Est-ce que votre boutique e-commerce est agile ?

Actuellement les boutiques en lignes sous Prestashop ne cessent de se créer et donc forcément chaque client a une attente très précise. Le problème c’est que dans le web tout va très vite, arriverez-vous à suivre ?

Shop Flexible

Etes-vous à la traîne ?

Est-ce que vous êtes encore sous Prestashop 1.4 ou 1.5 ? Oui ? Pourquoi vous n’êtes pas encore passé à la version 1.6 ? Parce qu’il faut migrer la boutique, il faut réinstaller les modules, choisir un nouveau thème… bref, il y’a un gros travail à réaliser et cela impliquera aussi un certain budget.

Le problème de beaucoup de e-commerçants, c’est qu’ils n’arrivent pas à suivre l’évolution de la boutique. A peine leur shop finalisé qu’une nouvelle version de Prestashop est publiée. Faire la mise à jour ? Dans bien des cas cela est trop risqué, car de multiples configurations sont déjà en place… le risque de bugs est trop important.

Une mise à jour chaque 6 mois ?

Idéalement il faudrait continuer à faire des mises à jour régulièrement pour éviter que la boutique devienne rapidement désuète. Plus le temps passe et plus les changements apportés seront critiques, cela est lié à l’écart important entre votre version production et celle actuellement en vigueur.

Les mises à jour de Prestashop continuent d'être publiées, pour 2016, il y a déjà deux nouvelles versions disponibles.
Les mises à jour de Prestashop continuent d’être publiées, pour 2016, il y a déjà deux nouvelles versions disponibles.

Utilisez au maximum les fonctionnalités de base

Selon mon expérience, le gros problème c’est toujours les « customisations » demandées par les clients. Forcément il faut le faire, mais cela se révèle très pénalisant pour la mise à jour de l’outil. Bien sûr on peut pratiquer une surcharge du « coeur » de Prestashop, mais il faudra réviser / adapter ces comportements au fil des mises à jour, cela reste malgré tout compliqué et demande du temps à la maintenance.

Ensuite, il faut soulever deux autres points qui peuvent être pénalisant pour évoluer :

  • Le thème :
    Souvent il est développé pour une version spécifique et sur la version suivante il ne fonctionnera plus. Le développeur du thème ne fera pas forcément de mise à jour et vous devrez recommencer à zéro.
  • Les modules externes :
    Il faut les remettre à jour et les développeurs n’ont pas forcément encore migré leurs modules sur la dernière version. Plus vous avez de modules externes, plus vous serez freiné pour effectuer des mises à jour régulières.

Des fiches produits simples

Il est à mon sens primordial que chaque marchand sache un minimum coder en HTML, c’est à dire à maitriser 3/4 balises pour avoir toujours un code source propre. Il est important de structurer ses fiches produits avec des balises h2,h3 du gras, des liens, des retours à la ligne et c’est tout.

Encore trop souvent je vois des clients qui font des mises en pages complexes dans les fiches produits avec beaucoup d’éléments de mise en forme codés en dur via l’éditeur automatique Tiny MCE. Du coup impossible de maintenir des mises en page uniforme… de plus il est important de tenir compte de la compatibilité pour mobile, vous devez donc vous limiter à des mises en page basiques.

Qui sont ces clients qui font des mises à jour rapidement ?

Ceux qui y parviennent le mieux sont des petites structures, qui utilisent Prestashop avec le thème de base, 1 ou 2 modules externes (ex. pour les paiements) et qui restent très proche de l’outil standard.

Quand ils effectuent une mise à jour, ils ont rarement des grosses surprises, car le système de MAJ interne de Prestashop fonctionne plutôt bien. Certains de ces clients, me font déjà un rapport sur la version qu’ils ont utilisé, alors que moi-même je n’ai pas encore eu le temps de tester (c’est pour vous dire s’ils sont rapides).

Bilan

La technique ultime pour garder de la souplesse ? Si j’étais un e-commerçant, j’utiliserai le thème de base en modifiant le maximum possible le fichier du thème « global.css ». Lors d’une mise à jour il suffirait « juste » de transposer les règles. J’éviterai d’utiliser des modules tiers quand cela n’est pas nécessaire, car cela est source de problème, surtout si le module sauve des données liées aux clients, commandes… (des traitements lourds).

Il reste difficile d’anticiper tous ces différents problèmes, vous commencez à raisonner différemment lorsque vous êtes confronté à cette problématique tous les jours. Pour un client qui monte sa boutique aujourd’hui, la problématique des mises à jour passe un peu au second plan, par rapport à ses exigences du moment… mais il y sera confronté un jour ou l’autre.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *