Du marketing sur le terrain pour son e-commerce

Comme j’ai l’habitude de le dire aux clients… faire venir du monde via internet sur sa boutique c’est bien, mais avoir un pied dans le monde réel, ça aide… surtout quand vous êtes au début et que vous cherchez à vous faire connaitre. Qui veut descendre dans la rue avec moi ?

Le marché de la publicité en suisse

Pas facile de trouver un bon canal publicitaire quand on est e-commerçant, les prestations coûtent souvent très cher et difficile de rentabiliser l’investissement. Récemment j’ai vu passer le nom de l’entreprise JCB distribution et j’ai trouvé qu’ils proposaient de bonnes idées de services à un coût raisonnable.

Difficile de rater le titre sur la page d’accueil… au moins c’est lu !

Le flyer

Depuis tout ce temps… le flyers existe toujours, le problème de ce type de produit c’est quand il faut le distribuer… parce que bon, imprimer ces fiches en vrac à moindre coût, ça on peut toujours s’arranger. Par contre, la distribution demande un travail manuel important sur le terrain ou alors ça coûte très cher de le joindre avec le journal par exemple.

Chez JCB on trouve la distribution de 1000 flyers pour 60 CHF soit… 6ct le flyer distribué… Pour avoir moi-même effectué de l’auto-promotion (quand j’étais + jeune et + fou) je peux vous garantir que pour distribuer 1000 flyers… il faut déjà naviguer un moment et se coltiner des voitures et des boîtes aux lettres.

Pouvoir déléguer la distribution de flyers c’est possible lorsqu’on voit les prix proposés.

Vous voulez surprendre les clients ?

Un truc qui m’a bien fait rire… et que je pensais que ça existait même plus c’est les hommes-sandwich… si si… ces mecs déguisés en panneau publicitaire. Figurez-vous que c’est possible de payer quelqu’un pour qu’il se promène en ville avec votre pub… Un concept intéressant si celui-ci navigue au centre-ville… je l’imagine bien traverser la Fnac de Lausanne… les gens se moqueraient un peu… mais ça attire leur curiosité c’est ça qu’il faut.

Mais si on pousse ça un peu plus loin… je suis tout à fait sûr qu’on peut trouver des étudiants qui feraient ça pour pas cher… Bon j’abuse je suis pas un requin (nooon)… mais je pense qu’il y aurait moyen de trouver ça sur les grandes villes.

Louer un homme sandwich c’est pas que aux USA… en Suisse aussi !

Comparons avec faire de la pub sur le web

Bon… je prends le cas de Google Adwords, car c’est le cas le plus fréquent et le plus simple à comprendre… Avec Adword pour espérer du clic sur ses pubs, il faut compter 50ct minimum… sinon y’a rien à espérer… avec 60 CHF on peut donc espérer 120 clics par jour… mais l’utilisateur aura vite fait de regarder ailleurs. Pour le même prix avec le flyers vous visez 10 fois plus de monde et avec zéro concurrence dans l’immédiat… le client aura que votre flyers entre les mains.

Faire du Google Adwords est au minimum 10 x plus cher que de distribuer des flyers

Bilan

Cela ne veut pas dire qu’il faut plus rien faire sur le web… mais il faut penser à consacrer un budget pour la communication sur le terrain. La gamme de prix proposé par JCB Distribution reste abordable et permet même de lancer de la pub par petit volume… au coup par coup. Une idée serait par exemple de consacrer 60 CHF par semaine pour la distribution de 1000 flyers… ce qui pourrait assurer une relation directe avec le client tout au long de l’année.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

8 commentaires sur “Du marketing sur le terrain pour son e-commerce”

  1. Sais tu si il y aurait un moyen de recuperer justement les remontees du terrain sur son site ?
    Comment calculer le ROI ? Quels KPI ?
    Any idea ?
    Merci 😉

    1. Le moyen d’identifier les remontées simplement c’est d’utiliser une url spécifique…

      – soit en mettant une url spécifique avec un paramètre genre : http://www.monsite.ch?utm=terrain

      – ou générer une url courte spécifique avec : https://goo.gl/ qui redirige sur le lien ci-dessus.

      – ou encore un QR Code…

      La technique c’est de pouvoir tracker la provenance de l’utilisateur sous Google Analytics, grâce à ce paramètre dans l’url.

      Rien n’empêche aussi de communiquer un bon de réduction…

  2. Excellent 🙂 ! J’aime l’idée de l’homme sandwich! Je vais préparer un panneau ou il faudra pas avoir peur du ridicule. Si on voit notre personnage sur notre page Facebook, ça donne une idée de l’homme sandwich 🙂 Reste à savoir si ça sera autorisé ??

    1. Je pense que ce qui marque surtout l’esprit des gens c’est lorsqu’on fait quelque chose d’inhabituel… et ça suscite l’intérêt….

      Pourquoi pas… je pense que si vous restez dans les limites du « toléré » par la société… les gens vont en rire… et je vois bien aussi les gens faire des photos pour montrer ça à leur amis sur Facebook !

  3. Ce billet, me rappelle une discussion telephonique que nous avons eu germain et moi meme !!
    Avec jcb, je crois que j’ai trouvé ma solution !!
    je vous posterai ici mon retour des qu’on a fait « notre coup »

    On va bien se marrer !!!!

    1. Bonjour,

      Oui merci pour votre retour, n’hésitez pas à nous faire un lien quand vous aurez lancé votre opération marketing en « live ».

      Merci pour votre visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *