Etude sur le e-commerce 2014 en Suisse

Comme d’habitude, il est toujours intéressant d’avoir des informations sur le e-commerce en Suisse,  une analyse a été faite auprès des grands comptes du e-commerce de notre pays. Alors quelles sont les nouvelles ? Et quelle est la tendance du moment ?

L’étude 2014 du e-commerce suisse est là !

Un peu comme chaque année à leur tradition, Datatrans publie une étude sur le e-commerce en Suisse. Comme toujours je vous invite à la télécharger afin de disposer de tous les détails. De mon côté je vais faire une petite synthèse des éléments qui me semblent importants ou qui le seront pour l’année e-commerce 2015.

Explosion de la croissance du e-commerce

Contrairement au commerce traditionnel, le e-commerce propose une croissance bien plus importante et il faut dire aussi que le consommateur achète de plus en plus via le web (je ne vous apprends rien), l’acte d’achat via le web se banalise. Les possibilités de croissance en e-commerce peuvent être bien plus force qu’avec un commerce physique, ceux qui arrivent à tirer leur épingle du jeu peuvent l’affirmer. Les clients sont onlines… si vous n’y êtes pas, vous perdrez une part de marché certaine dans les années à venir (si ce n’est pas déjà le cas maintenant).

La clientèle suisse achète en masse sur internet… un canal devenu indispensable !

Chercher à se séparer de Google

Il en ressort aussi que les e-commerçants n’apprécient pas le fait d’être conditionné par Google, même Google Shopping qui était censé à la base aider les marchands est devenu une plateforme financière… difficile à amortir. Les services mis à disposition par Google évoluent rapidement en ce qui concerne la politique des prix (par ex. via Adwords), ce qui représente un vrai « gouffre financier » sans garantie. Les e-commerçants cherchent à nouer une autonomie sans reposer à 100% sur Google mais c’est difficile… le côté commercial de Google prend de plus en plus d’influence dans les résultats.

Difficile de se passer de Google… le leader d’internet prend tout le monde en otage.

Investissement élevé

Toujours sans surprise, pour avoir vraiment un e-commerce qui fonctionne, cela demande un gros investissement, que ce soit sur le plan technique, marketing, communication. On peut constater aussi qu’il reste toujours très difficile d’être rentable lorsqu’on a compté tous les investissements. Cette logique s’applique aussi aux grands comptes, comme le démontre la statistique ci-dessous.

Sans moyens financier important il sera difficile d’espérer de se faire une place.

Le mobile encore et toujours

Le mobile représente vraiment une préoccupation importante, on peut aussi constater une certaines tendance qui vise même les plus gros à passer au « responsive design » pour des raisons de coût. Il devient effectivement difficile de rentabiliser des développements multi-supports et cela demande un travail considérable. A noter aussi que près de 20% des acteurs ne prévoient pas d’optimisation spécifique de leur site pour mobile (c’est beaucoup finalement).

Le responsive design semble être la solution la plus rentable à court terme.

Le marché suisse est limité & concurrentiel

Il faut noter un point important concernant les prix pratiqués sur les e-commerces suisse, la partie suisse-allemande est plus concurrentielle avec des prix plus bas que dans le reste du pays. A noter aussi qu’il est difficile de réaliser de la vente à l’étranger à cause des frais de douane et des coûts d’expéditions élevés (à quand un effort de la Poste suisse ?)…

En Suisse, impossible actuellement d’être concurrentiel sur les frais de ports.

Bilan

Oui certes un article un peu plat pour ce vendredi, mais entre 2-3 téléphone ça ralenti l’inspiration ! Quoi qu’il en soit vraiment rien de nouveau… la tendance 2015 sera mobile, tablette… responsive avec une concurrence féroce. Il serait bien aussi qu’une fois Datatrans fasse une étude sur les petits e-commerçant / PME pour avoir un retour de problématiques encore plus proche de la réalité.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *