Google Shopping par Lengow

Même si jusqu’à présent avec les e-commerçants suisses on a encore peu « creusé » dans la direction de Google Shopping, à mon sens c’est un acteur important pour apporter du trafic d’acheteurs qualifiés.

Google Shopping

Le livre blanc de Lengow

Justement je voulais vous en parler sur le site de Lengow, vous pouvez trouver le livre blanc qui parle de Google Shopping. Cela vaut la peine de s’y intéresser, car Google tente de rationaliser et d’universifier l’offre produits.  Pour beaucoup de e-commerçants Google devient le pilier n°1 de leur chiffre d’affaire (entre G. Adwords & G. Shopping).

Dans un livre blanc, il y a toujours de bonnes informations à exploiter.
Dans un livre blanc, il y a toujours de bonnes informations à exploiter.

Où investir ?

Si on regarde les entreprises qui réussissent vraiment sur le web, on peut constater quelque chose d’assez différent des théories habituelles (qui prônent le référencement naturel). Pour une bonne partie des entreprises le trafic est monétisé… et si vous regardez en sur le graphique, le budget SEO est 10 fois moins important.

Les entreprise rentables investissent peu dans le référencement naturel... mais beaucoup en trafic payant.
Les entreprises rentables investissent peu dans le référencement naturel… mais beaucoup en trafic payant.

Pourquoi Google avant tout ?

Il y’a beaucoup d’autres plateforme populaires, mais Google reste leader incontesté du moteur de rechercher, les autres plateformes sont donc forcément un cran en dessous pour la visibilité (c’est terrible mais c’est ainsi). La qualité de diffusion des produits en fonction de la recherche est aussi plus précise sur Google, faut dire aussi qu’ils ont les moyens de cibler l’offre… Mais ce n’est pas tout, une étude montre que Google Shopping convertirait mieux que les autres comparateurs de prix / places de marché.

Quand on voit le taux de conversion de Bing, on se demande si c'est vraiment vrai.
Quand on voit le taux de conversion de Bing, on se demande si c’est vraiment vrai.

Flux & mise en route

Pour se lancer avec Google Shopping, il ne faut pas être pressé, pour commencer il faut trouver un module pour Prestashop qui est capable de générer un flux correspondant aux attentes de Google Shopping. Ensuite, bien souvent, il faut faire plusieurs tentatives pour que l’acceptation du flux soit approuvée… et cela peut prendre du temps surtout au début. Une fois les procédures mises en route et que le flux s’actualise régulièrement… ça va tout seul. Par contre, il est nécessaire de suivre le flux régulièrement, ainsi que le coût des dépenses (avec suivi de la conversion) pour savoir si vous êtes rentable.

Plus votre flux sera précis, plus vous aurez de chance d'être pertinent...
Plus votre flux sera précis, plus vous aurez de chance d’être pertinent…

Les erreurs pénalisantes

C’est une bonne chose Lengow a resorti les points essentiels qui peuvent causer blocage. Il est effectivement très important :

  • de spécifier le nom du fabricant, le code EAN13 et la référence du fabricant (si vous n’avez pas ces 3 critères dans le flux la valeur « identifier_exist » doit être à « false »)
  • que les frais de ports correspondent pour chaque produit
  • que les produits déclinés aient toutes les informations (par ex. taille / couleur)
  • que la catégorie Google Shopping mentionnée existe (selon la liste officielle)
  • que le flux ne corresponde à l’offre réelle des produits (prix / promotion / délai etc…)
Le SAV de Google est heureusement toujours disponible par téléphone, si vous rencontrez des difficultés avec votre flux.
Le SAV de Google est heureusement toujours disponible par téléphone, si vous rencontrez des difficultés avec votre flux.

L’influence du référencement naturel

Même quand on paie Google, le référencement naturel joue un rôle… pourquoi ? Parce que contrairement à Google Adwords, on ne peut pas monétiser les produits avec des mots clés, du coup Google va diffuser le produits en fonction de la pertinence du titre et de la description, comme quoi le travail du référencement naturel peut-être bénéfique même via liens sponsorisés.

Bilan

Vous allez certainement trouver encore d’autres informations intéressantes au travers de ce document. Je suis le premier à préconiser le référencement naturel, car celui-ci est durable… mais pour une bonne partie des entreprises, le référencement naturel n’a pas le temps de porter ses fruits, la monétisation de trafic est presque incontournable pour avoir des commandes. Ensuite, il faut chercher à équilibrer en diminuant la partie « monétisation de trafic » et en augmentant l’accès à votre site par le référencement naturel.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *