Etat de la situation chez les e-commerçants suisses

Avec les années, je vois défiler les e-commerçants suisses sous Prestashop pour toutes sortes d’interventions. Dernièrement encore suite à un audit de prospection sur les boutiques Prestashop suisses, j’ai pu tirer certaines conclusions.

Le marché suisse-allemand mieux développé

On a tendance à l’oublier, mais la partie suisse-alémanique occupe une grosse partie du marché avec 65%, du coup on trouve beaucoup plus de boutique Prestashop en allemand, mais aussi avec une meilleure finition. Pour dire vrai, j’ai eu beaucoup plus de peine à trouver des sites e-commerce bien faits sous la partie francophone. En suisse-romande, il y’a beaucoup de boutiques qui font office de complément de salaire ou dans le but de proposer un service en ligne parce que c’est la tendance.

Les e-commerçants suisses sont injoignables

C’est juste incroyable , environ 1 marchand sur 10 affiche clairement un numéro de téléphone ou encore une adresse email. Régulièrement, j’ai dû faire des recherche dans des pages « CMS » afin de trouver une adresse véritablement valide. Et déjà rien qu’à ce niveau-là on comprend pourquoi le marché du e-commerce en Suisse est si peu développé. Actuellement, il n’est pas possible de faire du commerce en jouant la carte de l’anonymat et ça sera encore plus le cas dans l’avenir.

Des conditions générales vides

Combien de boutique j’ai pu voir avec des conditions générales de vente qui étaient complètement vides… Comment voulez-vous qu’un client puisse avoir confiance ? Et pour votre sécurité personnelle, la gestion des retours, délais d’expéditions, remboursements etc… ? Pareil pour la présentation de l’entreprise qui est souvent absente ou avec les textes par défaut de Prestashop. Vos clients doivent pourtant savoir qui vous êtes, ce que vous faites et votre situation géographique, les pages CMS ne peuvent être négligées.

Nous cessons l’activité

Alors, là aussi j’ai pu constater que beaucoup de boutiques étaient à l’arrêt avec une mention que le but est d’écouler le stock et que la boutique va fermer. D’autres signes aussi d’absences se font remarquer sur beaucoup de boutiques avec des mentions en page d’accueil qui datent de 2014 ou même plus vieux… Pour l’acheteur une boutique n’ayant pas été actualisée depuis fin de l’année 2014 ce n’est pas un gage de sérieux… Idem pour les blogs (pour ceux qui en avaient) avec seulement quelques billets et des dates de plusieurs mois qui s’espacent dans le temps.

Des boutiques incomplètes

Encore beaucoup de boutiques n’affichent pas clairement les logos de paiement, sur la page d’accueil on trouve des produits phare avec des trous… genre 3 produits alors que la ligne en demande 4… esthétiquement ça ne donne pas bonne impression. On peut voir aussi des bugs « CSS » et des éléments complètement difformes, parfois même en page d’accueil… des logos déformés, des images de produits de piètre qualité, chevauchement de colonnes, contenu inapproprié et j’en passe…

A qui la faute ?

Beaucoup de e-commerçants se lancent eux-mêmes et ça se ressent très bien d’ailleurs (interface & contenu)… D’autres passent par des prestataires, mais ce n’est pas toujours « mirobolant » non plus, encore une fois beaucoup de réalisations sont effectuées avec des budgets réduits et ça s’en ressent (on ne peut pas tout avoir).

Trouver un prestataire

Une autre grosse difficulté pour le e-commerçant suisse, c’est de trouver un prestataire « local » qualifié sur Prestashop et qui propose des prestations à un tarif abordable (hors des tarifs des grosses agences). Le cas actuel le plus souvent observé c’est que la sous-traitance se fait bien souvent en France, car le marché des freelance est très large avec des prix défiant toute concurrence, mais réserve aussi son lot de problèmes.

Bilan

Pour le e-commerce suisse, il y’a encore de la place rassurez-vous, mais seulement pour des boutiques de bonne facture… Je peux aussi clairement confirmer que le gros du marché des boutiques e-commerce sous Prestashop concerne des petits entrepreneurs & PME. Le problème majeur reste que pour faire une boutique Prestashop équilibrée, ça demande de travailler la solution, qui fourmille de détail à régler que ce soit au niveau apparence ou des fonctionnalités… pas toujours évident d’y parvenir avec les budgets actuels qui sont plutôt low-cost.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

3 commentaires sur “Etat de la situation chez les e-commerçants suisses”

  1. Hello,

    Voilà une réalisation effectuée dernièrement, qui vient de suisse-romande, et qui permettra peut-être d’adoucir un peu ton analyse 😉

    Belle journée

    1. Hello,

      Très sympa ! Bon c’est vrai que j’ai pas été très tendre au travers de cet article…

      En ayant pu faire un tour de l’ensemble des sites Prestashop de suisse grâce à Meanpath, c’est surtout sur cette base que je peux faire la constatation :
      https://www.webbax.ch/2015/02/02/besoin-de-donnees-speciales-demande-a-meanpath/

      Mais heureusement il y’a des choses bien aussi, il faudra que je pense à le mettre aussi en avant dans un prochain billet 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *