Le e-commerce c’est avant tout de l’information

Tous les jours je consultes différents blogs e-commerce, différents flux d’actualités, je lis aussi des articles relayés par des contacts sur Twitter, mais par moment… je pense que le e-commerce repose plus sur côté lié à l’information que sur la partie technique.



La partie technique dans le e-commerce n’est pas un obstacle

A l’heure actuelle, le e-commerce est en vogue et je vois beaucoup de discours passer concernant la partie technique d’un site e-commerce, optimisation des processus, des développements sur-mesure, des interfaces encore plus ergonomiques etc… des optimisations à tous les niveaux et pour tous les goûts. En tant qu’expert, je comprends tout à fait cet engouement, mais selon moi ce ne sont pas ces paramètres qui feront décoller réellement votre business.

Prenons le cas de Prestashop
Si on prend le cas de la solution Prestashop, telle qu’elle est fournie par défaut, avec sa charte graphique par défaut et tous les modules qui sont proposés gratuitement. La solution respecte déjà les standards, si on prend le côté minimaliste, une fois la boutique configurée (en utilisant les modules fournis par défaut),  il faudrait juste ajouter 1 méthode de paiement et selon moi ça serait suffisant techniquement pour réussir.

Un manque d’information sur le 90% des boutiques
D’où je sors ce pourcent ? De mon chapeau magique, mais sincèrement… le problème actuellement c’est qu’avoir une boutique e-commerce c’est bien, mais il faut la remplir avec beaucoup de produits. Il faut aussi offrir un contenu intéressant sur les fiches produits, il faut informer le client, mettre des messages dans les différents processus. Afficher des blocs d’informations qui rassurent et qui restent à jour en permanence. Les catégories, arborescences des produits doivent être pensées intelligemment, imaginez vous dans un magasin réel, vous n’allez pas choisir des chaussures au rayon des pâtisseries, il en va de même que si une fois au rayon des chaussures vous ne voyez que 10 paires différentes, vous vous dites mais c’est quoi pour un magasin, puis vous allez chez la concurrence !

Le manque est dans l’organisation et la manière de penser
Souvent on pourrait avoir l’image du marchand, comme une personne qui a raté sa vie, il est obligé de juste « revendre », parce qu’il ne sait pas faire autre chose (ok bon j’exagère). Mais c’est tout le contraire, vendre des produits, nécessite une véritable approche business, il faut penser de manière structurée, élaborer une stratégie, définir clairement des objectifs. Sur passablement de boutiques, on sent clairement que la boutique a été déployée puis le marchand l’a remplie en se disant « dès que j’ai du temps j’ajoute des produits ». Personnellement je trouve cette manière dépréciée, car raisonner en se disant « dès que j’ai du temps » n’est pas un objectif précis.

Promouvoir votre boutique
Votre argent devrait être investi en tout cas à 50% dans la communication, actuellement la plupart des clients investissent tout leur budget dans leur stock et dans la création de la boutique. Ensuite ils s’imaginent créer le buzz via les réseaux sociaux, ce qui est une pure illusion. Il faut aussi travailler avec des médias plus classiques (par ex. papier) et aussi de manière locale pour faire connaître votre activité. Combien de clients m’ont dit, « ah mais nous avons un bon sur Google Adwords… » cette phrase est culte… 100 CHF / 100 EUR… comme budget de communication ? Actuellement on fait quoi avec un tel budget publicitaire ? Pas grand chose…

Proposer des nouveautés
Parfois je pose la question à mes clients et je leur demande, vous avez ajouté de nouveaux produits ? Et souvent la réponse est « non tout est là » ! Très souvent le pire c’est qu’il ne s’agit pas d’articles spécifiques fait mains, mais plutôt des produits proposés par des gros industriels. Dans la plupart des cas le catalogue pourrait être étoffé encore plus, mais forcément… il faut démarcher des fournisseurs, faire des nouvelles approches… il est dommage de laisser dormir ce rendement potentiel.

Fournir un véritable travail sur la boutique
Vous allez peut-être vous dire, mais c’est quoi pour des conseils que tu nous donnes ! Actuellement seule une minorité des e-commerçants travaillent leur boutique. La plupart récupèrent les images produits de leurs concurrents, ainsi que le contenu de leurs fiches produits. Les ajouts de nouveaux produits ne sont pas effectués régulièrement, car ça prend du temps (même pour ceux qui copient). Souvent aucune page d’actualité n’est ajoutée (pourtant avec l’outil CMS on peut le faire), les clients ne voient pas l’intérêt de parler de leur actualité parce que c’est une perte de temps… (ce  qui ne privilégie pas la visibilité).

Bilan
La boutique et sa création c’est la pointe de l’iceberg, le gros du travail viendra après. Mettez-vous à la place de vos futurs clients, vous aimez aller sur des sites qui ne changent pas leur contenu ? Et dont le flux d’actualité est toujours le même depuis leur ouverture ? Personnellement je le visite 2-3 fois puis je n’y reviens plus. Pour faire du e-commerce il faut avoir du temps, être patient et méthodique, parfois je vois encore des annonces de développement ou de modifications pour Prestashop avec des mentions du style  » URGENT pour demain », dans le véritable e-commerce le raisonnement se fait en mois, voir en années, non pas en jours ou en heures. Pensez à méditer sur ces différents points, savez-vous vraiment où vous allez avec votre boutique et quels sont vos objectifs ?

2 commentaires sur “Le e-commerce c’est avant tout de l’information”

  1. Tout à fait d’accord, monter une boutique en ligne est une chose, vendre en est une autre. L’objectif étant surtout de vendre, il faut donner toutes les informations pour lever le frein qu’est la vente en ligne, grâce à l’information : fiche produit détaillée, belle photo produit, rassurance client omniprésente… Il y des progrès à faire même chez les plus grands.

  2. Je suis entièrement d’accord avec vous, et c’est la raison-même pour laquelle je décourage la plupart des gens qui me demandent de leur créer 1 boutique web!
    Car pour moi, c’est 1 métier à part entière et trop de gens croient qu’il suffit d’avoir 1 boutique et d’attendre que l’argent tombe!
    Si on veut réussir sur ce créneau, il faut avant tout investir du temps, du temps et … du temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *