Optimisez votre SEO grâce à blog-ecommerce (part.3)

Et oui on passe à la 3ème partie toujours dans le but d’optimiser la vente en ligne de votre boutique. Cette fois ci on va parler de la gestion des flux ou plutôt des comparateurs de prix & places de marché.

Faut-il diffuser ses produits sur d’autres sites ?

Mon point de vue est clairement « oui », car dans la plupart des cas, vos produits proviennent de fournisseurs « grand public », ce sont donc des produits que d’autres concurrents vont s’empresser de vendre sur des comparateurs / places de marché, avec le meilleur prix possible. Il ne faut pas se limiter à l’espace de sa propre boutique, il faut vous aussi aller chercher le client à l’extérieur sur des plateforme disposant d’un gros trafic.

Shopping flux

Actuellement blog-ecommerce recommande la solution Shopping flux qui permet la diffusion plus facilement du flux de vos produits directement sur les différentes plateformes que vous choisirez. De plus, le système intègre une notion intelligente pour retirer les produits non-rentables, pour ainsi gagner plus d’argent.

Un outil qui a déjà fait ses preuves avec actuellement plus de 1’000 utilisateurs.

Un autre alternative

De mon côté je conseille le module Salesbooster qui permet de faire l’export de flux vers 18 comparateurs différents pour un prix de 100 CHF / contre env. 1’000 CHF par  an pour Shopping flux. Les deux outils ne sont pas comparables, mais le module permet avec un investissement très faible de pouvoir se lancer sur les comparateurs de prix. Il permet aussi au marchand d’avoir la main mise sur les traitements et la génération du flux.

Une version gratuite avait été développée par mes soins en 2009, ah des souvenirs (la communauté l’utilise toujours en 2015)… Ce module a été recréé plus tard pour devenir « Salesbooster », la version commerciale… tout arrive.

Lequel choisir ?

De par mon expérience, il y’a deux gros comparateurs qui sortent vraiment du lot, c’est Google Shopping et Leguide, pour la plupart des marchands ce sont ces deux plateformes qui les intéressent. D’ailleurs Blog-ecommerce recommande la publication prioritaire sur Google Shopping, Leguide, Cherchons et Nextag. Commencez par 1 comparateur pour vous faire la main et voir aussi ce que ça va vous coûter à l’utilisation, car il est important d’atteindre aussi le seuil de rentabilité.

Leguide reste un acteur très influent en France, par contre pour la Suisse ce n’est pas vraiment le bon plan (surtout pour être concurrentiel sur les frais de ports).

Places de marché

Les marchands avec qui je travaille utilisent plus rarement les places de marché, on pourrait citer par exemple Priceminister, Amazon ou encore Ebay. Il faut compter une commission entre 8  à 15% sur le total de la commande (vous avez intérêt à avoir de sacré marges). Pour la Suisse je pense que la plus appropriée reste encore certainement Ebay Suisse, mais ça serait à expérimenter… il faut dire aussi que l’offre est très dense sur Ebay, il y’a déjà du monde au portillon.

Le module Ebay Marketplace disponible sur  Prestashop est compatible pour la Suisse.

Calculer la rentabilité

Vendre plus c’est une bonne chose, mais encore faut-il être sûr qu’il reste un bénéfice au bout du compte. J’ai déjà eu des retours de plusieurs clients qui m’ont expliqué qu’ils cherchaient à réduire cette dépendance, car le coût d’acqiuistion client est important et sur la 1ère commande ils ne gagnent rien. Certes, car il faut compter les frais de gestion du flux, les commissions, les frais deviennent vite importants.

Bilan

Les comparateurs peuvent être un levier intéressant pour attirer de nouveaux clients, je pense que du côté français, il y’a un gros potentiel. Sur la Suisse cela reste plus limité, car il est inutile de tenter de rivaliser avec la France qui met les prix au plancher et l’expédition hors pays est juste « non-concurrentielle » pour nous. Si la solution shopping flux vous intéresse, je vous invite à consulter leur gamme de prix et à prendre contact avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *