Contenu dupliqué

Contenu dupliqué en multi-boutiques Prestashop

Il y’a quelques jours, un client à la recherche d’une agence de référencement m’a fait remonter l’information que son multi-boutique était considéré comme dupliqué, alors que faire dans cette situation ?

Gardons un esprit logique

C’est ce que je dis en principe au client, mettons nous à la place de Google (sans même connaitre son fonctionnement). Si j’étais Google et que je devais faire le tri, forcément je regarderai les sites avec un contenu similaire et il faudrait que je fasse le tri.

En partant de ce principe, si plusieurs sites ont un contenu identique Google ne verra pas l’intérêt de tous les montrer dans ses résultats. Il va choisir un dans la liste celui qui semble l’original et le plus pertinent et le mettre en avant. Pourquoi montrer 10 sites identiques ? Ce n’est pas pertinent, ni diversifié pour celui qui fait la recherche.

Du multi-boutique avec les mêmes produits

Par exemple dans le cadre de ce client, celui-ci gère plusieurs boutiques différentes, mais avec exactement les mêmes produits, la même structure de catégorie. Quel est le but d’avoir une deuxième boutique si c’est pour faire un clone ? La raison est simple, c’est pour pouvoir vendre sous un autre nom et opter pour une communication / stratégie différente.

Le problème c’est que Google ne tiendra en aucun cas compte de ces critères, entreprise différente ou non ce sont les mêmes produits, le même contenu. Sinon on se trouverait avec des centaines de sites parasites pour une seule et même entreprise ce qui n’aurait pas de sens (celui qui dupliquerait le plus, serait le plus visible).

Comparaison produits
Si je compare les deux fiches produits, mis à part peut-être le côté esthétique et la disposition du contenu, la source textuelle reste 100% identique sur les deux boutiques.

Améliorer le contenu

L’une des premières méthode d’optimisation consiste simplement à ajuster le contenu pour chacune des boutiques. C’est-à-dire que pour chaque shop, même si le produit est identique il faudrait réviser les champs suivants :

  • le nom du produit
  • la description courte & longue
  • la balise meta title
  • la balise meta description

C’est un travail énorme, car déjà la plupart des e-commerçants ont de la peine à faire une fiche produit qui tienne réellement la route. Et ce n’est pas tout, il faut aussi appliquer cela sur les différentes langues.

Fiche produit
Aurez-vous l’inspiration assez fertile pour créer une seconde description différente pour tous vos produits ? Un sacré challenge !

Segmentation de l’offre

Quand la stratégie le permet, le plus logique serait de restreindre les produits en fonction de la boutique. Le but ce n’est pas de mettre tous les produits sur chaque shop, mais segmenter une gamme de produits pour chaque boutique.

De cette manière vous ne risquez pas d’avoir de contenu dupliqué, car chaque boutique aura ses propres articles et chaque article figurera uniquement dans un seul shop. On peut voir ça comme une création multiple de shop, sur des marchés de niche / thématiques différentes.

Barre énergétique
Par exemple chez Mulebar, on se concentre principalement sur les barres énergétiques, un bon moyen de se positionner sur un marché de niche et de ne pas avoir de contenu dupliqué.

Utiliser les urls canoniques

Oui, je vous avais déjà parlé des urls canoniques dans un ancien billet, le but c’est de dire à Google que la page n’est pas l’originale et que le contenu principal se trouve ailleurs (pour éviter d’être pénalisé).

Sur le principe, si vous avez par exemple en tout 4 boutiques en multi-shop avec un catalogue similaire, il va falloir dire à chaque url que la page originale se trouve à un autre emplacement. Il existe pour cela un module disponible sur Prestashop Addons pour gérer les urls canoniques.

Par contre, l’un des problèmes qu’on peut soulever, c’est que dans le code source, il est possible de remonter au site original. C’est-à-dire que la confidentialité n’est pas à 100% assurée, si on veut vendre sous un autre nom de manière 100% anonyme (sans être relié à la société principale).

Urls canoniques
Voilà un module qui pourrait bien vous soulager de votre pénalité. Vous aiderez Google à comprendre que vous avez volontairement plusieurs fois du contenu identique.

Bilan

Sur le principe, on pourrait se contenter d’installer uniquement un module pour les urls canoniques, mais je doute que cela provoque forcément un rebondissement du tonnerre. Je pense aussi au fait qu’il est important que les différents sites aient aussi des liens externes qui pointent vers eux pour mieux les crédibiliser et faire comprendre à Google que chacun suscite un réel intérêt. Si vous avez déjà eu de l’expérience dans le cas de contenu dupliqué en multi-boutiques, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

6 commentaires sur “Contenu dupliqué en multi-boutiques Prestashop”

  1. Bonjour, franchement je ne vois pas l’intérêt de dupliquer du contenu à part peut être pour des traductions en langues étrangères avec un nom de domaine qui parle différemment, est ce que dans ce cas Google considère que le contenu est dupliqué ou qu’il est différent? Sinon vous avez raison sur des segments de niche cela peut permettre d’être plus pointu sur chaque domaine, et rien n’empêche d’avoir des comptes différents et des bases différentes elles aussi, me trompe-je ?
    Cordialement

    1. Bonjour,

      Actuellement je n’ai pas assez de recul pour vous dire quelle est la meilleure des solutions à exploiter, faire des boutiques différentes c’est bien… mais si elles sont « trop » différentes, n’est-il pas plus judicieux de faire des boutiques totalement séparées ?

      Ensuite, il y’a l’aspect de la complexité de la gestion en multi-boutiques, il faut être certain que cela en vaille la peine… Le seul conseil que je peux donner, c’est de commencer par une boutique et de faire quelque chose de « TOP » (que ça soit rentable). Une fois que cela a réellement amorcé (ce qui est assez rare), on peut se poser la question pour un 2ème shop (multi-boutiques ou copie mono-boutique).

      Merci pour votre visite !

  2. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article intéressant.
    Je suis confronté à du contenu dupliqué en multi-boutique et justement je cherche des solutions.
    En effet, j’administre plusieurs sites sous Prestashop dont un que mon patron a voulu passer en multi-boutique pour vendre les mêmes produits sous un autre autre nom de domaine et surtout moins cher.
    Il y a quelques mois, j’avais mis en place une campagne AdWords pour la boutique A.
    Quand j’ai activé le multi-boutique il y a 6 semaines, pour éviter la concurrence entre les deux sites, j’ai suspendu la campagne pour la boutique A et créé une campagne AdWords pour la boutique B que je diffuse presque un jour sur deux de telle heure à telle heure (aux jours et heures où on s’est rendu compte qu’il y avait plus de trafic et de commandes).
    Le problème c’est que le trafic, pour la boutique B, est nul (dans tous les sens du termes) quand on ne diffuse pas les annonces AdWords et oscille entre 6 et 10 visiteurs quand on diffuse (ce qui est insuffisant pour avoir une commande).
    Autrement dit, sans les campagnes AdWords on aurait 0 visites sur le site B tous les jours.

    J’ai donc commencé à faire ce que vous préconisez, à savoir réécrire les méta title et méta description.
    On a 1200 produits et, pour le moment, j’en ai fait un peu plus d’1/3.

    Bref…, en théorie, je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il faille réécrire :
    – le nom du produit
    – la description courte & longue
    – la balise meta title
    – la balise meta description
    Et dans l’absolu, pour montrer à Google que les sites sont différents, même s’ils sont en multi-boutique, j’irais même jusqu’à pousser le vice en disant qu’il faut aussi revoir/réécrire :
    – les nom des catégories
    – les descriptions des catégories
    – la balise meta title des catégories
    – la balise meta description des catégories
    – toutes les photos (des produits, des catégories, des diaporamas…)

    Cependant, je dis ça, mais dans la pratique ça (peut) coince(r) (tout du moins en ce qui me concerne) sur :
    – La description des produits
    – Les photos de produits
    En effet, pour la description, quand je décris un produit comme ceci pour la boutique A « Robe en polyester pour fille de 6 à 8 ans, à manches courtes, aspect satiné, bleu marine en bas et magenta en haut », je ne sais pas trop comment décrire ce même produit pour la boutique B, surtout quand tu as des produits qui se ressemblent.
    C’est très difficile de décrire autrement ce produit surtout que j’ai souvent lu qu’il ne fallait jamais se croire plus malin ou intelligent que Google car tout au tard il nous fait payer très cher cette forme d’arrogance.
    Autrement dit, si je décris ce produit comme ceci pour la boutique B « Robe à manches courtes, aspect satin, en matière polyester pour enfant âgée entre six et huit ans, rose fushia pour la partie haute et bleu foncé pour la partie basse », où j’emploie des synonymes, des paraphrases, où je change l’ordre de certains mots, même si ça peut passer aujourd’hui pour Google, j’ai peur qu’un jour ce même Google ne me sorte « tu m’as pris pour un jambon, je vois bien (entre les lignes) que tu décris le même produit » et du coup pénalise la boutique B.
    C’est d’autant plus compliqué que 1) (je) on ne sait pas comment Google voit/analyse un contenu et sur quels critères il juge tel contenu comme unique ou dupliqué et 2) (du coup, quelque soit le texte) je ne sais pas si en trouvant un synonyme, en changeant l’ordre des mots, en ajoutant/supprimant des mots, … Google ne va pas considérer ce « nouveau » texte comme du contenu dupliqué.

    Bref, tout ça pour dire que sur le papier telle ou telle solution peut paraitre simple, voire évidente, mais dans la pratique… c’est beaucoup moins simple.

    1. Bonjour,

      En fait je vois tout à fait votre problème… je ne pense pas qu’il y’ait « que » les descriptions qui font la différence… mais aussi la notoriété du site et aussi ses backlinks. Des clones multi-boutiques même retouchés, sans notoriétés et sans lien… sans reconnaissance sociale, risquent de ne pas fonctionner.

      A cela je n’ai pas une réponse toute faite, c’est juste que pour Google on ne peut pas monter des boites artificiellement et les dupliquer et par la même occasion aussi dupliquer le chiffre d’affaire. Et j’ai envie de dire « heureusement »… sinon les pros de la technique domineraient le marché.

      Je pense quand Google voit jaillir des nouveaux sites « clones » avec zéro historique derrière… la notoriété sociale du site et ses backlinks c’est ça qui va aussi lui servir d’indicateur. Mais du coup c’est un travail énorme cela équivaut à développer une nouvelle entreprise… on ne peut pas transposer la notoriété du domaine 1 sur le clone pour le référencement naturel.

      A bientôt et merci pour ce partage !

  3. J’oubliais aussi, mon autre problème, c’est au niveau des photos.
    En effet, étant donné que 95% des photos des produits sont celles données par les fournisseurs (il y en a 2 gros dans notre secteur d’activité) 1) j’ai les mêmes photos sur les 2 boutiques et 2) j’ai les mêmes photos que grands nombre de nos concurrents.
    Par conséquent, juste pour les photos des produits, Google considère qu’on a du contenu dupliqué en comparant nos 2 boutiques par rapport à celles de nos concurrents et en comparant nos 2 boutiques entre elles et donc nous pénalise aussi sur ça (je pense).

    1. Je confirme que le fait d’avoir des photos différentes joue aussi un rôle pour le positionnement… c’est cruel, mais en même temps… cloner un site avec ses photos = faire du travail vite fait. Google n’est pas fou, il veut récompenser ceux qui sont uniques… c’est pour ça que le multi-boutique je pense que c’est un peu « mort » si on vend toujours la même gamme de produits sous des entités différentes (en finalité la matière première est identique à 95%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *