Encaissez l’argent de vos clients par mobile

Finalement, je l’ai trouvé mon sujet du jour il y’a quelques minutes via Twitter… J’ai franchement halluciné de ce que j’ai vu… l’UBS propose une méthode de paiement qui permet à chacun d’entre nous d’encaisser de l’argent via son mobile… regardons ça ensemble.

Un nouveau service « SumUp PIN »

Cette nouvelle prestation proposée par UBS Suisse, donne la possibilité à chacun de pouvoir encaisser de l’argent grâce à son téléphone mobile. Le concept est tout simple, vous greffez un « petit » lecteur de cartes à votre Iphone et celui-ci vous permettra d’encaisser de l’argent de n’importe qui (avec sa carte). Vu de l’extrême vous pouvez être au sommet de l’Everest et vendre du thé chaud par carte de crédit…

Ce petit appareil vous permettra d’encaisser le paiement par carte ! Yeah !

UBS tape fort

Si vous consultez la vidéo sur cette page, vous pourrez voir « Max » l’agriculteur qui propose le paiement d’un choux fleur par carte… On voit même la tête de l’acheteur trop étonné… (genre les agriculteurs sont trop débiles pour être high-tech, mais enfin…). Bon, payer un choux fleur à 2.- par carte… ahaha… je me suis bien marré… mais au moins le message est passé, pour une fois ce type d’offre est dédiée à des petites structures et c’est exactement ce que pleins de gens attendent.

Vous payez votre choux fleur en plusieurs mensualités ? (non je déconne…)

Un fonctionnement simple

La méthode de fonctionnement est vraiment enfantine, il suffit d’indiquer le montant à payer sur son mobile… le client glisse sa carte, signe ou alors met son code PIN et voilà c’est payé… Il faut reconnaître que le processus est très facile d’accès.

1..2…3 c’est payé !

Le prix

Là je pense que c’est l’argument le plus puissant… non seulement on peut encaisser de l’argent n’importe où, mais en plus c’est une solution vraiment pas cher à mettre en oeuvre. La preuve, le terminal de paiement coûte 69 CHF… pas d’abonnement mensuel et 1.5% à 2.5% de frais par transaction selon le type de carte… c’est à mon sens très intéressant.

Un petit prix pour une solution de paiement simple & efficace…

Une bonne affaire aussi pour les e-commerçants

Une partie des clients qui vendent online, ont parfois aussi une boutique physique et d’autre reçoivent les clients directement chez eux ou sur le lieu d’expédition. Avec une solution comme celle-ci, vous avez l’opportunité d’encaisser en live vos clients… sans devoir jongler avec du liquide.

Les inquiétudes

Même si cette nouvelle arrivée me réjouis… je suis un peu sceptique sur 2 points :

  • La tête que font les clients quand on va connecter leur carte à votre mobile (ça fait genre on vous vole des infos…)
  • Sachant qu’on peut Jailbreaker des Iphones… installer des logiciels, il serait facile de conserver les infos des cartes de crédit avec une application qui mémorise la séquence des touches (on pourrait ensuite faire des achats avec la carte client)

Bilan

Enfin un truc un peu nouveau et accessible qui arrive sur le marché, je pense que ce type de solution de paiement va permettre à des petites boîtes d’émerger et de faciliter le paiement pour les clients. Les gens se baladent de plus en plus avec leurs cartes qu’avec du liquide… et au moins avec cette solution ça vous coûte pas un bras quand vous démarrez votre petite entreprise.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (Soyez le premier à noter ce billet)
Loading...

12 commentaires sur “Encaissez l’argent de vos clients par mobile”

  1. Juste excellent!

    J’ajoute juste un bémol: dans mon cas j’ai une boutique et de nombreux clients me paient par carte, dans le cas du nouveau gadget à UBS y a pas l’air d’avoir de ticket pour le client… Un truc prouvant que la transaction chez Marcel est bien passée à CHF 2.-, et pas à CHF 20.- par exemple…

    Beaucoup de clients apprécient ce bout de papier justificatif…

    Mais à part cela, je trouve génial… Quand je pense que je paie 60.-/mois pour la location de mon terminal de paiement…

    1. Hello,

      Ah… effectivement on peut faire balancer la quittance par email, c’est vrai que c’est quand même « moins pratique »… mais bon c’est peut-être l’ère de la dématérialisation.

      Clair avec tous ces pénibles qui parfois scrutent tous les détails du ticket ahaha 😀 ….

      Ah mais c’est clair et il semblerait que dans le cas présent tu dois pas avoir de contrats spécifiques avec Visa & Mastercard… sur une année, ça fait vites des économies.

      A bientôt !

  2. @Webbax: Pour ta 1ere inquiétude, c’est vrai que l’on a quelque fois la remarque, mais ça passe sans problème. L’inquiétude est moindre avec un iPad plutôt qu’un smartphone (je ne sais pas pourquoi, l’iPad a des vertus encore inconnues).

    Pour ta 2e inquiétude, ce n’est pas possible. Les informations CB et le code sont accessible uniquement par le boîtier SumUp et ne sont pas transmises au smartphone.

    Je ne connais pas la procédure exacte, mais j’imagine que le boîtier crée une transaction, la chiffre avec un certificat et la transmet à l’application qui s’occupe de la transmettre à la passerelle de paiement.

    Toute la sécurité est dans le boîtier (il y a des puces dédiées), qui est validé par les groupes Visa, MasterCard, etc. Même s’il ne faut pas avoir une confiance aveugle dans leurs procédures, ils ont un minimum de sécurité, et la transmission des infos CB le prend bien en compte.

    En France, nous avons Payleven dans le même principe. Je viens de voir Adyen aussi (avec le même boîtier qui est fabriqué en OEM et un simple autocollant pour le logo). Il y a d’autres acteur : iZettle, Square, Streetpay, … mais la plupart ne lisent que la bande magnétique (dur de faire passer ça en France où nous avons l’habitude de la puce et du code PIN).

    En plus d’un paiement en boutique, c’est très pratique dans les salons et expositions où il n’y a pas toujours de distributeur de billets…

    Attention, il y a quelques contraintes pour le smartphone :
    – Connexion 3G ou Wifi (pour la transmission à la passerelle)
    – GPS (pour la geoloc des transactions)
    – Bluetooth pour la liaison avec le boîtier

    @Pascal: Le ticket de reçu de paiement peut être envoyé par mail au client (une option dans l’appli smartphone). Et en plus de regarder la location, il faut voir la commission sur les transactions.

    1. Hello,

      Merci pour ta réponse et ton retour d’expérience.

      Effectivement c’est toujours la même chose quand on est précurseur avec une nouvelle méthode de paiement, il faut bien expliquer aux clients, car ceux-ci peuvent être surpris sur le processus. Si les grandes enseignent s’y mettent… ça va aider aussi.

      Sur la méthode de transfert j’imagine bien que le processus doit-être très bien sécurisé… ce qui m’inquiète c’est plutôt qu’il est possible de manipuler le coeur du système qui supportera l’application… Ce qui m’intéresserait c’est de faire un paiement avec par exemple l’application suivante installée « iKeyMonitor » pour voir si la séquence de touches peut-être mémorisée.

      Comme tu le précises c’est vraiment super si on doit se déplacer sur un stand, une foire, un marché etc… l’argent la transaction peut-être immédiate. Bon je pense que malgré tout, quand ce genre de système va de démocratiser à l’international, il va y avoir aussi une augmentation de risque de fraude & escroquerie.

      Bon… j’attends de voir un marchand sur place qui utilise cette méthode pour qu’il me livre un peu son expérience… en tout cas je pense que cette technologie est prometteuse.

      A bientôt !

      1. Si tu as des questions précises, je peux peut-être te répondre : j’utilise SumUp et Payleven depuis des mois (essentiellement sur des salons et marchés de Noël).

        Une application de type iKeyMonitor ne pourra pas récupérer ta saisie de touches car tu le client n’a jamais ton smartphone en main. Il a un boîtier dédié qui contient le lecteur de puce et un clavier pour saisir le code PIN.

        L’application sur le smartphone sert uniquement à envoyer le montant de la transaction au boîtier et à transmettre la transaction à la passerelle si le boîtier accepte le code PIN (et oui, le code PIN ne sort jamais de ce boîtier).

        Tu peux gérer aussi ton catalogue et une sorte de panier pour ensuite demander le paiement (je leur ai demandé une API pour connecter PrestaShop dessus et remplir automatiquement le catalogue de l’appli, mais pas de nouvelle depuis des mois…).
        C’est une appli de caisse de magasin en somme, tu peux suivre ton chiffre de la journée, etc.

        Cela fait quelques mois (on peut dire années maintenant) que je surveille ces modes de paiement et j’ai sauté au plafond lorsque Payleven a annoncé son arrivée en France (le boîtier était moitié prix pendant la beta en plus!).

        1. Ah oui effectivement si l’intervention se fait uniquement sur le boîtier ça limite déjà les risques.

          Intéressant l’optique de pouvoir remplir l’application avec les produits Prestashop pour ensuite déclencher la vente… ça peut-être vraiment le top pour le suivi, gestion du stock etc… mais je pense que c’est une sacré mise en oeuvre (et qui demandera aussi du développement).

          Cela promet de belles surprises pour la suite.

          Merci pour ton partage d’expérience sur le sujet !

          1. Je leur ai proposé de mettre en place une API pour ensuite y connecter un module PrestaShop (avec des hooks sur les événements d’entrée/sortie de stocks entre autre). Mais c’est un doux rêve pour le moment… Je pense que c’est assez simple à mettre en oeuvre, du moins du côté PrestaShop.

          2. C’est toujours le même problème… ça dépend ce qu’on entend par simple ou complexe.

            Mettre en place un processus de ce genre, il faut quand même développer le système, interfacer… suivre l’évolution de Prestashop… ça demande aussi un investissement.

            Du coup… je constate en générale que les entreprises sont toujours prudente lorsqu’il faut investir du temps dans le développement d’une interface de connexion.

  3. 
    M’a fallu du temps pour lire tous les commentaires, mais j’ai vraiment apprécié l’article. Il s’est avéré très utile pour moi. Il est toujours agréable quand on peut non seulement être informés, mais aussi divertir, je suis sûr que vous vous êtes amusés à écrire cet article au moins autant que nous à le lire.

    1. Bonjour,

      Merci pour votre visite.

      Oui je pense qu’il faut garder aussi un peu d’humour, car parfois les entreprises se prennent trop au sérieux.

      Mais sinon le concept du paiement nomade, reste une très bonne idée.

      A bientôt !

  4. Il existe une petite imprimante Bluetooth pas trop cher
    Je devrais la recevoir pour completer ce système !
    Nous sommes en boutique et aussi sur des salons, ça marche dans les deux cas !
    Ca change de la lourdeur des banques qui pensent encore être incontournables ! Elles vont déchanter mais pas avant 10 ans, nous sommes en France et très franco-franchouillard !

    1. Le paiement mobile est en train de se démocratiser, les terminaux aussi… on sent quand même qu’il y’a une évolution en route. Bien sûr ça prend du temps et les banques sont les gros retardataires… surtout en Suisse où l’évolution est très lente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *