… un prix défiant toute concurrence.

Qu’est-ce que ça donne ? Finalement un premier point positif c’est qu’ils ont eu du répondant et respecté le délai qu’ils avaient mentionné. Le contenu rédigé est bien unique, mais c’est un peu « plat-plat »… je pense aussi que parfois il y’a des suites de 2/3 mots qui ont été repris sur certains sites, mais ça reste à mon sens très correct.

Rédaction Offshore
Ce type de prestation est facile à gérer, car l’exigence est simple « on veut du texte unique et sur une thématique ciblée ». Personnellement j’ai trouvé le travail très correct pour le prix.

Oui mais…

En fait pour mon cas, j’ai décidé quand même de créer moi-même le contenu pour mon site King-Avis. Pourquoi ? Parce que je veux que les lecteurs ressentent une émotion, un peu comme quand vous me lisez en ce moment. J’ai besoin de mettre ma touche personnelle pour que des gens s’identifient et que ce billet ne soit pas une « bête page » si on peut dire ainsi.

Il faut aussi comprendre que le contenu je vais le faire ensuite traduire et je vais payer pour ça, donc je veux traduire du contenu « émotif » quelque chose que j’ai vraiment envie de dire à mes futurs lecteurs / clients. Bien sûr tout dépend de chacun, personnellement j’ai un peu d’inspiration… donc je préfère exécuter ce travail moi-même pour l’instant.

Bilan

En fait pour moi c’est une nouvelle porte qui s’ouvre… un client a besoin de contenu ? Il a des moyens limités ? Clairement je vais lui dire : « On peut créer du contenu à Madagascar pour un prix défiant toute concurrence ça vous intéresse ? ». Mon but c’est de trouver des solutions, le top serait que le client se mettre à créer du contenu, mais l’idéal n’est pas toujours en accord avec la réalité.

Si vous avez déjà eu de l’expérience avec la création de contenu à l’étranger ou si vous avez un avis sur le sujet, n’hésitez pas à m’en faire part !

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 commentaires sur “Création de contenu à Madagascar”

  1. Mon expérience me dit que oui c’est mieux de tout faire mais quand on peut plus où on veut pas ou… C’est une très bonne alternative pour le prix, Euro 10-15. Mettre CHF 200 par semaine n’est pas si mauvais si c’est du bon job et que ça te ramène du chiffre mais on sait que même avec un prix très élevé, ceci ne veut pas dire que le pro en Suisse ou en France ne va pas faire pareil, c’est à dire faire faire ceci à Madagascar ou je ne sais où et nous revendre ceci au prix fort. Et même si c’est fait en Suisse ou en France, vu le nombre de bras cassés et je dirais même d’escrocs pour beaucoup, ceci ne garantit en rien que ça va être mieux fait que où tu as fait tes tests. Je pense que je vais aussi essayer car les prix sont très intéressants. Merci Germain, pour ton blog que je lis toujours avec autant d’envie. Ed

    1. Hello,

      Sincèrement je pense qu’au niveau des prix c’est finalement « mieux » que rien et que c’est déjà un premier pas vers quelque chose.

      C’est un peu comme faire du vélo avec les petites roues pour commencer… au moins on est sûr de tenir debout dans un immédiat, après rien n’empêche d’en retirer 1 ou 2 en fonction de l’évolution.

      Je me dis que même si cela était fait en Suisse, je ne pense pas que le contenu serait « wouahou »… même en étant plus cher, il faut être réaliste.

      Le plus important est de passer à l’action et d’affiner la stratégie petit à petit, imaginer un idéal, mais ne rien faire c’est à mon sens la mauvaise direction.

      Il ne reste plus qu’à tenter l’expérience, le risque n’est pas très grand.

      Merci pour ton message à bientôt !

  2. Hello,

    Merci pour ce retour d’expérience. Effectivement, c’est plat. Quand je lis l’extrait assez vite je déconnecte. On tourne autour du pot pour gagner des mots j’ai l’impression. Et oui, pas d’âme la dedans.

    Après pour les prix c’est vraiment imbattable c’est sûr.

    Mais on en revient au débat de la dernière fois. Est-ce mieux ça ou rien du tout ?

    Google favorise de plus en plus les signaux utilisateurs avec le machine learning et dans ce contexte, ça devient beaucoup plus difficile de tricher. Si le texte n’est pas bon, le visiteur s’en va. Et Google le voit. Si ce même visiteur va chez un concurrent et reste, il le voit aussi (volontairement simplifié).

    Tout ça pour dire que même si c’est pas cher, ca pouvait marcher il y a encore 2 ou 3 ans mais maintenant c’est compliqué.

    Pour autant (revenons-y) faut-il ne rien faire ? N’est-ce pas mieux que rien ? Peut être pour certaines audiences (novices je dirais).

    Et les autres ? Est-ce que seules les grosses entreprises qui ont le budget peuvent se payer le luxe d’avoir du bon contenu made in par ici ? Oui peut être. Ou alors les gens passionnés qui trouvent le temps. Un peu comme tu le fais ici 🙂

  3. Bonjour Bruno,
    Tu fais parti de ceux que je trouve très fort dans le SEO mais nous (e-commerçants) ne pouvons pas nous payer vos services constamment car vous êtes tous très chers malheureusement. J’espère qu’un jour, une entreprise comprendra qu’un expert SEO peut gérer 6-7 clients maximum par mois. Partant de là, on peut payer à 6-7 son salaire, charges , etc. Mais on sait que le profit fait que l’expert SEO a 12-15 clients/Mois à gérer et donc que lui aussi ne bossera pas bien mieux à la fin que l’exemple de Germain alors qu’à la base il est bien meilleur. Dans tous les cas, je trouve dommage que nous puissions pas nous payer des Bruno à l’année :), Ed

    1. Je pense qu’actuellement le facteur du « temps passé à travailler » joue un rôle déterminant… A un moment donné, il était plus facile de faire « levier » avec des astuces pour avoir du trafic « sans se fatiguer » si on peut dire ça ainsi (mais ça c’était à l’époque). A l’heure actuelle, il faut travailler dur (donc passer du temps) pour gagner des positions… L’expert peut expliquer « comment y parvenir », par contre le gros du levier / exécution doit se faire côté client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *