Le taux de transformation, un gros challenge…

2 septembre 2011 | publié par Webbax

Le taux de transformation ça vous dit quelque chose ? Qui connaît vraiment les règles pour avoir un bon taux de transformation sur sa boutique e-commerce ? Faut-il être un expert en technique ? A travers ce billet, je vais tenter de vous communiquer mon ressenti.

Le taux de transformation c’est quoi ?
Peut-être que vous ne savez pas ce que c’est, pour information il s’agit du pourcentage de visiteurs qui ont finalement acheté sur votre site. Un taux élevé signifie que les visiteurs achètent fréquemment et que votre boutique e-commerce représente un réel intérêt pour vos clients. En parlant d’un faible taux de transformation, les visiteurs passent moins souvent à l’achat et très souvent on tente de comprendre pourquoi. Actuellement, je n’ai jamais entendu qu’un taux de transformation était suffisant, car il est toujours « améliorable », c’est un défi permanent.

Comment calculer le taux de transformation ?
(Commandes /Total visiteurs uniques)*100 = Taux de transformation %
Prenons par exemple un e-commerçant qui fait 200 visites par jour avec 3 commandes par jour en moyenne. Calculons avec la formule (3/200)*100 = 1.5% Pour calculer ce taux il est important de faire le calcul sur les adresses IP afin de garantir les visites uniques, le visiteur qui vient 20 fois sur le site dans la même journée compte pour une seule fois. A l’heure actuelle se baser l’adresse IP est la méthode la plus sûr pour effectuer son contrôle. Ne vous en faites pas si vous ne connaissez rien aux adresses IP  les outils actuels de statistiques se basent automatiquement sur l’IP, c’était juste à titre informatif, car chaque client possède sa propre adresse IP (presque… enfin ça reste la méthode la plus fiable).

Faut-il être un professionnel du web pour améliorer son taux de transformation ?
La bonne blague ! Selon moi, non, je ne pense pas que c’est ça qui va faire la différence, mais surtout à quelque part le bon sens, prenons un cas de la vie réelle (parce que tout le monde n’est pas forcément à fond dans le web).

Vous êtes un marchand et vous avez une boutique physique, votre but c’est de vendre le maximum possible donc vous allez par exemple :
- proposer un cadre agréable et harmonieux
- vendre des produits attractifs
- afficher les prix de manière visible
- faire des soldes de temps à autres
- etc..

Vous avez compris, cela semble évident non ? Pour votre boutique e-commerce cela reste dans le même esprit
- proposer une interface qui concorde avec votre activité
- proposer des produits avec de belles images
- afficher les prix avec les frais de ports et les délais de livraison
- proposer des produits à prix réduits
- mettre un bouton ajouter au panier bien visible…
- etc…

Certes ces exemples semblent bateau, mais c’est vraiment pour vous démontrer de manière simple les facteurs qui influencent le taux de transformation, en gros vous poussez le concept sur presque toute votre boutique que ça soit l’interface, le processus de commande, l’e-mail envoyé au client etc… et vous influencerez le facteur du taux de transformation. Selon moi une personne qui possède un commerce réel, va pouvoir vraiment apporter des informations essentielles pour améliorer ses ventes sur internet. Ensuite pour mettre en oeuvre les modifications, il faudra de toute façon une partie technique, réalisée par un prestataire. Je pense que le client et le prestataire sont vraiment complémentaires dans ce travail. Bien sûr si le client, ne connait « strictement » rien à la vente en ligne, qu’il veut ouvrir sa boutique et qu’il n’a pas d’expérience dans le commerce (si si ça arrive) alors là certes, le prestataire va prendre le relai en se basant uniquement sur son expérience.

Le taux de transformation c’est lié au référencement ?
Je pense que oui. Par exemple si vous faites une fiche produit pertinente, qui donne envie d’acheter, celle-ci sera au fil du temps indexée par Google.  Ensuite lors d’une recherche, un internaute verra un extrait de la fiche produit dans les résultats et va cliquer dessus en se disant « hoaaa ça me fait envie ». Le contenu textuel fait aussi partie des facteurs qui influencent le taux de transformation.

Le taux de transformation c’est aussi de la frime !
Oui, parce que c’est un grand mot ! Finalement n’importe quelle partie de votre boutique concerne le taux de transformation. Même si vous n’avez pas encore votre boutique e-commerce et que vous décidez de choisir le type de produit que vous désirez vendre, vous commencez déjà à influencer votre taux de transformation, alors que vous êtes encore au point 0. Logique, si vous m’annoncez que vous allez vendre des ordinateurs… vous avez déjà votre taux de transformation presque à terre tellement la concurrence est féroce.

Bilan
Le taux de transformation tout le monde en parle, mais il reflète surtout le travail réalisé le prestataire e-commerce et celui du e-commerçant, pour l’améliorer il faudra travailler tous les jours, chaque page produit, chaque section de votre site ne devrait pas être laissée au hasard. On n’améliore pas le taux de transformation en étant « vautré » devant son écran… Et oui une fois de plus il faut « travailler dur » pour « savourer » quelques premiers résultats. C’est pour cela que faire du e-commerce ne signifie pas installer une boutique Prestashop en 3 clics, c’est un très gros travail, au quotidien, pour pouvoir réussir à mener à bien son activité sur internet. Dans certains cas le taux de transformation n’est « presque ou plus » améliorable, tellement l’offre est large et les concurrents nombreux, ce qui démontre bien l’importance du choix du secteur d’activité quand vous lancez votre business.

Webbax est une entreprise suisse basée en Valais qui concentre son intérêt sur le e-commerce, le développement web... mais aussi le marketing déjanté. Mon activité est une véritable passion qu'il me fait plaisir de partager au travers de mon blog.
Ambiance cool et bonne humeur... voilà la devise du succès !

1 commentaire pour "Le taux de transformation, un gros challenge…"

  1. Article pertinent, une réalité : Travail et réflexion, le commerce et le emarketing ne sont pas des hasards.

Trackbacks/Pingbacks

Tu veux dire quelque chose ?

Zéro + Cinq =

Pour les smileys :     ;) → :D → :( → 8O → 8) → Pour du code :    [php]  [/php] ou <code> </code>