Pourquoi certains sites réussissent sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux c’est quand même vraiment important, car il y’a un monde fou qui transite dessus et les communautés sont gigantesques. A l’heure où tout le monde veut faire du social… rare sont ceux qui arrivent à le faire bien.

Réseaux Sociaux

Serez-vous à la hauteur ?

Ce que je constate dans les demandes des clients, c’est bien souvent il en ressort « On va être sur facebook ! »… Bon c’est très bien ça, mais ça veut dire quoi exactement ? Une bonne partie des e-commerçants sont des petites structures et quand on voit leur page Facebook, il y’a deux remarques qu’on se fait :

  • c’est le calme plat, peu d’actualité
  • le contenu n’est pas intéressant
  • l’actualité est drainé d’un flux automatique

Pourquoi êtes-vous sur les réseaux sociaux ?

Je pense que cela est une question très importante qu’il faut se poser dès le départ. Si vous me répondez : « Parce qu’il y a des potentiels clients ! », « Parce que c’est tendance ! » ou « Parce qu’il y’a moyen de générer plus de chiffre d’affaire », je vous dis simplement « mauvaise réponse ».

Pour bien réussir son entrée sur les réseaux sociaux, il faut avoir envie de partager quelque chose, un peu de soi, sa passion, sa connaissance et sa personnalité. Les gens ne doivent pas vous apprécier pour ce que vous vendez, mais pour ce que vous représentez. Ensuite seulement, il achèteront peut-être chez vous et c’est là toute la différence.

Des marchands locaux qui ont tout compris

A Martigny, il y’a par exemple Levitation, qui travaille sur le côté « Social » avec une vraie volonté de nouer un lien authentique avec les clients. Par exemple sur Instagram, on a régulièrement des publications sympa de ce qu’ils proposent dans leur shop (avec un côté fun, sans forcer). C’est sympa et ça donne envie d’aller au magasin voir le produit… bah oui forcément.

Il faut être sur les réseaux sociaux par plaisir, pas par nécessité (c'est important).
Il faut être sur les réseaux sociaux par plaisir, pas par nécessité (c’est important).
Sur Facebook on s'intègre dans les événements locaux, on montre qu'on est là le client s'identifie plus facilement à la marque, car lui-même était peut-être sur place lors de l'événement.
Sur Facebook on s’intègre dans les événements locaux, on montre qu’on est là le client s’identifie plus facilement à la marque, car lui-même était peut-être sur place lors de l’événement.

Mais là où Levitation fait encore plus fort… c’est sur le côté social « réel », car il permet aux clients de venir boire un verre directement dans leur café intégré au magasin. Ils auraient pu se contenter de faire un shop plus grand, mais non… il y’a là une vraie envie de nouer un lien plus fort avec le client, qui peut aussi profiter du moment pour passer du temps avec ses potes autour d’un verre, le magasin et la marque deviennent un point de ralliement.

Voilà un encrage social réel pour une boutique physique. Levitation c'est un peu comme une grande famille et le client doit se sentir un peu comme chez lui. On est loin de l'esprit "client pur consommateur".
Voilà un encrage social réel pour une boutique physique. Levitation c’est un peu comme une grande famille et le client doit se sentir un peu comme chez lui. On est loin de l’esprit « client pur consommateur ».

Bilan

Quand on me dit « réseaux sociaux », je pense qu’il faut beaucoup de temps pour faire bien les choses et que cela ne s’arrête pas à monétiser des fans sur Facebook. Cela doit aller beaucoup plus loin, les gens doivent naturellement s’identifier et avant d’arriver à ce processus il faut se faire aimer par le client (pas si simple).

J’aime ces marchands locaux qui font l’effort de suivre le mouvement et qui proposent une expérience nouvelle où le client fait partie d’une famille et non d’un réseau de consommateurs.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *