La sous-traitance le bon plan pour qui ?

Avec l’explosion d’internet et du e-commerce… de plus en plus d’entreprises font appel à des prestataires internet… mais les entreprises locales ne sont pas forcément les moins chers. Alors, est-ce que ça peut-être le bon plan de travailler en collaboration avec l’étranger ?

Les prix du web à l’étranger

Concrètement les économies peuvent être très importantes si on confie la création d’une boutique e-commerce ou développement web à un prestataire étranger. Sur la France il est déjà possible d’avoir une marge de réduction… si vous travaillez par exemple avec un freelance. Mais on peut faire beaucoup mieux, en tablant sur le Maroc ou encore le Cameroun, des pays avec une main d’oeuvre bon marché et surtout… qui parle le français (un gros avantage)… et finalement à 6 CHF / 5 EUR de l’heure vous n’allez pas vous ruiner…

Pas cher, mais il faut suivre

Selon mon expérience avec la sous-traitance, forcément on peut être attiré par le prix, mais il faut bien englober toute la partie suivi et relance du projet confié. Il faudra dans un premier temps bien expliquer le projet au prestataire distant, ensuite prendre en compte que celui-ci ne donnera pas toujours de réponse immédiate (pas toujours forcément joignable). La correspondance par email demande aussi du temps et il faut pouvoir se comprendre… tout ce temps qui gravite autour du projet est assez conséquent et demande un suivi méticuleux.

Confier des tâches simples et concises

A mon avis, il peut être rentable de travailler avec ces entreprises distantes pour des demandes simples qui demandent peu d’interrogations comme par exemple :

  • génération de contenu pour des fiches produits
  • création de contenu pour un blog
  • création d’un logo / bandeau
  • animer les réseaux sociaux

Toutes les prestations qui suivent peuvent être sous-traitées… mais il faut un suivi d’acier et le résultat n’est pas toujours à la hauteur de l’attente. Il faut noter aussi que ces entreprises ne connaissent pas forcément les spécificités de votre pays, ce qui peut aussi pénaliser la mise en avant d’un site ou boutique e-commerce. Je déconseille donc les prestations suivantes :

  • création de campagnes Adwords
  • création A-Z d’un site ou une boutique e-commerce
  • déploiement de plugins / modules de paiement
  • développements spéciaux

Qui gagne de l’argent en sous-traitant ?

Il y’a pour commencer les grosses entreprises qui font du web, mais qui sous-traitent tout… du coup l’agence devient chef de projet et fait principalement de l’administratif (ils font de la gestion d’employés à distance). Sinon, ça peut-être rentable pour le marchand qui a vraiment peu de moyens et qui n’est pas trop « délicat » sur les détails et qui a bien sûr du temps pour faire du suivi… de l’échange de mails… je pense qu’au bout du compte, il y’a une réelle économie à réaliser.

Mon expérience

Dans mon cas, j’ai été « moins rentable » en sous-traitant certains travaux… car le suivi d’un projet / plugin demande beaucoup trop de temps et lorsqu’on rentre dans les détails c’est bien trop long… il faut tout expliquer… tout vérifier et re-vérifer le travail réalisé ! En terme de délai, la fiabilité est aussi moins bonne, car on devient dépendant d’un tiers… ce qui n’est pas vraiment une bonne idée. Mais le pire dans tout cela, c’est que finalement ça m’enlève le travail que j’aime… « la conception » du projet, pour devoir faire à la place de la gestion de projet… en gros devenir un simple échangeur de mails… un surveillant… un correcteur… le cauchemar.

Bilan

La sous-traitance permet d’économiser sur la création d’un projet, mais demande beaucoup d’énergie pour le suivi. Dans mon cas pour le peu que j’ai sous-traité, ça ne m’a pas vraiment convaincu… Par contre, je vois un grand avenir dans la sous-traitance de la création de contenu, parce que c’est du référencement durable et qui demande essentiellement une seule compétence… écrire correctement du contenu intéressant.

Si vous n’avez encore jamais testé la sous-traitance… je vous invite à faire cette expérience sur des micros-projets, mais pour moi c’est sûr que c’est définitivement clos :oui: !

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

8 commentaires sur “La sous-traitance le bon plan pour qui ?”

  1. J’ai une connaissance qui sous traite ses services, et dans l’autre sens ça fonctionne bien et il gagne de l’argent sans consacrer du temps à cette activité.

    3 échanges de mail, un travail à fournir une date pour rendre le job et c’est plié

    Bon c’est une approche différente de ton article, mais pour dire que ça fonctionne aussi dans l’autre sens. Maintenant pour le choix de ses prestataires il a fait des tests pour éliminer les moins qualitatifs, ça demande un peu de boulot en amont

    1. Tu as bien fait de souligner que ça peut effectivement aussi « bien » fonctionner la sous-traitance.

      Il faut une relation de confiance pour que ça puisse durer sur le long terme… il faut dire aussi qu’il est possible d’avoir un genre de « contremaître » sur place, qui supervise le travail.

      Tout dépend de l’entreprise et des besoins 😉

  2. Pour ma part, la sous traitance fonctionne assez bien, mais j’ai mis du temps a trouver les bon partenaires.

    J’ai essayé, l’Inde, le pakistan, Madagascare, Cameroun, USA….

    Bref, a l’heure d’aujourd’hui et cela a pris presque 2 ans, j’ai un graphiste, 3 edit content, une developpeuse, une SEO manager.

    Créer des produits c’est long, pour ce faire un ami établi en Moldavie à recruté pour moi deux dames qui parlent et écrivent parfaitement le francais. En amont, une autre dame, saisie les première informationS de chaque produit d’apres un catalogue fournisseur (Nom, ref, EAN, Poid, Dimension etc… ) Elles insere aussi les images.
    Ensuite les deux edit content font les descriptions et toute la partie SEO.
    Il ne reste plus qu’a mon ami de verifier et valider le produit puis je le met en ligne !!!!
    A noter aussi que les recommandations SEO sont prises en compte pour la réalisation de ses fiches produits.

    Coté developpement, je ne vous recommande pas Elance mais j’ai trouvé une perle en greece qui connait mon theme sur le bout des doigts et qui par francais et anglais. Un coup de skype, j’ai besoin de ça ou ça, et c’est dans la boite!! Conclusion, en quelques semaines, elle m’a cleaner mon code et ma boutique affiche des scores meilleurs que mes concurrents.

    Niveau graphisme, pareil, mon ami établis en moldavie avait besoin de trouver un graphiste pour faire un catalogue papier, 1 pierre deux coups !!! sympa, pas chere et réactif : Tu peux me faire une plaquette pour ma boite dans la nuit ? oui Monsieur !!!!

    Niveau impression sur papier, la moldavie a des possibilités énorme a des prix …… renversant !!!!

    PS : je suis a diposition pour vous donner le contact de ces entreprises/partenaires (franco-suisso-moldave)

    1. Merci pour ce retour d’expérience, qui démontre qu’effectivement la sous-traitance est possible pour autant que l’on sache s’y prendre.

      A mon avis je pense que la sous-traitance peut-être rentable si on le fait pour son propre compte, par contre s’il faut le faire pour satisfaire les besoins d’un client et agir comme intermédiaire… je suis moins convaincu.

      Enfin tout dépend de l’entreprise, du secteur d’activité et de chacun…

      Merci pour votre contact, peut-être que cela pourra intéresser les lecteurs de ce billet !

  3. « Mais le pire dans tout cela, c’est que finalement ça m’enlève le travail que j’aime… « la conception » du projet, pour devoir faire à la place de la gestion de projet… en gros devenir un simple échangeur de mails… un surveillant… un correcteur… le cauchemar. »… Que je te comprends

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *