Réussir sa fiche produit sous Prestashop

Le nombre de boutiques sous Prestashop explose, les boutiques fleurissent de partout et dans des secteurs très variés. Mais pour avoir une chance d’être aimé des internautes et de Google, on va revoir les points essentiels concernant la fiche produit, afin de proposer un contenu optimal.



N’oubliez jamais ceci

Les fiches produits de votre site e-commerce, vont déterminer votre réussite futur. Prendre du temps pour créer ses fiches produits est un retour sur investissement sur le long terme qu’il ne faut pas négliger.

Petite entrée en matière
Je vais aborder les points qui me semblent essentiels, pour favoriser le succès de votre boutique. Il existe des tas de manière de procéder, ici on va tenter d’aborder les points qui me semblent essentiels et qui permettront de valoriser le contenu de votre boutique en ligne Prestashop.

Qu’est-ce que je vais vendre ?
Dans mon cas pour cet exemple j’ai choisi de vendre le casque audio Dr. Dre ci-dessous.

1ère étape : le titre du produit
Très important, définir un titre pertinent précis, que les internautes peuvent rechercher. Un mauvais exemple serait de l’appeler « casque audio ». Nous l’appellerons de manière précise avec la dénomination suivante « Casque Monster Beats Studio by Dr.Dre – Noir » (oui on donne aussi la couleur… car on le propose qu’en noir).

2ème étape : le résumé du produit
Stop ! On ne court pas copier dans Google ! C’est inutile visibilité = 0 ! L’idée ici est de résumer brièvement la présentation de notre casque audio (et c’est là que les marchands qui travaillent en rédigeant leur contenu, augmentent leurs ventes). Dans le contenu n’oubliez pas de citer des termes importants (mots clés) relatifs à votre produit, typiquement n’hésitez pas à répéter des termes qui représentent bien votre produit, cela augmente le poids du mot dans la page. Si créer du contenu vous bloque, je vous invite déjà à noter quelques mots clés qui se rapportent à ce produit.

Voici les termes qui me viennent en tête :
– haut de gamme / finition
– son
– Dr. Dre
– mode / fashion
– antibruit
– confortable

A présent reste à faire quelques phrases pour notre description courte, inspiration mode « on ».
3 minutes plus tard voici ce qui en sort (vous constaterez que je fais exprès de dire 2 fois « casque audio » cela à son importance) :

(résumé)
Ce casque audio de luxe, vous est proposé par Dr. Dre le célèbre rappeur de Los Angeles. Admirez ses magnifiques courbes et sa finition haut-de-gamme, réservé aux audiophiles les plus exigeants, ce casque audio est décidément une pure merveille !

3ème étape : la description du produit
Aie… point sensible, souvent ici les marchands bloquent, car ils ont déjà tout déballé dans la description courte et ne voient pas ce qu’ils peuvent dire de plus. C’est pour cela qu’il ne faut pas trop développer la description courte, car il va falloir répéter l’opération du résumé du produit avec les mots clés, mais pour obtenir cette fois un texte un peu plus conséquent. Mais comment faire ? Essayez de décrire le produit avec vos mots, comme si vous en parliez à un ami, pour lui dire comme quoi ce produit est si super ! même avec une touche d’humour pourquoi pas (Cela me fait penser à la méthode de QaQa.ch dans sa newsletter). Ne soyez pas gênés par votre manière de communiquer, vous verrez ça paie.
Allez on se tente pour le faire en mode QaQa ?

6 minutes plus tard voilà mon texte, bien sûr c’est peut-être un peu inhabituel, mais ce texte à une véritable valeur, car il est unique. Regardez, je baratine autour du sujet, je reste accessible pour les internautes et je leur parle de choses concrètes de la vie (oui j’aurai pu faire plus standard… mais c’est moins fun).

(description)
Parmi l’ensemble des casques audio, pour les DJ ou même pour monsieur tout-le-monde, ce nouveau casque par Dr. Dre montre bien sa supériorité. Une fois qu’on l’a essayé c’est pour la vie, tellement la tonalité est excellente, de plus les basses qui vous donnent le frisson à chaque vibration.

Pour le niveau technique, on est rassuré, mais ce n’est pas tout, il faut avoir du style quand on écoute de la musique. Tu veux avoir le syle ? Tu veux le regard des filles posé sur toi ? Alors, ce n’est plus le moment d’attendre passe à l’action et équipe toi !

Le prix peut sembler relativement élevé pour un produit relativement « courant » sur le marché, mais il ne faut pas tout mélanger. Ce casque audio c’est la Ferrari, de l’audio, une fois en ta possession, il t’apportera beaucoup de plaisir, autant au niveau des sensations qu’au niveau visuel.

4ème étape : les tags
Les tags servent au moteur interne de Prestashop, en gros ce sont des termes qui vont être saisis par les internautes dans le moteur de recherche de votre site je vais en définir une quinzaine en combinant, singulier/pluriels et aussi en inversant les mots (ok le dernier terme je mens un peu).

Voilà quelques termes : casque dr dre, dre dre casque, casque audio dr dre, casque audio luxe, casque dj luxe, casque audio dj, casque audio ipod, casque audio iphone, dr dre casque, casque noir dr dre, écouteurs dr dre, dr dre écouteurs, meilleur casque audio, casque audio anti-bruit noir, casque audio antibruit pas cher

5ème étape : les metas
Et oui les balise metas contribuent au référencement de votre site, il faut aussi les remplir, l’emplacement n’est pas très visible, mais vous devez cliquer sur le lien au-dessus du « résumé » du produit.

– meta  title : vous pouvez la laisser vide
– meta description : une petite phrase de votre choix (quelque chose de simple)  « Le casque audio beats by dr.dre propose un rapport qualité / prix très intéressant ».
– meta mots clefs : vous pouvez reprendre les mots clés dans les tags

6ème étape : la fiche technique
Si votre produit dispose de caractéristiques ou même pour des dimensions par exemple, n’hésitez pas à en ajouter (cela peut être au niveau de la taille, dimensions, volumes etc…). Les caractéristiques pour notre produit ne s’inventent pas, donc il est possible de les copier, ce sont les seules informations que vous pouvez vous permettre de récupérer tel-quel.

7ème étape : les images
L’image fait vendre, c’est pourquoi vous devez absolument posséder des images de haute qualité, qui soient nettes et professionnelles avec un éclairage irréprochable. Voici un très bon exemple d’images produits, déjà nous en possédons plusieurs et sous différents angles. Vous n’êtes pas obligé de propose une vue à 360°, mais vous devez vendre votre produit, personnellement j’analyse de près ce que je vais acheter surtout si le prix n’est pas donné. L’idéal selon moi est de proposer 3 images par produit, une de face, latérale puis vue de derrière (variable selon les produits). En dernière position on retrouve même une image qui regroupe les différents angles de vue, je trouve ça pas mal.


8ème étape : assignation aux catégories
Lorsque vous assigner un produit à vos catégories, inutile de le mettre dans toutes les catégories possibles, cela brise le contexte des catégories. Insérez-le uniquement dans les catégories pertinentes, dans notre cas on pourrait l’insérer par exemple dans « Matériel audio » -> « Casques ». Il faut éviter de faire trop de redondance avec le produit dans les catégories, car le but d’une catégorie c’est de forcément segmenter pour trouver au plus vite notre produit, donc inutile d’encombrer l’internaute.

9ème étape : les déclinaisons
Je profite de faire une remarque par rapport à ce point, quand faut-il créer des déclinaisons du produit ? Et bien cela dépend du contexte ! Pour ce produit imaginons que je décide de segmenter ma boutique que sur des casques audio et que j’ai en tout et pour tout 20 produits. Si vous créez une seule page produit  avec le produit décliné 20 fois, vous n’aurez qu’une seule page indexée dans Google, dans ce cas, il serait donc plus judicieux de créer 20 produits différents pour le même produit. Par contre, imaginons que nous avons toutes sortes de produits audios, vidéos etc… (environ 500 produits) dans ce cas il est plus intelligent de gérer ce produit via déclinaisons, car nous avons un certain volume de produit ce qui nous permet de centraliser nos casques sur une seule fiche et nous permet encore d’avoir encore 480 fiches produits pour les autres (soit un total de 481 fiches produits dont 1 déclinée 20x).

10ème étape : la marque / fournisseur
Si votre produit dispose d’une marque ou d’un fournisseur connu et qu’il s’applique aussi à d’autres produits, je vous invite à l’indiquer. En activant le bloc fabricant / fournisseur sur votre boutique, vous permettrez au client d’accéder à votre produits avec un nouveau canal d’entrée. De plus ces informations peuvent servir à des modules tiers (comme par exemple le Module de commande Fournisseur Prestashop) pour la gestion de votre stock ou encore pour des statistiques.

11ème étape : la référence interne
Celle-ci sera affichée sur le site de manière publique, cela peut permettre à votre acheteur de communiquer plus facilement avec vous, par le biais de références. Si vous avez beaucoup de produits, cela vous permet de localiser plus facilement le produit concerné. Par contre, évitez de mettre la référence fournisseur dans ce champ, souvent les clients vont ensuite rechercher chez la concurrence 🙂 voir directement chez le fournisseur (oui ça arrive). Dans l’idéal générez votre propre code en faisant un mix de plusieurs critères.

12ème étape : le prix de vente
Quoi de plus banal qu’un prix me direz-vous ? Et pourtant ! Déjà renseignez-vous bien concernant le volume de votre chiffre d’affaire pour savoir si vous êtes assujetti à la TVA, normalement au départ pas de risques. Ensuite viens le problème d’afficher un prix rond ou non, je pense qu’il est préférable de viser un prix du style 99.90 CHF / 99.90 / EUR qu’un chiffre rond, mais cela peut dépendre du contexte, visuellement ça le fait mieux et c’est plus vendeur. (Je ne fais pas ça sur ma boutique je sais :D)

13ème étape : le prix d’achat
Je vous invite à mettre vivement cette information si vous voulez calculer votre marge sur vos ventes, parfois j’ai l’impression que ce genre d’informations selon moi « vitale » est complètement mise de côté. A la fin du mois ou de l’année, vous désirez savoir combien vous faites de bénéfice ? Oui alors n’oubliez pas de remplir ce champ !

14ème étape : accessoires
Quand vous achetez des bottes de ski dans un magasin, logiquement on vous propose les skis qui vont avec :). Ici c’est pareil, avec notre casque on pourrait proposer en accessoire un autre produit, genre un Ipod, un Iphone ou un Mp3 quelconque. Proposer un produit complémentaire, crée une ouverture dans la vente, par contre il faut choisir des produits en accord avec celui-ci, c’est-à-dire de la même marque, même qualité, même gamme de prix. Vous devez donner l’impression d’être aux petits soins pour vos visiteurs.

15ème étape : pièces jointes
Avec certains produits, vous pouvez trouver des notices ou des flyers PDF mis à dispositions par le fabricant. Comment dire, avoir ce genre d’information en plus, démontre bien le professionnalisme de votre activité. Quand vous avez accès à ce type de document, je pense que c’est un plus de les ajouter, typiquement si vous vendez du matériel informatique on aime avoir accès à ce genre de documentation pour être sûr de la compatibilité du matériel par exemple.

Puis le reste…
Après viennent les autres champs, qui sont plus spécifiques où l’on doit surtout s’interroger par rapport  à son activité, ses buts et dans quel cas l’information sera exploitée. Prenez le temps de vous demander pour chacun des champs existants : « Pourrai-t-il me servir ? Me faire gagner du temps ? Me servir d’indicateur ? »

Les petits plus

Cette information ne concerne pas directement la rédaction et le contenu du produit, mais plutôt l’affichage de la page du produit. Actuellement, il est intéressant de proposer la possibilité de partager son produit sur les réseaux sociaux, pour cela je vous invite par exemple à prendre le module suivant Module réseaux sociaux pour produits Prestashop (sur Prestashop Addons).

Quelques points à éviter
Ne pas copier reste la clé du succès, il faut absolument créer du contenu, pour avoir un espoir de percer dans le milieu. Effectuer des import massif n’a actuellement aucun sens ou apport une très faible visibilité dans les moteurs de recherche. Vous n’êtes pas Ebay ou Leguide, retenez bien ça 🙂 !

Bilan
Je me suis un peu égaré, finalement je me rends compte que la fiche produit est encore plus complexe que je l’imaginais et que les questions qui peuvent en sortir sont juste titanesques. Remplir ses fiches produits de manières cohérentes et de manière complète, c’est véritablement un gros travail. C’est en soulevant toutes ces questions qu’on peut comprendre les difficultés du e-commerce et constater tous les paramètres qui peuvent entrer en jeu. Cela démontre bien la complexité de la tâche et à travers cet exemple, cela prouve que même si une solution e-commerce peut-être déployée en quelques clics (ce qui est le cas de Prestashop) et bien qu’ensuite le plus gros du travail reste à faire. J’espère que ces quelques réflexions vous permettront d’améliorer la structure et l’approche rédactionnelle de vos fiches produits.

Notez mon billet, Google va adorer :
1 étoiles - J'aime pas !2 étoiles - Bof !3 étoiles - Bien !4 étoiles - Très bien !5 étoiles - Génial ! (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

17 commentaires sur “Réussir sa fiche produit sous Prestashop”

  1. Bonjour,
    Suite à votre article parfaitement complet, et après avoir rempli correctement mes fiches articles notamment le prix d’achat et le prix de vente, je ne trouve pas dans prestashop où voir mon bénéfice? J’ai seulement le CA.
    Merci pour votre réponse.

  2. Super article complet et bien structuré pour ceux qui sont novices en la matière. Bien pour les images produit qui sont primordiales lorsqu’on cherche un produit. On ne peut pas le sentir dans ses mains donc il faut bien donner le meilleur visuel possible.

    1. Bonjour,
      Voici notre nouveau module de traduction automatique en 1 clique de souris.
      Tous Traduire v1.5 : http://addons.prestashop.com/fr/outils-administration/5294-Tous-Traduire-v1-5.html
      Rien de plus simple fini les copier coller, de google translate à prestashop sur chaque champs drapeaux dans prestashop.
      Aujourd’hui vous pouvez faire les traductions de vos fiches produits avec la partie SEO inclus, Attributs et Groupes, Cms, Catégories et Sous Categories en 1 clique de souris.
      Les traductions se font automatiquement sur toutes les langues qui sont installé sur votre boutique dans tous les champs drapeaux Prestashop.
      Voici comment se faire connaitre partous dans le monde et voici comment réussir une bonne fiche produit
      Cdt

  3. Je veux creer une galerie de vente sur le net d’objets d’art sur prestashop et je souhaite trouver quelqu’un pour collaborer à la création de ce site avec pour cible une clientéle international.
    je cherche donc quelqu’un qui pourrait travailler avec moi sur ce projet en teletravail mais avec la possibilité de se voir si necessaire.Si vous connaissez quelqu’un ayant une bonne expérience prestashop merci de me contacter au 06 49 98 37 64. Je suis sur PARIS et Bordeaux.
    J’aurai besoin également d’améliorer mon site vitrine de ma galerie sur bordeaux (back office) et mise en place d’une galerie deroulante en page d’acceuil + d’un module fiche produit performante dans l’admin et sur le site.
    Ce projet et d’actualité et relativement urgent.

    merci
    cordialement
    Loic SAINT-M’LEUX
    06 49 98 37 64
    loic.saintmleux@yahoo.fr

  4. Très bon résumé. Il est vrai que l’optimisation interne est le clé du succès, plus pour moi que le netlinking (en tout cas le 1er est moins pérenne que le second).

    Bravo pour cet article concis qui aidera pas mal de monde je le crois, pour peu qu’on s’en donne la peine 🙂 Car il s’agit bien de ça, faire un effort et ne pas se précipiter.

    Ou du moins d’abord sortir quelque chose de brut de décoffrage mais ouvert à l’adaptation, puis affiner.

  5. Bonjour et merci pour cette article.
    J’utilise Prestashop pour ma boutique en ligne Kryptonhit.com et j’aurai seulement deux renseignements à vous demander. Tout d’abord pourquoi laisser la balises title vide alors qu’elle est très importante pour le référencement ?
    Et deuxième chose si j’ai plusieurs produits identiques avec des variantes de couleurs, faut il vraiment que mes descriptions courtes et longues soient absolument différentes ou il est possible de reprendre le même texte en changeant seulement la couleur du produit sans risque de duplicate content ??

    Merci à tous de vos bon conseils

    1. Bonjour,

      Parce que si ce champ est vide, la balise title sera remplie automatiquement par le titre du produit, c’est donc suffisant.
      Idéalement, le mieux aurait été d’ajouter aussi la notion de couleur sur le produit pour former un seul et même produit (comme pour éviter l’exemple suivant : http://www.kryptonhit.com/62-new-era)
      Bien sûr cela est ensuite discutable car :

      1) si tout est groupé sur un produit ça fait moins de page dans l’index Google
      2) si le produit est presque dupliqué à peu de chose près… ça pourrait presque faire office de doublon et ça c’est pas forcément top, ni pour Google, ni pour l’utilisateur

  6. Très bon article merci! La rédaction de fiches technique peut être très long si on a de nombreux produits.

    Il existe des outils te permettant de télécharger un catalogue de fiches produits et de les intégrer de façon automatique aux site de vente en ligne. Cela représente un gain de temps énorme, cela peut être utile pour organiser son catalogue ainsi que pour le référencement et n’empêche en rien la personnalisation.
    Les fichies contiennent par exemple: Photo, vidéos, textes marketing, caractéristiques, cross/up selling…

    Par exemple, vous pouvez essayer : http://www.icecat.nl/fr/
    Ils ont un catalogue gratuit de 700,000 fiches en 35 langues

    1. Mais c’est intéressant, je connaissais pas… je viens d’aller faire un tour c’est cool le principe de fonctionnement.
      Il y’a un gain de temps fou… je note ça dans ma liste d’articles, j’ai déjà ma petite opinion 😉
      Merci pour ton information !

  7. Merci pour cet article qui ravira plus d’un possesseurs de site marchand. Prestashop propose les bonnes bases pour être bien référencé mais comme vous l’expliquez il y a de nombreux points à optimiser pour qui veut atteindre les premières places.

    1. Bonjour,

      Créer le contenu pour un site e-commerce est une véritable vocation.

      Il faut énormément fournir de sa personne pour obtenir de bons résultats, il faut être patient et générer du contenu de qualité quotidiennement.

      Le tout premier point à suivre, c’est vraiment de décrire le produit avec 5 à 10 lignes de textes (c’est vraiment la base).

      Ensuite on peut passer la vitesse supérieur en poussant plus loin, mais il faut aller par palier pour éviter un essoufflement trop rapide.

      Merci pour votre visite !

      1. Bonsoir Webbax,

        Ce sujet est très intéressant en effet. Quand on parle de créer du contenu de qualité quotidiennement, est ce que cela veux dire modifier régulièrement les descriptions des articles? ce qui peux se comprendre sur une boutique qui à peu d’article. Mais dans le cas ou une boutique à des milliers d’articles…? c’est quasi impossible.

        1. Hello,

          Effectivement la modification du contenu des fiches produits est un processus important, mais le but c’est de modifier la fiche produit pour augmenter surtout le volume textuel.

          C’est un cercle vicieux… si vous avez des milliers de produits, alors vos business devrait bien marcher et finalement vous en vivez (avec ou sans optimisation des fiches produits… dans ce cas c’est pas trop grave).

          Si par contre vous avez des milliers de produits et que vous ne gagnez pas votre vie avec… le problème est clairement dans l’optimisation du contenu. Il faut que le contenu soit unique et rédigé par vos soins, pour espérer un trafic naturel sur votre shop et pouvoir ensuite vous appuyer là dessus sur le long terme.

          Certains clients importent des catalogues de leurs fournisseurs… effectuer un import de masse de 10’000 ou 20’000 produits, ne présente que peu d’intérêt en terme de référencement naturel, car d’autres l’ont par exemple déjà fait avant vous.

          A bientôt !

  8. Très bien écrit merci. Une question peu répandue pourtant au combien utile a mon sens pour Google.pour ceux qui on un wordpress le plugin SEO yoast qui m a extrêmement bien référence sur plusieurs petit blog la partie description doit respecter un ratio citation du mot clef de 4% par texte .exemple un texte de 100 mots doit comporter 4 fois le mots clefs ma question est simple sur presta est ce la même chose ? Mot clef dans description doit elle respecter maxi 4% du nb de mots clefs ?

    1. Bonjour,

      A mon sens il ne faut pas appliquer cette logique de raisonnement en pourcentage, il faut rédiger du contenu en utilisant les bons mots clés pour créer un texte cohérent.

      Il est bien sûr important d’utiliser des mots en accord avec le produit, pour mieux marquer l’importance de celui-ci.

      A mon sens il est plus difficile de rédiger un contenu intéressant de 15 lignes par fiche produit, que de faire de la calculation de % de mots clés…

      Si vous rédigez du contenu cohérent, vous n’avez pas besoin de vous poser cette question et de faire une mesure… car le contenu sera naturellement approuvé par Google.

  9. Merci de la réponse

    Je viens de finir la re écriture complète de toutes mes catégories balise title URL description entre 150 et 250 mots avec plusieurs fois mots cle de contenu pointu et écrit dans fautes avec accents , Meta description meta mot clés ( traîne plus que mots clés seul) je pense que ça devrait améliorer les résultats déjà en première page pour certains . J ai un produit qui a déjà reçu 11 comentaire est ce que Google aime les com de produit sur une fiche prod?

    Quel autre conseil que remplir un contenu propre créatif et concis pouvez vous donner ? J au remarque qu un contenu trop court (8 lignes) référencer moins bien c vrai ! Que faire de plus ? Si vous pouvez me donner votre avis sur mon travail par mp´ je suis preneur .

    Bien cordialement Fred

    1. Bonjour,

      Plus le contenu est dense et unique, mieux c’est… mais ce n’est pas le seul critère il faut que le texte suscite un réel intérêt sinon le taux de rebond sur la page sera élevé ce qui n’est pas forcément bon signe.

      En ce qui concerne les commentaires, c’est surtout un argument de poids pour les nouveaux potentiels acheteurs… les commentaires aident forcément à améliorer la conversion de la visite en commande.

      A mon sens il est mieux avoir un texte plus court et plus percutant… qu’un gros texte inintéressant…

      Il faut bien mixer les 2 critères… un bon texte pour promouvoir le référencement naturel pour Google… mais aussi un texte intéressant qui incite le client à acheter, mixer les 2 comportement fait aussi partie de l’art de la rédaction web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *