La tendance des plateformes e-commerce

Assez régulièrement je me pose la question si Prestashop est la bonne solution e-commerce et s’il a des concurrents directs qui s’en rapprochent. Pour cela je décide de faire une petite analyse via Google Trends.

Les plateformes e-commerce

A l’échelle mondiale

J’ai donc fait une petite statistique sur quelques solutions courantes du marché pour citer : Magento, Prestashop, Woocommerce, Opencart, Virtuemart. Et à l’échelle mondiale y’a pas photo Magento est au-dessus de tous les autres et avec de la marge. Ensuite, on retrouve Prestashop, avec Woocommerce qui fait une montée fulgurante, suivi d’Opencart et enfin Virtuemart qui est en train de se crasher proprement.

Magento reste un leader incontesté, on voit bien la différence, même par rapport à Prestashop... mais les anglophones sont plus nombreux sur la planète, forcément ça joue aussi un rôle.
Magento reste un leader incontesté, on voit bien la différence, même par rapport à Prestashop… mais les anglophones sont plus nombreux sur la planète, forcément ça joue aussi un rôle.

A l’échelle France / Suisse ?

Sur la partie française on voit clairement une inversion de la tendance, Magento largement en retrait, Prestashop n°1 et les autres du genre Opencart… qui sont juste inexistants (c’est pas prêt qu’ils dominent le marché, comme certains pourraient l’imaginer).

C'est assez logique en même temps, les solutions e-commerces locales... dominent le marché du pays, par ex. Prestashop ne pourrait jamais dominer le marché des US c'est certain.
C’est assez logique en même temps, les solutions e-commerces locales… dominent le marché du pays, par ex. Prestashop ne pourrait jamais dominer le marché des US c’est certain, même avec toute sa bonne volonté.

En Suisse, le cas est plus mitigé… même si les leaders restent Magento et Prestashop, cela s’explique à cause que chez nous on parle 4 langues et le français n’est pas forcément des plus dominant. La tendance à l’utilisation de Prestashop est moins marquée qu’en France comme le démontre le tableau ci-dessous.

La Suisse c'est un petit pays, mais avec beaucoup de variantes... Prestashop et Magento sont à un point de chevauchement.
La Suisse c’est un petit pays, mais avec beaucoup de variantes… Prestashop et Magento sont à un point de chevauchement assez proche.

L’engouement Woocommerce

Cette solution monte en flèche et pourtant je ne suis pas vraiment inquiet… car WordPress est peut-être plus populaire que Prestashop, mais il a deux grosses lacunes à combler et qu’il ne pourra jamais le faire. La première c’est le fait d’être un plugin complémentaire à WordPress, si on a déjà un WordPress pourquoi pas… mais sinon on préfèrera un outil dédié e-commerce. L’autre point c’est le multilingue… en Suisse régulièrement il faut au moins deux langues et WordPress ne le gère pas en natif, même s’il y a la solution WPML, il faut que les plugins respectent les conventions et ça c’est pas gagné (pour avoir déjà testé).

Wordpress explose Prestashop en terme de visibilité... mais WordPress de base n'est pas un outil dédié 100% au e-commerce.
WordPress explose Prestashop en terme de visibilité… mais WordPress de base n’est pas un outil dédié 100% au e-commerce.

Et les autres solutions e-commerce ?

Les autres solutions e-commerce m’intéressent aussi, regardons par exemple Oxatis, Wizishop, Creloaded, Thelia en parallèle avec Prestashop. Le constat est sans appel… c’est comme si les autres n’existaient pas sur le marché.

Quand on voit ce tableau, on commence à se poser sérieusement des questions sur le slogan d'Oxatis "N°1 des solutions E-Commerce en Europe".
Quand on voit ce tableau, on commence à se poser sérieusement des questions sur le slogan d’Oxatis « N°1 des solutions E-Commerce en Europe ».

Et Oscommerce encore en vie ?

Alors là je crois qu’il n’y a aucun doute possible, le compteur frôle le fond… la chute a été terrible. Ce qui est marrant c’est que la solution a commencé à tomber en 2007 au moment ou Prestashop commençait à arriver sur le marché avec quelque chose de nouveau.

Oscommerce c'était bien...mais à l'époque ! Techniquement la solution avait fait son temps... quelle dégringolade !
Oscommerce c’était bien…mais à l’époque ! Techniquement la solution avait fait son temps… quelle dégringolade !

Bilan

Le choix sûr n’existe pas actuellement… mais Magento, Prestahop et Woocommerce sont à mon sens les grands gagnants du moment. Parfois consulter la tendance permet de se conforter dans ses choix, que vous soyez un e-commerçant ou un prestataire web. On re-fera une nouvelle statistique en fin 2016 pour voir l’évolution.

4 commentaires sur “La tendance des plateformes e-commerce”

  1. Salut Germain, je me posais la question ce matin justement et ces résultats ne sont pas une surprise à mon sens. PrestaShop ou Magento sont aujourd’hui des solutions e-commerce abouties et performantes permettant sans problème de développer des ventes et générer des CA de plusieurs milliers d’euros. WooCommerce est une alternative si on veut juste vendre quelques produits (t-shirt, goodies…) en complément d’une partie plus éditoriale.
    A bientôt 🙂

    1. Hello,

      Effectivement le cas WooCommerce est un bon complément pour une boutique qui ne sera pas « trop » exigente.
      Quand on a déjà un WordPress et qu’on veut lancer un petit e-commerce, pourquoi pas.

      Merci pour ta visite !

  2. Merci pour ce rappel. Alors, Vous restez sur Prestashop j’imagine! Dans un autre blog, vous indiquez que la concurrence est plus forte à cause des pays dont la main d’œuvre ne coûte pas cher, que faites-vous ?
    Dans mon cas, le taux de client français baisse tous les jours. Et les plus grosses boutiques que je vois viennent des pays de l’Europe de l’Est et de l’Inde. Sentez-vous des effets bénéfiques de l’internationalisation de Prestashop ?

    1. Bonjour,

      Du côté des prestataires, il n’y a pas vraiment de secret. Aujourd’hui j’évite le développement de modules pour l’international et cherche plutôt à répondre à des problématiques « locales » pour éviter d’avoir des concurrents « étrangers » qui clonent la création.

      En ce qui concerne la sous-traitance et les différences de prix, les clients font l’expérience en « Offshore » mais se rendent comptent aussi que le travail de proximité en vaut la peine si cela est fait correctement. Le fait que Prestashop s’étendent à l’international renforce aussi la demande sur le marché local, car la demande augmente (donc c’est un bon point aussi).

      Merci pour votre visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *