Comment mon référencement s’est amélioré ? Cas concret !

Il y’a quelque temps déjà, j’avais constaté que la visibilité de mon site avait baissé… Difficile d’expliquer le pourquoi précisément, mais en regardant de plus près… j’ai eu la révélation et enfin une preuve tangible.

Pourtant je m’applique…

Ces derniers mois, je me suis quand même posé des questions… mon trafic semblait être tiré à la baisse et je commençais à faire moins bien qu’à l’époque en terme de vues… Du coup je savais pas trop sur quel compte mettre cela.

  • Est-ce que le contenu du site est moins intéressant ?
    – J’en ai pas l’impression.
  • Est-ce que je crée assez du contenu ?
    – Oui 3 posts par semaine, ça me semble bien.
  • Est-ce que j’ai reçu une pénalité ?
    – Pourquoi j’en recevrai, je fais rien de mal.
  • Est-ce qu’on ma pénalisé avec des mauvais liens ?
    – Peut-être, allez savoir…

Je partage avec vous mes vrais chiffres

Comme toujours j’avais pas trop le temps de regarder l’origine du problème, parce que j’avais assez à faire… mais bon, techniquement ça me dérangeait alors j’ai creusé la question. Dans Google Analytics voilà les chiffres depuis l’ouverture du site en 2011, je suis monté progressivement jusqu’à 200 / 300 visiteurs par jour… puis vers les 500. A partir de 2015 ça a commencé à se dégrader… puis toujours plus direction le fond.

Difficile de comprendre ce qui se passe, j'ai de plus en plus de contenu... mais je descends dans les résultats.
Difficile de comprendre ce qui se passe, j’ai de plus en plus de contenu… mais je descends dans les résultats.

Comment je me suis auto-killed !

La première chose c’est que sur WordPress, vous pouvez donner un titre / nom à votre site et cela vient se greffer automatiquement dans la balise « title » de toutes vos pages. Comme j’avais vu que la concurrence martelait sur la title avec « la mention professionnel Prestashop » etc… j’ai directement injecté dans le titre du site (sous WordPress) la mention « Agence E-ecommerce Prestashop », qui s’est ensuite mise sur toutes mes pages (grave erreur).

Disons que cette manipulation m’a pris 10 secondes et après j’ai plus vraiment pensé à ce détail, mais cela a eu un impact très négatif, car du coup il y’a eu des titles avec des mentions Prestashop à double ou E-commerce, car ces termes sont aussi repris régulièrement par le titre du billet.

Regardez la redondance des termes, c'est vraiment la pire des choses... En plus le titre devient plus long et moins pertinent.
Regardez la redondance des termes, c’est vraiment la pire des choses… En plus le titre devient plus long et moins pertinent.

Ensuite, vient aussi les « tags » WordPress, oui bon c’est vrai je suis pas fier, mais j’avais un peu triché à un moment donné sur les tags WordPress en mettant ça un peu partout sur les articles avec beaucoup de mots clés et de liens. Finalement, Google n’a pas dû aimer ça non plus et du coup j’ai vidé tous les « tags » WordPress, qui sont dans mon cas inutiles.

Les tags WordPress peuvent avoir votre peau, désactivez les totalement si vous ne les utilisez pas, assurez-vous qu'ils ne génèrent pas des liens à l'infini dans votre blog.
Les tags WordPress peuvent avoir votre peau, désactivez les totalement si vous ne les utilisez pas, assurez-vous qu’ils ne génèrent pas des liens à l’infini dans votre blog.

Sur la même lancée j’intègre Yoast pour WordPress, afin de pouvoir gérer plus facilement les éléments que je veux indexer ou non dans Google. Mon but ? Laisser uniquement le contenu intéressant c’est-à-dire, les pages et les articles… les catégories, les archives ce genre de trucs… je demande au plugin de ne plus indexer.

Radical, mais je veux donner priorité à la visibilité du contenu important. Les catégories par exemple sont utiles quand le visiteur est sur le site, pas besoin de lui montrer ça dans Google.
Radical, mais je veux donner priorité à la visibilité du contenu important. Les catégories par exemple sont utiles quand le visiteur est sur le site, pas besoin de lui montrer ça dans Google.

Mais je suis pas encore satisfait… parce que je me dis qu’il faut que j’accélère la vitesse du site, car Google aime peut-être pas la vitesse actuelle. Du coup j’intègre le plugin de Wp Rocket pour accélérer le chargement des différentes pages du site. Après installation, Google Speed surélève ma note et je passe dans le vert (du moins sur desktop).

C'est pas encore optimisé à fond, mais au moins je suis déjà plus rapide qu'avant, faut que j'optimise encore un peu le mobile....  Je vais m'y mettre dans les semaines à venir.
C’est pas encore optimisé à fond, mais au moins je suis déjà plus rapide qu’avant, faut que j’optimise encore un peu le mobile…. Je vais m’y mettre dans les semaines à venir.

Alleluia !

Disons que ces modifications je les ai faites un peu depuis ces quelques derniers mois… et récemment je me re-connecte à mon compte Google Analytics et je vois que ces modifications ont porté leurs fruits. Finalement, en très peu de temps je retouche la barre des 500 visites par jour et Google semble mieux reprendre en considération mon site.

En l'espace d'un mois la courbe de croissance s'est déjà dessinée, ce qui laisse présager du positif pour la suite.
En l’espace d’un mois la courbe de croissance s’est déjà dessinée, ce qui laisse présager du positif pour la suite.

Bilan

Finalement j’avais pas l’impression d’avoir fait quelque chose de grave, mais l’élément « déterminant » qui m’a fait le plus chuter, c’est d’avoir voulu forcer la title de mon site avec deux termes liés à mon activité. Cette problématique peut aussi se retrouver sur une boutique Prestashop, si on force un peu sur le nom de l’entreprise (qui se retrouve ensuite sur chaque page dans le titre). C’est une bonne leçon, je vous ferai à nouveau un pointage en fin d’année pour voir si l’optimisation est restée stable, voir si elle est encore montée.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 commentaires sur “Comment mon référencement s’est amélioré ? Cas concret !”

  1. Salut,

    Merci pour ton billet 😉

    Seulement qu’elle serait la solution quant on vend un seul genre de produit, on peut retrouver le même mot dans les noms de catégories, sous catégories, title.

    Tu peux donc imaginer la gueule de l’URL 🙁

    Au plaisir.

    1. Hello,

      Pour ce genre de business, je pense qu’il faut beaucoup de « brodage » textuel, pour gagner en visibilité.

      Chez Fieldmann, on s’appuie surtout sur du contenu : https://www.fielmann.ch/fr/lunettes-de-soleil/

      Chez Optic2000 le contenu textuel est plutôt complet : http://www.optic2000.ch/lunettes/ray-ban-new-wayfarer-rx5184-noir-4/

      Chez Visilab par exemple c’est pauvre niveau texte, mais ils s’appuient sur leur nom de marque : https://www.visilab.ch/fr/lunettes-de-vue-lunettes-de-vue-femme-ray-ban-rx7047-rectangle-334934-1

      Mon conseil c’est déjà de regarder ce que fait la concurrence et prendre les bonnes choses et essayer de les intégrer sur ta propre boutique.

      Je pense que malgré tout pour une petite structure aujourd’hui pour se démarquer il faut proposer plus de texte et des contenus connexes, mais certes c’est long et le retour sur investissement n’est pas immédiat.

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *